Comment Pôle emploi lutte contre la fracture numérique

Publié le  02/07/2015

Alors que la recherche d'emploi se fait de plus en plus sur internet, il existe une fracture numérique qui exclut encore davantage des publics déjà éloignés de l’emploi. C’est pourquoi, en parallèle du développement de ses services numériques, Pôle emploi renforce son accompagnement des plus fragiles.

 80 % des demandeurs d’emploi ont eu recours à internet dans leur recherche d’emploi (source : rapport du CREDOC sur les conditions de vie, 2013), de même que près de 90 % des employeurs pour le recrutement. Un chiffre peu surprenant si on considère que 82 % des Français disposent d’au moins un ordinateur connecté à internet…

…Mais cela revient aussi à dire que près de 20 % de la population ne dispose pas d’un accès à internet à domicile aujourd’hui. Par ailleurs, il existe une importante disparité entre individus et foyers en termes d’accès et de maîtrise des nouvelles technologies de l’information. Ainsi, si 82 % des Français ont une connexion à domicile, la proportion varie de 94 % chez les diplômés du supérieur à 49 % chez les sans diplômes. Une parfaite illustration de la fameuse « fracture numérique ».

 Pour lutter contre la fracture numérique, Pôle emploi a mis en place une offre de formation et de services pour accompagner ceux qui le désirent vers une meilleure maîtrise et compréhension du marché du travail en ligne, mais également pour aider les publics éloignés de ces nouvelles technologies de l’information à s’intégrer sur le marché du travail.

Pour les volontaires, des formations aux usages du numérique pour faciliter leur intégration sur le marché du travail

Aujourd’hui, il est acquis que l’accès au marché du travail via le web est incontournable. Les sites d’emploi d’acteurs publics comme Pôle emploi (4 millions d’offres d’emploi publiées en 2014) ou encore les sites d’emploi privés de type jobboards – qui sont pour la plupart nos partenaires en sont les principaux visages. Ainsi, 87 % des employeurs déclarent utiliser des sites internet pour recruter (source : enquête Regions Job 2015).

Par ailleurs, de plus en plus d’employeurs cherchent à identifier et recruter, par le biais d’internet, des profils de personnes déjà en emploi. Une tendance qui renforce encore la nécessité pour les demandeurs d’emploi d’être présents sur le web et les réseaux sociaux.

Pour qu'un maximum de demandeurs d'emploi puisse accéder aux opportunités du marché du travail en ligne, Pôle emploi s'attache à les former aux usages du numérique. Ainsi, 250 000 demandeurs d’emploi ont été formés à l’usage d’Internet en 2013 grâce aux ateliers "Aide à la recherche d'emploi sur internet". L’objectif ? Améliorer leurs méthodes et techniques de recherche d’emploi en ligne. Depuis leur création en 2005, ces ateliers sont accessibles à tout demandeur d'emploi qui en fait la demande.

Selon les lieux et les besoins, des ateliers spécifiques sont mis en place pour compléter cette formation généraliste : exemple avec les « ateliers e-réputation » qui proposent d’apprendre à gérer son image sur internet et les réseaux sociaux.

Par ailleurs, nous développons des partenariats en local avec les autres acteurs de la lutte contre la fracture numérique, comme le réseau Cyber-base de la Caisse des dépôts ou encore le réseau des Espaces Publics Numériques (EPN). Concrètement, ces espaces proposent des accès à internet, ainsi qu’un accompagnement pour favoriser l’appropriation des technologies et des usages liés à internet, dont la recherche d’emploi en ligne.

Absence de connexion internet ou de matériel adapté, méconnaissance des nouvelles technologies de l’information, de nombreuses personnes restent toutefois durablement éloignées du marché du travail en ligne. Pour elles, nous renforçons notre accompagnement physique en agence.

Pour les publics éloignés du numérique, davantage de moyens humains

Parce que c'est le rôle de Pôle emploi de prendre en compte tous les publics, nous proposons depuis 2013 de nouvelles modalités d'accompagnement adaptées aux besoins de chacun et qui permettent de renforcer notre assistance aux personnes les plus éloignées de l’emploi, qui recouvrent pour la plupart les publics se situant du mauvais côté de la fracture numérique.

  • Un accompagnement « intensif», qui permet des entretiens physiques plus réguliers et profite aujourd’hui à plus de 320 000 demandeurs d’emploi.

  • Parmi les différentes modalités de cet accompagnement intensif, un accompagnement « global », qui mutualise les moyens des départements et de Pôle emploi pour une assistance sur deux niveaux (professionnel et social). Cette modalité a bénéficié à date à 16 000 demandeurs d’emploi et est proposée pour l’instant dans 68 départements.


 

Par ailleurs, la mise en place d’un accompagnement dématérialisé (le « 100 % web ») pour les demandeurs d’emploi les plus familiers aux usagers du numérique permet de redéployer des moyens humains en agence pour ceux qui en ont le plus besoin.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

72%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.