Auteure Albane & Miss Agathe

Publié le  23/06/2017

Mise à jour le 15/12/2017

Depuis 2013, Albane Devouge partage sur son blog L’Agenda d’Agathe le quotidien d’une jeune chômeuse drôle et sympa, confrontée à la recherche d’un emploi mais aussi à l’actualité. En mars dernier, les états d’âme de son héroïne ont donné naissance à un album illustré, « Les 4 saisons d’Agathe », paru aux éditions Hors-Collection.

Albane Devouge souffrirait-elle de trouble dissociatif de la personnalité ? Par chance, contrairement à Dr Jekkyl et Mister Hyde, l’illustratrice et auteure qui se cache derrière Agathe est une chouette fille qui s’applique, comme son personnage illustré, à être toujours « pimpante et positive ». Pas toujours facile quand on est demandeur d’emploi, ce qu’elle a vécu à deux reprises…

Au fil de 4 saisons et 157 pages, Albane nous fait partager la vie d’Agathe, une jeune femme qui se confronte à la recherche d’un emploi et « aux doutes et questionnements de notre monde ». Trait minimaliste et bons mots nous embarquent avec légèreté dans son quotidien parfois pesant, ponctué de questions existentielles énoncées à travers de jolis aphorismes : « Parfois, sur Terre, on se croirait sur Mars », « Tu la trouves comment la question nucléaire ? Centrale… ». 

Esprit vif et impertinent

Agathe est née sous le crayon d’Albane Devouge en 2013. L’auteure travaille alors depuis plus d’un an sur un projet de mini-série télévisée autour d’une héroïne au chômage. Du vécu. « Quand on est inscrit à Pôle emploi, le regard de la société nous réduit à l’état de chômeur, ce qui rime souvent avec profiteur ou fainéant. À travers un personnage attachant, je voulais changer cette image négative et montrer que derrière un demandeur d’emploi, il y a un être humain, un vécu, une personnalité… » Fatiguée d’attendre des financements pour produire sa série, Albane se saisit d’un crayon et dessine les pérégrinations d’Agathe : jolie rousse longiligne à l’esprit vif et impertinent. « J’étais dans l’urgence de faire exister Agathe, se souvient la créatrice. Alors, je me suis mise à dessiner. Mes premiers dessins étaient très moches, mais à force… »

Et avec beaucoup de délicatesse et de sincérité, « L’Agenda d’Agathe » se mue en blog qui, deux ou trois fois par semaine, dévoile les états d’âme d’une jeune chômeuse au rythme des saisons, des problèmes d’argent, de la solitude, de l’actualité… Par une journée d’automne, l’Internaute a droit à une Agathe sous une averse ponctuée d’un « Je n’en pluie plus » ; pendant le festival de Cannes, étalée sur le sol, elle partage un : « Moi aussi, je suis raide carpette » ; le 11 juin dernier, elle se demande « Vers une assemblée nationale 1 000 papattes en marche ? ».

Chômage, piges et petits boulots

Albane Devouge, elle, est née en 1977. Après trois ans de prépa littéraire, pendant sa maîtrise d’histoire et géographie, elle pige pour le supplément Île-de-France du « Journal du Dimanche ». « C’était sympa, je pouvais interviewer le footballeur brésilien du PSG à la mode, traiter de la réforme des hôpitaux ou rédiger un article sur le thème ʺcomment occuper vos enfants ce week-endʺ…. Puis je suis entrée à Sciences-Po pour me spécialiser en journalisme. J’en ai profité pour découvrir plein d’autres choses : marketing, histoire de l’espionnage, gestion des ONG, etc. »

Entre 2002 et 2004, diplômée, elle met le cap sur Lisbonne où, à la faveur d’une mission de volontariat international en administration au sein de la chambre de commerce luso-française, elle pratique son portugais, appris pendant sa petite enfance passée au Brésil. Puis elle dégotte une mission d’intérim de six mois dans une banque, à Genève : « Ils avaient un besoin urgent de quelqu’un qui parle portugais, mais je n’avais aucune compétence en finances ! », précise-t-elle dans un rire.

De retour en France, le chômage croise sa route et les choses se compliquent. « J’ai jonglé entre chômage, piges et petits boulots, avant d’être enfin embauchée… pour être licenciée deux ans après suite à la restructuration de mon service. » 

Pilote et album illustré

Elle fréquente alors à nouveau son agence parisienne Pôle emploi tout en se lançant en tant qu’indépendante dans plusieurs domaines activités : secrétaire générale d’un « think tank », conseil et formation en communication, prise de parole en public et identité de marques, illustrations et portraits photo… « J’ai appris à arrêter de faire des projets. Je vis au jour le jour… » Et ça lui réussit plutôt : en décembre 2015, Agathe prend vie dans « L’Agenda d’Agathe », un pilote animé dans lequel résonne la voix bienveillante de Jean Rochefort. En mars dernier, le blog donne naissance à un album illustré, « Les 4 saisons d’Agathe », paru aux éditions Hors-Collection. Désormais, Agathe se déploie aussi chaque mois dans ʺMellowʺ, nouveau magazine féminin « lifestyle ». « Agathe, c’est moi quand je vais bien. C’est mon ange gardien pour garder le moral ». En ce jour de printemps, le moral semble au beau fixe !

 Extrait « Les 4 saisons d’Agathe » :

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

72%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune

Ensemble pour l'emploi