Article

La responsabilité sociale et environnementale, une priorité pour être un service public de référence

Si accompagner les demandeurs d’emploi et les entreprises est notre mission primordiale, elle ne suffit pas à remplir notre engagement de service public. Depuis plusieurs années, nous nous sommes attachés à aller plus loin et faire de la responsabilité sociale, environnementale et économique un objectif à part entière de notre stratégie.

Publié le  06/03/2020

Dans le cadre du nouveau projet stratégique « Pôle emploi 2022 », nous poursuivrons nos efforts pour aller bien au-delà de nos seules obligations légales et répondre pleinement aux attentes majeures de nos concitoyens, et de chacun d’entre nous.

Depuis plusieurs années, Pôle emploi s’engage fortement pour lutter contre les discriminations, veiller à la qualité de vie au travail de ses agents, limiter l’impact environnemental de ses actions et favoriser l’accessibilité de ses services. À titre d’exemple :

  • des partenariats locaux ont été noués avec Emmaüs Connect afin de proposer aux demandeurs d’emploi des parcours d’inclusion numérique ;
  • pour mieux lutter contre les discriminations, plusieurs formations sont proposées aux conseillers et aux managers ;
  • le taux d’emploi direct des personnes en situation de handicap dans nos effectifs est nettement supérieur à l’obligation légale (supérieur à 8,5%) ;
  • plus de 30% de nos collaborateurs bénéficient du télétravail.
  • désormais, seul le papier 100 % recyclé est utilisé pour tous les usages bureautiques dans l’ensemble du réseau ;

 

Pour les années à venir, Pôle emploi continue d’inscrire la responsabilité sociale, environnementale et économique au cœur de son action et s’engage autour de 4 objectifs : 

  • atteindre la neutralité carbone avant 2050 ;
  • lutter contre les stéréotypes et favoriser l’égalité professionnelle ;
  • poursuivre les gains d’efficience sur nos activités pour investir davantage dans la relation humaine avec les usagers
  • soutenir l’engagement des collaborateurs.

 

Pour atteindre ces objectifs et obtenir des résultats concrets, nous nous sommes dotés d’une feuille de route qui comporte 4 axes.
 

Proposer des services 100% accessibles et inclusifs

Notre ambition est de faciliter l’accès, pour tous, à nos agences et nos services téléphoniques et numériques. Désormais, la question de l’accessibilité sera intégrée à l’ensemble de nos projets et activités. D’importants travaux sont entrepris pour rendre nos sites digitaux accessibles aux personnes en situation de handicap. 
La question du handicap fera l’objet d’une attention particulière au travers d’actions de sensibilisation et de formation auprès de nos agents. 
 

Répondre à l’urgence climatique en réduisant nos émissions carbone

Nous continuerons d’être soucieux de notre empreinte environnementale au quotidien, en mettant en place des éco-gestes comme le tri et recyclage des déchets, le bannissement des gobelets jetables mais aussi et surtout en favorisant la réduction de l’empreinte carbone de nos collaborateurs et de nos usagers. Cela se traduira notamment par la mise en place de plans de mobilité comportant des actions concrètes, locales, au bénéfice de tous et par la proposition de solutions alternatives aux déplacements, comme le télétravail, les visio-conférences et les formations à distance pour les collaborateurs.

Favoriser la diversité et faire reculer les discriminations sur le marché de l’emploi

Les situations de discrimination représentent un coût social et économique important pour la société. En tant que service public de l’emploi, nous avons une responsabilité singulière dans ce domaine. Nous poursuivrons donc notre action afin de réduire encore les situations de discrimination en luttant contre les stéréotypes à l’embauche et en faisant évoluer les représentations des demandeurs d’emploi, afin de favoriser la mixité des filières et métiers. Nous nous attachons à renforcer la mobilisation des clauses sociales d’insertion dans nos marchés au bénéfice des plus éloignés ou vulnérables sur le marché du travail. Nous poursuivrons également nos efforts pour continuer à faire progresser l’égalité professionnelle au sein de Pôle emploi.

Développer l’engagement des collaborateurs et le dialogue avec les parties prenantes

Nous faciliterons la mise en œuvre d’actions solidaires en nous appuyant sur des initiatives portées dans les différents établissements régionaux ou locaux (don de congés, congés solidaires, mécénat de compétences, parrainage…). Chaque année, nous accompagnerons l’essaimage des initiatives les plus porteuses. Par ailleurs, afin d’associer pleinement les parties prenantes dans une logique de co-construction et de dialogue, nous installerons un comité national des parties prenantes internes et externes. Le premier comité s’est réuni en janvier 2019 pour définir les priorités de la politique RSE de Pôle emploi, mais aussi pour participer à sa mise en œuvre. Composé d’associations d’usagers (ATD Quart Monde), d’entreprises (SNCF, ENGIE, ORANGE), de services de l’État (Comité 21, ministère de l’Écologie), de fournisseurs et de prestataires, et de partenaires cœur de métier (Emmaüs Connect, AGEFIPH), le comité a vocation à se réunir deux fois par an.

La réussite de la politique de Pôle emploi en matière de RSE passe par la mobilisation de tous. Nous avons un vrai défi à relever collectivement dans les territoires et au quotidien, pour un modèle de société plus durable et inclusive ! 

Plus d'actualités

Article

Le saisonnier, des emplois pour l’été

La demande comme l’offre d’emploi saisonnier a bondi en France, pendant le confinement. Dans l’agriculture, l’agro-alimentaire ou encore la logistique, le marché reste en pleine dynamique, comme en témoigne le nombre d’offres sur la plateforme mobilisationemploi.fr. Un phénomène amplifié par la crise sanitaire et économique et qui pourrait bien devenir une véritable opportunité pour les demandeurs d’emploi, avec les secteurs du tourisme et de l’hôtellerie-restauration qui reviennent dans la course.

Article

L’artisanat, un secteur qui a de l’avenir

Les métiers de l’artisanat ont le vent en poupe, et le nombre de demandes d’inscriptions à des formations a fortement augmenté en 2019. Première entreprise de France, l’artisanat attire de plus en plus, les jeunes comme les moins jeunes, les femmes comme les hommes. Rencontre avec Bernard Stalter, Président de CMA France, établissement fédérateur du réseau des chambres de métiers et de l’artisanat.

Article

« Dans le « Care », l’embauche va se poursuivre de [...]

Mobilisés aux côtés des plus fragiles, les professionnels du « Care » (services à la personne) ont démontré toute leur utilité durant la crise sanitaire. Cette reconnaissance sera-t-elle un atout pour recruter dans « le monde d’après » ? Dans quelle mesure ce secteur sera-t-il créateur d’emplois ? Rencontre avec Jean-François Auclair, Directeur général adjoint de O2 Care Services, le N°1 des services à domicile en France.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.