Les entreprises disent oui aux outils de recrutement numérique mais restent attachées à l'humain

Publié le  30/06/2015

Mise à jour le 15/12/2017

N’oublions pas l’humain ! Tel peut être le message à retenir du club RH de Pôle emploi, qui a réuni, le 1er avril dernier, une trentaine de Directeurs Ressources Humaines et de responsables Recrutement d’entreprises de secteurs d’activités variés et déjà fortement engagées dans le digital. Le contexte actuel, extrêmement mouvant, marqué par, à la fois, l’augmentation du chômage et l’irruption du numérique dans le marché de l’emploi, oblige tous les acteurs économiques à aller vers plus de personnalisation dans leurs offres de services. Le recrutement n’est évidemment pas épargné par cette dynamique. Cette personnalisation passe par tous les outils digitaux permis par les nouvelles technologies, mais aussi par des contacts humains, dans une relation d’écoute.

Le principe du club RH est simple : réunies en ateliers, les entreprises échangent leurs points de vue, partagent des bonnes pratiques et formulent des idées concrètes et originales. Objectif : donner, à Pôle emploi, toujours soucieux d’innover et d’être au plus près des besoins des demandeurs d’emploi et des entreprises, la perception des professionnels du recrutement sur la situation du marché du travail. Lors de cette dernière réunion, articulée autour de la digitalisation et de la simplification, le principal enseignement à retenir des différents témoignages et restitutions était que l’innovation numérique devait nécessairement être complétée par un renforcement du contact humain, qu’on néglige trop souvent. Pourquoi ? Parce que certains publics fragilisés ont besoin d’un accompagnement sur-mesure, tandis que certains métiers artisanaux ou manuels sont loin d’être numérisés. De là à parler de fracture numérique, il n’y a qu’un pas.

Pôle emploi voit d’ailleurs les nouvelles technologies comme un moyen, et non comme une fin. Les deux axes prioritaires présentés en introduction de cette réunion par François Nogué, président du Conseil d’administration de Pôle emploi, sont la personnalisation et la simplification. En effet, Pôle emploi fait évoluer son offre de services afin de prendre en compte les spécificités des demandeurs d’emploi et « les accompagner en fonction de leurs besoins, avec des formations adaptées » à leur situation. Côté offre entreprises, c’est la même logique : l’amélioration de la satisfaction des besoins de ces dernières passera par des services adaptés. On ne peut pas, par exemple, avoir la même approche vis-à-vis d’une TPE – PME que vis-à-vis d’un grand groupe ! La mise en place d’un conseiller spécialisé dans la relation entreprise, plus facilement accessible, est la clé d’un service plus efficace. Le point corollaire de cette attente de personnalisation, c’est la simplification de la relation, autre priorité stratégique de Pôle emploi : « c’est très fortement lié aux opportunités qu’ouvre aujourd’hui le digital dans notre relation avec les entreprises comme avec les demandeurs d’emploi » précise François Nogué. Les services 100 % Web mis en place dans toutes les régions, ou le projet innovant de portail « Emploi Store » qui sera lancé en juin… sont autant de leviers de simplification au bénéfice de l’ensemble des publics de Pôle emploi.
Pour autant, si Internet peut aider un public autonome très important, « jamais cela ne remplacera l’accompagnement personnalisé » conclut François Nogué… une idée qui a d’ailleurs été le fil rouge des restitutions de cette réunion du club RH. Que ce soit au ministère de la Défense, où le constat était clair – une structure numérique est incapable d’accompagner les publics fragiles, pour qui un accompagnement de proximité est indispensable – , chez Colas, où la majorité des recrutements concernent des ouvriers, techniciens et locaux « qui ne surfent pas forcément sur Facebook ou LinkedIn » ou enfin, chez LVHM qui recherche des profils d’excellence sur des métiers artisanaux en perte de vitesse, le contact humain est loin d’avoir été remplacé par le numérique, qui conserve évidemment tous ses atouts incontestables et incontestés par tous. 

Pour réussir ce défi d’allier humain et technologie, l’information et la sensibilisation sont essentielles, que ce soit du top management ou des conseillers Pôle emploi : sur la diversité, sur les publics fragiles, sur la situation réelle du marché du travail ou des postes proposés… pour mieux comprendre et mieux agir. Pour cela, côté « virtuel », les MOOCs, qui sont développés par des entreprises comme Orange, ou aujourd’hui par Pôle emploi, sont de bons leviers de formation. Si on passe à la vie « réelle », les dispositifs type « Vis ma vie » ont également été cités comme bonne pratique dans les ateliers, afin de faciliter le partage et le retour d’expériences.

Avec toutes ces évolutions technologiques, « il y a quand même toujours cette recherche de maintien des vrais fondamentaux comme le contact humain, la rencontre… » affirmait Cédric Mendes, Responsable Recrutement et Relations écoles de Colas, en conclusion de la restitution de son atelier. C’est aussi en cela que le club RH se distingue. A travers un échange constructif entre Pôle emploi et les entreprises, ce qu’on pensait comme évident au début de l’atelier devient plus nuancé au fur et à mesure des discussions. Avec ces idées reçues qui viennent se confronter à la réalité des témoignages du terrain, la feuille de route de Pôle emploi dans sa relation avec les entreprises ne peut que s’enrichir.

Focus

Le club RH Pôle emploi réunit des Directeurs des Ressources Humaines (DRH) et des décideurs RH de grandes entreprises de tous secteurs économiques, pour échanger leurs points de vue et leurs pratiques en matière d’emploi et de ressources humaines.
Pour Pôle emploi, le club RH permet de mieux connaître les pratiques RH des entreprises et d’identifier les impacts des dispositifs d’emploi qui leur sont destinés. L’enjeu : mieux adapter ses services à leurs besoins.

Plus d’informations ici 

 

 

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

72%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune

Ensemble pour l'emploi