Article

La mixité, un enjeu pour la société et les entreprises

Publié le  03/11/2016

Le 29 juin 2016, le club RH s’est déroulé à Marseille, au Fort Saint-Nicolas, en partenariat avec Acta Vista, structure pionnière de l'insertion et de la qualification professionnelle des demandeurs d'emploi sur les chantiers de restauration du patrimoine.

La réunion, riche d’échanges, s’est achevée par une visite guidée du chantier d’insertion pour la rénovation du Fort. L’occasion de découvrir un haut-lieu du patrimoine interdit au public et l’une des plus belles vues sur le port de Marseille.
Vincent Nicollet, directeur général d’Acta Vista, a ouvert la soirée et a placé la mise en œuvre de la mixité au travail sous le signe de la bienveillance, du pragmatisme et du partenariat : « Le chemin vers la mixité est freiné par l’approche « néanderthalienne » qui consiste à penser que l’homme chasse et la femme reste à la maison mais aussi par la pensée « dictatoriale », pour qui la mixité se décrète et doit atteindre l’exacte égalité hommes / femmes. La situation peut évoluer à condition de faire preuve de bienveillance à l’égard de ces positions, mais aussi de pragmatisme vis-à-vis des situations particulières des entreprises, des métiers et des personnalités
concernés »
 

Tous concernés

Enfin, Vincent Nicollet a souligné que sans une démarche partenariale, la situation ne peut changer : « si un chantier démarre à 7 h le matin, pour que les femmes aient accès aux métiers de ce chantier, il est souhaitable que des partenaires comme les crèches, par exemple, répondent à leurs contraintes d’organisation ».

Thierry Lemerle, Directeur régional, et Michèle Nicol, Directrice RSE de Pôle emploi PACA, ont souligné que l’ensemble des agents du service public de l’emploi s’engagent en faveur de la mixité pour l’accès aux services, aux formations et aux dispositifs de Pôle emploi. Ils ont rendu hommage aux entreprises qui luttent contre les stéréotypes pour faire bouger les lignes de genre.
Françoise Rastit, Déléguée régionale à l’égalité des droits de la femme en Préfecture de région a indiqué que si l’éducation favorisait l’atteinte de la mixité, celle-ci ne s’était pas encore concrétisée dans la vie professionnelle, l’accès des hommes à l’emploi et à la diversité des métiers étant toujours supérieur à celui des femmes.

Philippe Hillarion, Directeur territorial délégué Bouches-du-Rhône de Pôle emploi, estime que le département offre un territoire d’opportunité et d’expérimentation pour la mixité, rappelant l’ouverture de formations promues auprès des femmes, pour les métiers réputés peu ouverts aux femmes. 

La formation professionnelle, une des clés d'accès à la mixité

Un exemple concret est mis en évidence par Faroudja Kessai et Emmanuelle Ould Lebatt, respectivement conseillère et responsable d’équipe à l'agence Pôle emploi de Marseille Carré Gabriel, en charge des recrutements de l’Euro 2016. Elles ont souligné l’impact de la sensibilisation des femmes à des métiers dits masculins, tel que celui d’agent de sécurité, et leur accès à la formation :

« A Marseille, en un délai record, 92 femmes ont été formées aux certifications exigées par les organisateurs de l’Euro pour assurer la sécurité de la manifestation, la présence de femmes étant nécessaire pour les opérations de palpation qui ne peuvent être effectuées par des hommes sur les femmes », explique Farroudja Kessai.

Emmanuelle Ould Lebatt ajoute : « L’opportunité d’entrer sur un terrain de jeu réputé masculin représente un pari gagnant pour accéder durablement à des emplois dans des entreprises de sécurité, qui, de plus en plus, recherchent des femmes. Certaines ont d’ailleurs des offres d’embauche durable suite à leur expérience de l’Euro. Le dynamisme de Marseille comme ville d’accueil de grands événements leur est favorable, car déjà, se profilent les besoins qui seront générés dans le cadre des manifestations de Marseille Capitale du Sport 2017 ».

« Là encore, la dynamique partenariale d’anticipation aux besoins et de réponses sur mesure joue un rôle primordial », déclare Cyrille Darche, Responsable partenariat et offre de services à la Direction territoriale des Bouches-du-Rhône de Pôle emploi.

L’accès à la formation pour encourager la mixité est une piste que retiennent les industriels qui, comme Arcelor Mittal, ouvrent des sessions de formation en alternance en partenariat avec
Pôle emploi. Ils souhaitent ainsi favoriser la promotion de métiers méconnus des femmes et leur donner accès à la formation correspondante, avec des perspectives d’avenir professionnel.
  

Peut-on être une femme et assumer un métier d'homme dans le bâtiment ? 

Alème Magrhoum, embauchée sur le chantier d’insertion d’Acta Vista pour la rénovation du Fort Saint-Nicolas, témoigne : « Au départ, j’avais peur d’être confrontée à un milieu masculin. C’était vraiment nouveau pour moi. Les hommes aussi étaient mal à l’aise. Ils n’imaginaient pas qu’une femme puisse effectuer les tâches du bâtiment. Par exemple, au départ, les hommes ne voulaient pas que je porte des pierres lourdes, mais je leur ai dit que c’était ma tâche, identique à la leur, et que je devais le faire. Et là, tout s’est bien passé, dans le respect et dans une bonne ambiance de travail. »

A la question : « Mais quelle a été l’attitude de votre entourage ? », elle répond : « J’étais fière de travailler dans le bâtiment, j’ai transmis ma fierté à mes proches. » 

Pôle emploi et Acta Vista main dans la main pour favoriser l'emploi

Laurence Guillamaud, responsable d’équipe Pôle emploi explique : « Pour certains demandeurs d’emploi, l’entrée sur un chantier d’insertion répond vraiment à leur besoin de confirmer leur choix de projet professionnel. »

Béatrice Métayer, chef de projet Acta Vista, précise : "Nous travaillons avec Pôle emploi pour accueillir près de 360 demandeurs d'emploi par an chez Acta Vista. Outre l’obtention d’une qualification professionnelle, ceux-ci bénéficient d’un accompagnement régulier, deux jours par semaine, pour préparer leur projet professionnel -pas toujours dans le bâtiment- et accéder à un emploi à la fin de la période de 6 mois qu’ils passent sur le chantier. Accueillir des femmes dans notre structure, c’est leur offrir une opportunité de se libérer des freins d’accès à l’emploi… et faire évoluer les mentalités."

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

71%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.