Infographie

Comment sont calculés les chiffres du chômage ?

3 391 900 demandeurs d’emploi sont sans emploi (catégorie A), au premier trimestre 2019. Retrouvez dans cette infographie toutes les informations pour comprendre comment sont calculés les chiffres du chômage.

Publié le  23/05/2019

 

Alternative textuelle

Les chiffres du chômage

3 questions pour comprendre

Comment sont calculés les chiffres du chômage ? 

Aujourd'hui, le chômage est mesuré par deux indicateurs rendus publics chaque trimestre

#1 Le nombre d'inscrits à Pôle emploi, en catégorie A

Catégorie A = personnes sans emploi pendant le mois

Catégorie B = personnes en activité réduite (jusqu'à 78 heures par mois)

Catégorie C = personnes en activité réduite (plus de 78 heures par mois)

Ces 3 premières catégories sont tenues de rechercher activement un emploi

Catégorie D = personnes sans emploi, non disponibles dans l'immédiat (en formation, en arrêt maladie, etc.)

Catégorie E = personnes en emploi, non tenues de rechercher activement un emploi (créateurs d'entreprise, contrats aidés)

#2 Le taux de chômage au sens du BIT*, mesuré par l'INSEE via un sondage auprès de 110 000 personnes

Pour le BIT, un chômeur est une personne :

  • en âge de travailler (15 ans ou plus)
  • sans emploi pendant une semaine de référence
  • disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours
  • en recherche d'emploi au cours du mois précédent ou en avoir trouvé un qui commence dans moins de 3 mois

*Bureau International du Travail

Un chômeur au sens du BIT n’est donc pas forcément inscrit à Pôle emploi, et l’inverse est aussi vrai.

En 2017

Pôle emploi comptait 3,4 millions d'inscrits en catégorie A

L'Insee comptait 2,6 millions de chômeurs au sens du BIT

Comment expliquer les différences de chiffres ? 

 Qui sont les inscrits en catégorie A non comptabilisés au sens du BIT ?

En 2017, au moins 1,2 million de personnes étaient inscrites en catégorie A sans être au chômage au sens du BIT :

  • 0,5 million étaient sans emploi mais :
    • soit n'étaient pas immédiatement disponibles
    • soit n'ont pas effectué d’acte de recherche dans le mois

C'est ce que l'on appelle "le halo du chômage"

une situation le plus souvent ponctuelle (vacances, déménagement, courte maladie)

  • 0,4 million étaient inactifs, souvent proches de la retraite et éloignés du marché du travail pour raisons de santé
  • 0,2 million étaient en emploi : situations transitoires (conjoints collaborateurs), retards ou erreurs de déclaration

Qui sont les chômeurs au sens du BIT, non inscrits en catégorie A ?

En 2017, au plus 1,1 million de chômeurs au sens du BIT n'étaient pas inscrits en catégorie A :

  • 0,8 million n'étaient plus inscrits à Pôle emploi au moment de l’enquête, ou n'ont pas été retrouvés
  • 0,3 million étaient inscrits à Pôle emploi, en catégorie B ou C (activité réduite)

Pôle emploi mesure l'activité sur le mois, alors que l'Insee mesure l'activité sur une semaine de référence 

Pourquoi ces différences s'accroissent-elles ? 

En 2017, l'écart entre le chômage au sens du BIT et le nombre d’inscrits en catégorie A était de 0,8 million. 

Entre 2013 et 2017, cet écart a augmenté de 0,4 million 

Deux principales explications :

  • une hausse de 0,3 million du nombre d’inactifs inscrits en catégorie A*
  • un recul de 0,1 million du nombre de chômeurs au sens du BIT non-inscrits à Pôle emploi

baisse du chômage des jeunes, moins souvent inscrits à Pôle emploi

*notamment au titre de courtes périodes d'inactivité entre deux emplois courts 

Mai 2019

Plus d'actualités

Article

Emploi et handicap : « Ce qui semblait [...]

La France compte actuellement 459 100 salariés en situation de handicap. Un chiffre en progression de 25% en 5 ans, lié à la conjonction de différents facteurs : des lois plus incitatives, une augmentation de l’action en faveur des personnes en situation de handicap dans la fonction publique et une évolution culturelle constante. Retour sur ces évolutions avec Hugues Defoy, directeur de la mobilisation du monde économique et social à l'Agefiph.

Article

Les entreprises d’insertion, un tremplin vers un [...]

Les entreprises d’insertion (EI) permettent à des personnes éloignées de l’emploi de se réintégrer dans le marché du travail. Marguerite, entreprise de l’ESS (Economie Sociale et Solidaire), recrute des demandeurs d’emploi de longue durée pour répondre aux besoins de livraison des e-boutiques de leurs produits à des particuliers. À la clé : un accompagnement pour leur permettre de retrouver un travail ou se former. Rencontre avec Emmanuelle Touilloux, directrice et fondatrice.

Article

Une semaine pour l’emploi, une opération pour [...]

Du 4 au 8 novembre, l’opération Une semaine de l’emploi reprend ses droits sur TF1. Une action stratégique pour Pôle emploi qui démontre une nouvelle fois que son investissement dépasse largement les murs de ses agences.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.