Fraudes aux allocations chômage : le vrai du faux

Fraudes aux allocations chômage : le vrai du faux

Publié le  11/12/2014

Mise à jour le 15/12/2017

Infographie, veuillez trouver ci-dessous la description détaillée.

  Réduire

Description détaillée : fraudes aux allocations chômage, le vrai du faux

Les fraudes ont fortement augmenté ?

En réalité, c’est surtout la fraude détectée qui a augmenté : plus de 100 millions d’euros de fraudes ont été détectés en 2013, soit plus 24% par rapport à 2012. Source, du rapport 2013 de la Direction prévention et lutte contre la fraude et affaires sensibles de Pôle emploi.

De nombreux demandeurs d’emploi fraudent ?

En réalité, sur la totalité des montants versés au titre des allocations chômage en 2013, 0,3% sur 31,2 milliards d’euros ont été fraudés.
Source du rapport d’activité de Pôle emploi 2013.

Pôle emploi traque les chômeurs ?

En réalité, on contraste qu’en 2013, seules 614 actions judiciaires ont été engagées

Il est aisé de frauder les allocations chômage ?

En réalité, en 2013 nous avons évité près de 42 millions d’euros de fraudes, soit plus de 11, 5% par rapport à 2012.

Les demandeurs d’emploi touchent d’importantes allocations ?

En réalité, 50% des demandeurs d’emploi touchent 1020 euros au moins par mois pour 95% d’entre eux c’est moins de 2070 euros. Source Pôle emploi.

150 auditeurs sont chargés à Pôle emploi de détecter et analyser les processus de fraudes.

Ils sont répartis entre la Direction Générale et les Directions Régionales.

Rappelons, que le premier principe de la lutte contre la fraude est de protéger les personnes qui ont des droits en sécurisant leur indemnisation.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

72%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune

Ensemble pour l'emploi