Article

Les territoires et Pôle emploi au cœur de la stratégie de lutte contre la pauvreté

Un an après le lancement de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, l’ensemble des acteurs, dont les équipes de Pôle emploi, étaient réunis pour faire le point sur les avancées et les perspectives.

Publié le  27/09/2019

Les 12 et 13 septembre, les acteurs de la stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté ont pu échanger sur les avancées et les initiatives qui se sont développées depuis un an, dans les régions et les départements, pour prévenir la pauvreté dès le plus jeune âge et faire du retour à l’emploi une priorité.

Les équipes de Pôle emploi étaient présentes et ont répondu aux questions concernant le retour à l’emploi des personnes en grande précarité et fragilisées, notamment : comment améliorer l’orientation des bénéficiaires du RSA vers l’accompagnement global ? Qu’est ce qui fait la réussite de l’accompagnement global ?  Comment développer un réseau d’entreprises plus inclusives ?

Les intervenants ont salué la coopération entre les départements et Pôle emploi pour accélérer le retour à l’emploi des plus démunis et lutter contre les freins tels que la mobilité, l’hébergement, la précarité…  Au niveau national, une ambition forte est portée pour l’accompagnement global : offrir à 100 000 demandeurs d’emploi la possibilité de bénéficier de cet accompagnement en 2019. Progressivement, le nombre de personnes accompagnées sera accru pour atteindre les 200 000 par an, d'ici à 2022.

Les territoires, premiers acteurs du déploiement de cette stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté

Lors de ces deux journées, Olivier Noblecourt, Délégué interministériel à la prévention et à la lutte contre la pauvreté,  a notamment rappelé :

« Depuis un an, la stratégie pauvreté a concerné, dans leur quotidien, plusieurs centaines de milliers de nos concitoyens, et cet impact ira croissant jusqu’en 2022. Grâce à la mise en place des petits déjeuners dans les écoles, à l’instauration du bonus mixité sociale dans les crèches et à l’adoption de l’obligation de formation jusqu’à 18 ans, l’apprentissage des enfants les plus pauvres est renforcé. Avec le déploiement de la Garantie d’activité et le soutien accru au secteur de l’insertion par l’activité économique, ce sont les demandeurs d’emploi les plus éloignés du marché du travail qui peuvent reprendre progressivement leur place dans le monde du travail.

Au cours des prochaines semaines et des prochains mois, de nouvelles avancées au bénéfice des plus démunis verront le jour : avec la création de la complémentaire santé solidaire, l’accès à la santé sera renforcé ; les petites communes fragiles qui adopteront une tarification sociale de leurs cantines seront appuyées par l’Etat pour améliorer l’accès à l’alimentation des enfants les plus pauvres ; la création du revenu universel d’activité et du service public de l’insertion permettront à chaque personne en difficulté de bénéficier de droits sociaux clairs, lisibles et compréhensibles et d’un accompagnement adapté.

Ces avancées n’auraient pas été possibles sans l’implication collective de chaque acteur de la stratégie. Ce sont d’abord les collectivités territoriales et en particulier les départements qui ont accepté de s’engager dans de nouvelles relations contractuelles avec l’Etat. La contractualisation entre l’Etat et les départements est aujourd’hui une première étape réussie –près de 100 signataires- vers des politiques sociales mieux évaluées et mieux territorialisées. »

Pour aller plus loin :

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.