Pile of old newspapers, selective focus

Article

La formation professionnelle, les bénéficiaires en parlent…

Publié le  08/12/2017

Formation continue : un nouveau départ pour une nouvelle vie

« Urbaniste-paysagiste, Pauline Daviet cumulait les frustrations. « Je travaillais beaucoup plus derrière mon ordinateur que sur le terrain », explique-t-elle. Elle se sentait limitée par des contraintes d’ordre politique ou économique, par des problèmes d’agenda. « Je me posais de plus en plus de questions sur mon mode de vie, mon alimentation », se souvient-elle. Parallèlement à son métier, elle entame une formation à la permaculture et au maraîchage bio. À cette époque, ses employeurs lui annoncent qu’ils traversent des difficultés économiques et qu’ils envisagent de la licencier. Elle y voit « une opportunité pour changer de vie ». Ils planifient ensemble sa fin de contrat, et Pauline Daviet profite de cette période de chômage pour lancer sa ­reconversion dans l’agriculture responsable. […] elle a obtenu sa formation de trois mois à la ferme Sainte-Marthe avec, dans son dossier, un ­projet de ferme pédagogique. Elle est ensuite partie au Québec pendant deux mois, avec son conjoint urbaniste, pour un stage chez une maraîchère bio. À son retour, le couple a sillonné la France jusqu’à trouver, dans l’Yonne, la parcelle qui accueille son jardin associatif, biologique et pédagogique.

Brice Zimmer a lui aussi effectué une reconversion professionnelle. À 26ans, après sept années comme animateur, dont trois à la direction d’un centre d’accueil pour enfants, il était lassé par sa profession. « Plutôt que de changer de structure, je me suis dit : offre-toi la possibilité de changer radicalement », explique-t-il. Avant de négocier une rupture conventionnelle, il s’imagine plombier, commercial, communicant, effectue des recherches sur les conditions de travail et le quotidien de toute une série de professions. Finalement, il se fixe sur le métier d’infirmier. Après avoir réussi le concours, il s’engage dans un cursus de trois ans. « Je n’aurais jamais pu faire tout cela si je n’avais pas touché le chômage, puis une aide à la formation de 650 euros par mois à la fin de mes droits », souligne-t-il. » (Le Monde - avril 2017).

 

 

Plus d'actualités

Open innovation RH à Pôle emploi

L’atelier club RH du 29 novembre dernier était consacré à l’Open innovation RH à Pôle emploi. Des exemples de services accélérés à La Fabrique Pôle emploi, l’incubateur de l’établissement, ont été présentés aux membres du club RH.

Agir à l’échelle des bassins d’emploi

Avec la volonté de déployer les solutions les plus pertinentes à chaque échelon territorial, Pôle emploi a mis au point une offre de services et d’accompagnement adaptée aux nouveaux besoins des établissements publics de coopération intercommunale (EPCI).

Développer ensemble de nouveaux services

Depuis la loi NOTRe de 2015, Pôle emploi a renforcé ses interactions avec les régions avec l’objectif d’améliorer son offre de service à destination des demandeurs d’emploi et des entreprises.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.