Article

Nouveaux partenariats avec les Conseils généraux

Depuis janvier 2014, Pôle emploi et les Conseils généraux coordonnent un nouvel accompagnement des demandeurs d’emploi.

Publié le  05/03/2014

Depuis janvier 2014, Pôle emploi met en œuvre de nouvelles coopérations pour l’accompagnement des demandeurs d’emploi en coordination étroite avec les Conseils généraux.
L’objectif ? Faciliter la prise en charge des difficultés sociales et professionnelles et favoriser l’accès à l’emploi des demandeurs d’emploi confrontés à des freins sociaux et/ou en situation de précarité.

Avant – après, quels changements dans ces nouvelles relations ?
Jusqu’à présent centrée sur les bénéficiaires du RSA, la coopération entre Pôle emploi et les Conseils généraux va désormais s’étendre à l’ensemble des demandeurs d’emploi confrontés à des difficultés d’ordre social. L’accompagnement professionnel des bénéficiaires du RSA orientés vers Pôle emploi sera assuré par Pôle emploi au titre de son offre de service et ne fera plus l’objet de financement complémentaire par les Départements.

Comment est défini ce nouveau partenariat ?
Pour favoriser l’accès à l’emploi des demandeurs d’emploi rencontrant des difficultés sociales, trois axes partenariaux ont été définis :

  • pour les demandeurs d’emploi confrontés à des freins sociaux ponctuels, qui ne constituent pas un obstacle durable à la recherche d’emploi : les Départements et leurs partenaires mettront à disposition de Pôle emploi des ressources sociales pour lever les freins à l’emploi (garde d’enfant, mobilité,…). Ainsi les conseillers pourront orienter les demandeurs d’emploi vers les structures compétentes.
  • pour les demandeurs d’emploi présentant un cumul de freins sociaux et professionnels qui entravent la recherche d’emploi : un accompagnement global sera réalisé de manière simultanée par un conseiller Pôle emploi et un professionnel du travail social.
  • enfin pour ceux rencontrant des situations de difficulté sociale, qui bloquent de façon manifeste et temporaire toute démarche d’insertion professionnelle : le conseiller Pôle emploi réoriente le demandeur d’emploi vers le Département qui propose un accompagnement social assuré par ses services ou ses partenaires.

Pôle emploi crée, avec l’accompagnement global une 4e modalité de suivi et d’accompagnement dans son offre de service.

Comment se coordonne ce nouvel accompagnement global ?

Pour cette 4e modalité de suivi et d’accompagnement, Pôle emploi affecte des conseillers dédiés à 100% pour cet accompagnement global. Le Conseil général désigne des correspondants sociaux qui seront les interlocuteurs des conseillers Pôle emploi. Ces derniers mobilisent, au sein des services du Département ou de structures partenaires, les professionnels de l’action sociale qui assureront l’accompagnement global coordonné avec le conseiller Pôle emploi.
L’accompagnement global est engagé sur la base d’un diagnostic partagé emploi/social réalisé par le conseiller dédié Pôle emploi et le professionnel du travail social. Il repose sur une relation structurée entre les deux professionnels qui définissent chacun les actions à mener sur leurs champs d’intervention respectifs.
Le conseiller dédié Pôle emploi est le référent du demandeur d’emploi. Il veille à la bonne articulation des actions menées sur les deux champs, social et professionnel.
Au niveau départemental, Pôle emploi assure en lien avec le Département le suivi de la mise en place opérationnelle de l’accompagnement global et de la convention de partenariat.

En savoir + : Le Doubs est le 1e Département à s’engager avec Pôle emploi dans ce nouveau partenariat.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

71%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.