Article

20 ans d'évolution du marché du travail, à travers les offres déposées à Pôle emploi

La direction des études, des statistiques et de l'évaluation de Pôle emploi a passé au crible 20 ans d'offres d'emploi. Quels sont les secteurs professionnels qui ont le vent en poupe ? Quelle est la géographie des créations d'emploi et comment a évolué la composition de ces offres d'emploi ? Autant de questions auxquelles cette étude répond.

Publié le  09/01/2020

De 1998 à 2018, les employeurs ont déposé 65,8 millions d'offres auprès de Pôle emploi, soit environ 3,1 millions par an en moyenne. Le nombre d'offres déposées varie fortement en fonction de la conjoncture économique. Ainsi, il a par exemple connu une diminution suite à la crise de 2001, avant de repartir à la hausse jusqu'en 2007, pour ensuite connaître une brusque chute, liée à la crise de 2008. Depuis, le nombre d'offres déposées a connu plusieurs hausses ponctuelles.

 

La polarisation du marché de l'emploi

Cette étude pointe un phénomène de métropolisation et de polarisation géographique croissante des offres, au profit des métropoles et des littoraux atlantique et méditerranéen. Avec la zone d'emploi alpine, ces régions voient le nombre d'offres augmenter, au détriment de l'agglomération parisienne et du reste de la France. 
 

Anciens et nouveaux métiers

Cette étude est aussi l'occasion d'illustrer les mutations de l'emploi. Du fait des évolutions sociales que sont le vieillissement de la population et la numérisation de l'économie, les métiers de l'informatique, de la santé et de l'action sociale ont vu augmenter considérablement le nombre de leurs offres d'emplois. Cela est aussi vrai pour les activités de service administratif et de soutien, dont la part parmi les offres d'emploi est passée de 8% en 1998 à 19% en 2018. En revanche, des métiers comme agent de mise sous pli ont quasiment disparu (plus de 5000 offres en 2010 contre 5 en 2018).
 

Les offres proposées par Pôle emploi comptent davantage de contrats durables

L'étude nous rappelle le phénomène global d'augmentation des embauches en contrat court (moins d'un mois) ainsi que des missions d'intérim, sur les vingt dernières années. Elle relève néanmoins que cette évolution ne se traduit pas dans les offres déposées à Pôle emploi. En effet, entre 1998 et 2018, la part de CDI et de CDD de plus de six mois est passée de 47% à 57% parmi celles-ci.

La part de contrats de moins d'un mois a quant à elle décliné (12% des offres en 2000, 4% en 2018), ce qui s'explique en partie par les partenariats noués par Pôle emploi avec des entreprises de travail temporaire pour la diffusion de ce type d'offres. L'augmentation de la part de l'emploi durable dans les offres de Pôle emploi s'expliquerait aussi par le fait que pour des contrats plus courts, les employeurs ne publient pas toujours d'offres d'emploi, ou les publient ailleurs que chez Pôle emploi.

La part d'emploi durable diminue avec la qualification : en 2018, 89% des offres d'emplois de cadres étaient durables, et seulement 45% des offres d'ouvrier qualifié et 40% de celles d'ouvrier non qualifié.
 

Des offres collectées par Pôle emploi, une rediffusion d’offres provenant de partenaires

 

Un dernier point relevé par l'étude concerne le développement d'un ensemble d'acteurs diffusant des offres d'emploi en ligne. Cela est consécutif à la loi du 18 janvier 2005, qui a mis fin au monopole de publication des offres d'emploi qu'avait l'ANPE. Au sein de ce marché composé d'intermédiaires spécialisés et généralistes, Pôle emploi revendique un rôle de premier plan. Dans cette optique, l’Établissement poursuit une stratégie de « transparence », notamment en relayant des offres proposées par des partenaires externes, améliorant ainsi leur visibilité. Pôle emploi est le premier site d'offres d'emploi de France, et en 2018, 54% des offres qu'il proposait étaient issues de partenaires.

Plus d'actualités

Article

Dynamisme des métropoles françaises : Arthur [...]

Le cabinet de conseil en immobilier d'entreprise Arthur Loyd a diffusé en novembre son « baromètre annuel de l'attractivité et du dynamisme des métropoles françaises ».

Vidéo

Les métiers de bouche, 4 questions à Nathalie [...]

Retrouvez 4 questions à Nathalie Delorme, conseiller technique formation et emploi de la CGAD (Confédération générale de l'alimentation de détail).

Article

« Sur les métiers de bouche, on recherche des [...]

Les métiers de bouche englobent toute activité professionnelle impliquant la préparation des mets destinés à l’alimentation humaine, qu’ils soient élaborés chez un artisan ou dans la grande distribution. Il s’agit de véritables viviers d’emplois, et pourtant, les métiers de bouche peinent à recruter. Anne-Laure Poquet, Directrice Emploi, Recrutement et Mobilité France pour le groupe Carrefour, revient sur ce paradoxe.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.