Des très connectés aux plus éloignés de l’emploi, comment adapter son accompagnement ?

La révolution numérique et la crise économique contribuent à fragmenter un public de demandeurs d’emploi déjà très hétérogène : entre les plus « connectés » d’une part, qui sont en demande d’une plus grande autonomie, et les publics les plus fragiles

Publié le  10/12/2014

Mise à jour le 15/12/2017

La révolution numérique et la crise économique contribuent à fragmenter un public de demandeurs d’emploi déjà très hétérogène, entre les plus « connectés » d’une part, qui sont en demande d’une plus grande autonomie, et les publics les plus fragiles et éloignés de l’emploi, qui demandent une présence accrue de la part des conseillers.

Notre rôle est donc, aujourd’hui, de proposer à chaque public un type d’accompagnement qui lui convienne le mieux, sans qu’aucun demandeur d’emploi ne soit mis à l’écart.


Pour les demandeurs d’emploi les plus connectés : une offre « 100 % web »

Pour répondre aux attentes et s’adapter aux pratiques des demandeurs d’emploi les plus connectés, nous mettons progressivement en place l’offre « 100 % web ». Ce service permet à ceux qui le désirent d’accéder à des services dédiés via leur espace candidat en plus de ceux proposés sur pole-emploi.fr. Précisons d’emblée que seuls les demandeurs d’emploi qui le souhaitent et dont les agences ont mis en place ce dispositif ont accès au « 100 % web ». Tous ceux qui préfèrent recourir aux services traditionnels de Pôle emploi, comme par exemple les rendez-vous en agence, peuvent continuer d’en bénéficier.

Ces nouveaux services comprennent :

  • La possibilité d’entretiens par webcam avec son conseiller ;
  • Un outil de chat permettant un échange avec un conseiller Pôle emploi ;
  • Une option de demande de rappel téléphonique ;
  • L’aide à la recherche d’emploi avec par exemple des informations sur les métiers qui recrutent
  • Des conseils pour la rédaction de CV ou la préparation d’entretiens d’embauche.

De nouveaux services seront par ailleurs bientôt mis en place : des « outils d’autodiagnostic ou la possibilité de s’inscrire à un atelier de coaching ou une séance de formation » comme l’expliquait Jean Bassères lors d’un entretien accordé à 20 minutes et l’AFP en juin dernier.

Par ailleurs, l’offre de services sur l’application mobile s’est enrichie dernièrement avec désormais la possibilité d’accéder à l’annuaire des agences et au service d’indemnisation depuis son Smartphone. Ces nouveautés viennent s’ajouter à la possibilité, depuis 2011, de s’actualiser ou encore de consulter les offres d’emploi via l’application.

Toutefois, nous avons bien conscience que les demandeurs d’emploi ne sont pas tous égaux face à l’évolution numérique du marché du travail et, plus largement, de la société. L’enjeu pour nous, service public de l’emploi, est donc de proposer dans le même temps un accompagnement personnalisé pour ceux qui en ont le plus besoin.

Pour ceux qui en ont le plus besoin : l’accompagnement renforcé

Pour les publics les plus éloignés de l’emploi, Pôle emploi propose ainsi un accompagnement dit « renforcé » par des conseillers qui gèrent un maximum de 70 demandeurs d’emploi (contre 350 au maximum pour l’accompagnement « suivi » et 150 pour l’accompagnement « guidé »), ce qui permet des entretiens physiques plus réguliers.

Cette modalité d’accompagnement profite aujourd’hui à près de 190 000 demandeurs d’emploi.


Pour les publics les plus éloignés de l’emploi : un accompagnement d’ordre professionnel et social

Pour les demandeurs d’emploi confrontés à la fois à des difficultés importantes, notamment d’ordre social, nous nous engageons avec les conseils généraux pour un accompagnement dit « global », ayant pour objectif de favoriser une intégration durable sur le marché du travail.

La signature en avril d’un protocole d’accompagnement des demandeurs d’emploi en difficultés sociales entre L’Assemblée des départements de France, Pôle emploi et la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) est venue entériner cette démarche.

Grâce à ce protocole, les publics les plus éloignés de l’emploi peuvent bénéficier simultanément des expertises et ressources des conseils généraux et de Pôle emploi.
Concrètement, des agents dédiés permettent d’allier l’accompagnement de Pôle emploi en termes de recherche d’emploi à l’accompagnement social des départements sur les questions de logement, de santé ou encore de mobilité.

Au 1er novembre 2014, 13 départements se sont engagés avec Pôle emploi, ce qui permet le suivi de 3017 demandeurs d’emploi par 87 conseillers dédiés. Des discussions sont engagées pour étendre cette mesure

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

72%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune

Ensemble pour l'emploi