Article

Rencontre avec Marie Briché créatrice d'Avril

Sécuriser les parcours professionnels et permettre à chacun d'accéder au diplôme qui lui correspond en VAE : voilà tout l’enjeu d’Avril, la start-up fondée par Marie Briché, conseillère référente chez Pôle emploi, aujourd’hui heureuse intrapreneuse. Faciliter le dispositif de la VAE, une idée qui manquait !

Publié le  25/10/2018

 

Plus qu’un volet d’expérience, l’accompagnement des usagers constitue le dénominateur commun à toutes les missions professionnelles accomplies par Marie Briché depuis son arrivée à Pôle emploi en 2006. Après 12 ans passés dans l’insertion professionnelle dont 9 comme référente VAE, cette diplômée d’un master en psychologie cognitive saisit au bond en 2016 une nouvelle opportunité : devenir intrapreneuse. « Je me souviens avoir postulé les tous derniers jours, peu de temps avant la clôture du challenge ! », raconte-t-elle, alors motivée par le témoignage d’un collègue intrapreneur.

 

Projet déposé, le concept de ce qui s’appellera bientôt « Avril » convainc la Direction de Pôle emploi, qui donne bientôt le feu vert à son développement. Ce projet, Marie Briché y songeait depuis longtemps, né de son expérience de référente VAE. « Partant du constat que le recours VAE était sous-exploité en interne dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi, j’ai réalisé qu’il y avait quelque chose à faire pour améliorer le dispositif », détaille-t-elle. Aux raisons de ce désamour, Marie Briché impute plusieurs facteurs : « une méconnaissance du dispositif et sans doute une mauvaise image, conjugué à une difficulté à trouver de l’information inhérente à son fonctionnement de manière à en faire une prescription. Les conseillers que j’aie rencontrés disent connaitre les grandes lignes du dispositif mais ne se sentaient pas équipés pour être proactifs et accompagner la prescription de VAE ».

Guider les demandeurs d’emploi

L’idée fut donc de créer un outil digital pour apporter davantage d’expertise aux conseillers Pôle emploi, mais pas seulement. « Être acteur du CEP (Conseil en Évolution Professionnelle), c’est bien sûr accompagner les candidats à l’emploi, mais c’est aussi les aider à devenir autonomes. Dans ce contexte, l’outil les encourage à aller chercher eux-mêmes l’information, et à être proactifs dans leur projet de VAE ». Marie Briché se défend toutefois de supplanter les sites institutionnels sur le sujet, qui « font le job ».

 

L’objectif est de savoir comment s’y prendre et à qui s’adresser. « La démarche est claire : le candidat part du métier exercé et de son lieu d’habitation, puis prend connaissance des diplômes accessibles en VAE, et vers quels organismes certificateurs s’orienter selon son périmètre de recherche ; lesquels ont évidemment leurs propres spécificités en termes de parcours ». Si le site se veut facilitateur de la VAE, il s’inscrit également dans l’objectif stratégique de Pôle emploi d’aider des publics parfois fragiles professionnellement : « Je pense au diplôme d’État d’aide-soignante, le plus demandé, mais également au CAP Petite Enfance et d’auxiliaire de vie par exemple. La vocation d’Avril est aussi de cet ordre : contribuer à qualifier un public qui ne l’est pas assez ».

 

Au départ concentrée sur cette cible, l’intrapreneuse construit en moins de 6 mois une première version du site, avec des choix bien définis. Le RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles) comptant plus de 14 000 diplômes, il était impossible de tout référencer d’un coup : « On a donc choisi d’intégrer les diplômes qui se rapportaient aux organismes certificateurs les plus demandés (Éducation nationale, Emploi, Jeunesse & Sport, etc.). En démarrant avec environ 800 certifications, Avril couvrait déjà plus de 80% des demandes en VAE constatées sur la France entière. L’Île-de-France a été la première région test en décembre 2017, marquant le lancement officiel de la plateforme ».

80% des demandeurs d’emploi qui ont validé un titre professionnel grâce à une VAE ont retrouvé un emploi dans les 6 mois.


Une réponse au besoin des conseillers

Accompagnée à toutes les étapes, la start-up profite également d’une expertise informatique. « Nous, les intrapreneurs, avons les idées, mais ne sommes pas pour autant développeurs ! », concède-t-elle. Intégrée à l’Emploi Store de Pôle emploi, Avril gagne aujourd’hui en notoriété dans tout le réseau, à force de promotion auprès des ambassadeurs du digital en région, mais aussi par le biais de salons, à l’instar de Viva Technology ou du 1er Festival Européen de la Validation « L’occasion de comprendre les différentes manières dont fonctionne la VAE dans d’autres pays », souligne Marie Briché, qui se dit satisfaite des premiers résultats enregistrés sur son territoire.

 

Avec près de 205 376 visiteurs uniques depuis le 1er décembre 2017, le site a rencontré son public. « J’ai eu un retour très positif de camarades référents VAE, me rapportant l’utilité de la solution. Tout ça m’a fait réaliser que l’on répondait à un véritable besoin dans les agences. Au total, nous avons identifié la visite de plus de 6000 conseillers sur Avril. Sur les 25 000 du réseau, je dirais que c’est un bon quota, très encourageant pour la suite, n’étant pour l’heure qu’à la moitié des régions déployées ! ».

Œuvrer à la reconnaissance des compétences

Deux ans, c’est le temps que se donne aujourd’hui Avril pour mesurer son impact réel. Un délai nécessaire pour évoluer, adapter l’outil, grandir, séduire davantage. Déjà riche de cette aventure naissante, l’intrapreneuse ne cache pas son enthousiasme : « Je suis très heureuse qu’Avril existe, l’ayant imaginé depuis longtemps. Je suis très fière de travailler dans une entreprise qui encourage la mise en œuvre de programmes novateurs, permettant d’être à l’écoute des agents et de résoudre des problèmes qu’ils rencontrent dans leur pratique quotidienne ».

 

Pour Marie Briché, Avril est également un formidable outil pour évoquer les vertus d’un dispositif qu’elle juge fort méconnu : « Lorsqu’un candidat obtient son diplôme via une VAE, il obtient la reconnaissance de son travail, de sa valeur. Cette démarche encourage à parler de soi, de son parcours, de son expérience… ce qui augmente les chances d’être plus performant lors d’un entretien d’embauche et puis le diplôme a un vrai rôle protecteur vis-à-vis du chômage ». Incubé dans les murs de Pôle emploi par une équipe pluridisciplinaire, reste à Avril de trouver son rythme de croisière, dans la finalité d’être absorbé par la DSI de l’établissement et intégré dans d’autres sites d’orientation professionnels. Une perspective à laquelle s’est préparée sa fondatrice, qui se voit continuer d’évoluer dans les fonctions support et d’accompagnement de Pôle emploi.

Plus d'actualités

Article

Pôle emploi se fait sa place !

À partir du début du mois de septembre, Pôle emploi part à la rencontre du public. Le nom de cette nouvelle opération : Place de l’Emploi et de la Formation. Elle va sillonner les routes et installer son village dans de nombreuses villes d’Île-de-France et de PACA. Au programme : conseils, formation, découvertes, jobdating…

Article

Indépendants : le renouveau

Le travail indépendant se développe en France, en particulier dans les services, porté notamment par le régime d’auto-entrepreneur, créé en 2009.

Article

Jobs étudiants : les applis en première ligne

70% des étudiants français travaillent pour financer leurs études et 30% pour se faire de l'argent de poche. Ils utilisent de plus en plus les plateformes en ligne.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.