Article

Interview de Catherine Poux

Publié le  24/02/2017

Pôle emploi a lancé le programme « recrutement et compétences ». Catherine Poux, directrice des services aux entreprises, en charge du programme, nous en a présenté les grandes lignes lors du dernier atelier du club RH national du 23 novembre. Elle répond à nos questions.

 

Pouvez-vous nous présenter le programme « recrutement et compétences » ?

Le marché du travail évolue, les trajectoires professionnelles sont de moins en moins linéaires, les perspectives à horizon 2020 mettent en évidence un phénomène de polarisation accrue. L’approche compétences constitue une forme de réponse aux problématiques d’appariement entre offre et demande d’emploi. En dépassant la seule approche par métier, elle répond à trois enjeux :

- Améliorer la fluidité du marché en développant un rapprochement plus pertinent sur la base de compétences mieux explicitées.
- Favoriser les transitions professionnelles en maximisant les opportunités de rencontre entre recruteurs et candidats sur la base des compétences mobilisables. L’objectif est d’élargir le sourcing, d’ouvrir la recherche à des candidats « inattendus ».
- Optimiser la mobilisation de formations visant à combler les écarts entre compétences détenues et compétences attendues par l’entreprise.

Quels étaient pour vous les enjeux de la présentation de ce programme devant les membres du club RH ?

Il s’agissait de partager cette approche avec les entreprises et de recueillir leur vision sur ce que l’on appelle les compétences. On en parle beaucoup mais on ne met pas forcément la même chose derrière ce mot. Il était important pour nous de s’assurer d’une définition partagée, de challenger notre approche et de nous assurer qu’elle répondra bien aux attentes des recruteurs.


Quelle est votre impression globale de cette matinée ?

J’ai noté un intérêt certain pour l’approche, une attente très forte et en même temps la conscience que le sujet est complexe et que, bien que d’actualité, sa mise en œuvre est difficile y compris au sein même de l’entreprise. Comment capitaliser sur les compétences des salariés ? Comment en tirer des orientations en termes de GPEC ? Comment évaluer les compétences ? Quel peut être le rôle des services RH et des opérationnels sur cette évaluation ?

Quelles idées ont retenu votre attention autour de votre table ronde ?

Tout d’abord, un consensus sur la définition globale des compétences et autour de l’importance des qualités professionnelles. En effet, si la détection et l’acquisition des compétences techniques ne soulèvent pas de question particulière aux recruteurs, les critères liés aux qualités comportementales des candidats prennent de plus en plus d’importance. Elles donnent l’assurance d’en faire des collaborateurs performants et intégrés.

Quel est votre message aux entreprises ?

Nous avons besoin des entreprises pour qu’elles nous accompagnent dans cette approche, que ce soit en nous faisant part de leurs suggestions sur le référentiel de compétences proposé ou de leurs attentes en termes de services. L’une des conditions de la réussite de ce programme repose sur le fait que les différents acteurs de l’emploi, candidats et entreprises, et acteurs de la formation s’emparent de cette approche et que nous puissions l’enrichir régulièrement.


Quelles perspectives pour le programme « Recrutement et compétences » en 2017 ?

Le programme « recrutement et compétences » est centré autour de 2 objectifs :

- Mettre à disposition des recruteurs, demandeurs d’emploi et candidats, un référentiel de compétences en prise avec le marché du travail (en faisant évoluer le ROME, le répertoire des métiers actuel). Cette étape a été réalisée fin 2016.
- Faire évoluer les services de Pôle emploi pour y intégrer pleinement la démarche de rapprochement orientée compétences. Le premier service concerne l’entreprise puisque depuis le début de l’année, lorsqu’ils déposent une offre et qu’ils recherchent des candidats, les recruteurs peuvent mobiliser la notion de compétence.

Ce premier palier atteint, le second concernera les demandeurs d’emploi avec la même approche pour la recherche d’offres. Parallèlement, nous travaillons à la création de nouveaux services de présélection à proposer aux recruteurs pour gagner en rapidité et en pertinence sur cette étape du recrutement.
Enfin, au second semestre, nous mettrons en place un dispositif permettant aux entreprises d’accéder à l’ensemble des profils de demandeurs d’emploi, à leurs compétences ; le CV ne devenant plus qu’un moyen de contact entre recruteur et candidat.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

71%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.