Article

Pôle emploi poursuit son engagement contre le sexisme au travail

Pôle emploi poursuit sa lutte contre le sexisme ordinaire au travail et signe les huit engagements de l'initiative #StOpE.

Publié le  16/12/2019

Le 12 décembre 2019, Pôle emploi a signé l’initiative #StOpE, un acte d’engagement commun pour lutter contre le sexisme dit « ordinaire » au travail, sous le haut patronage de Marlène Schiappa, Secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations.
Au travers de cette initiative, Pôle emploi prend l’engagement de déployer au cours de l’année à venir au moins une des actions prioritaires suivantes :

  1. Afficher et appliquer le principe de tolérance 0
  2. Informer pour faire prendre conscience des comportements sexistes (actes, propos, attitudes) et de leurs impacts
  3. Former de façon ciblée sur les obligations et les bonnes pratiques de lutte contre le sexisme ordinaire
  4. Diffuser des outils pédagogiques aux salariés pour faire face aux agissements sexistes en entreprise
  5. Inciter l’ensemble des salariés à contribuer à prévenir, à identifier les comportements sexistes et à réagir face au sexisme ordinaire
  6. Prévenir les situations de sexisme et accompagner de manière personnalisée les victimes, témoins et décideurs dans la remontée et la prise en charge des agissements sexistes
  7. Sanctionner les comportements répréhensibles et communiquer sur les sanctions associées
  8. Mesurer et mettre en place des indicateurs de suivi pour adapter la politique de lutte contre le sexisme ordinaire

 

Le sexisme ordinaire

Il se définit comme l'ensemble des attitudes, propos et comportements fondés sur des stéréotypes de sexe, qui sont directement ou indirectement dirigés contre une personne ou un groupe de personnes à raison de leur sexe. Bien qu'en apparence anodins, ils ont pour objet ou pour effet, de façon consciente ou inconsciente, de les inférioriser, de façon insidieuse voire bienveillante, et d'entrainer une altération de leur santé physique ou mentale.
Il se manifeste au quotidien, par exemple, à travers des blagues ou commentaires sexistes, des remarques sur la maternité, des stéréotypes négatifs, des incivilités ou des marques d'irrespect, des pratiques d'exclusion mais aussi par des compliments ou des critiques sur l'apparence physique non sollicités.

Sources : Le sexisme dans le monde du travail : entre déni et réalité. Brigitte Grésy et Marie Becker. Conseil supérieur de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, mars 2015.
Kit pour agir contre le sexisme. Conseil supérieur de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, février 2017.

 

Plus d'actualités

Article

20 ans d'évolution du marché du travail, à travers [...]

La direction des études, des statistiques et de l'évaluation de Pôle emploi a passé au crible 20 ans d'offres d'emploi. Quels sont les secteurs professionnels qui ont le vent en poupe ? Quelle est la géographie des créations d'emploi et comment a évolué la composition de ces offres d'emploi ? Autant de questions auxquelles cette étude répond.

Article

Dynamisme des métropoles françaises : Arthur [...]

Le cabinet de conseil en immobilier d'entreprise Arthur Loyd a diffusé en novembre son « baromètre annuel de l'attractivité et du dynamisme des métropoles françaises ».

Vidéo

Les métiers de bouche, 4 questions à Nathalie [...]

Retrouvez 4 questions à Nathalie Delorme, conseiller technique formation et emploi de la CGAD (Confédération générale de l'alimentation de détail).

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.