Article

Opération New Deal

Le 18 janvier 2014 s'est terminé la 2e édition de l’opération New Deal en partenariat avec Pôle emploi Auvergne. Ce dispositif en faveur de l’emploi e

Publié le  21/01/2014

Les difficultés de recrutement peuvent être liées à différents facteurs, notamment, l’attractivité du territoire (l’attractivité des métiers existe aussi) et les frais de mobilité. Pour pallier ces difficultés, l’Auvergne renforce son dispositif d’aide à la mobilité professionnelle et mène une campagne pour rectifier les idées reçues sur cette région. 
Le 18 novembre 2013, l’ARDTA* a lancé la 2e édition de l’opération New Deal en partenariat avec Pôle emploi Auvergne. Ce dispositif en faveur de l’emploi et de l’entreprenariat a pour objectif d’attirer de nouveaux talents en valorisant la qualité de vie de cette région. Cette opération s’est terminée le 18 janvier 2014.

Quelles sont les opportunités ?
Au total, 200 postes ont été proposés sur newdeal-en-auvergne.fr, avec à la clé pour les personnes recrutées une aide à la mobilité : remboursement de frais de déplacement, frais de déménagement, ou loyer pendant leur période d’essai. Des opportunités à saisir autant par les auvergnats que par des candidats extérieurs à la région. Les offres retenues pour le New Deal étaient accessibles sur pole-emploi.fr.
Avec 100 offres proposées dès le lancement, la 2nd édition de cette opération innovante d’attractivité a déjà suscité plus de 1 000 candidatures venues de toute la France. 
Pôle emploi, impliqué dans cette initiative portée par la Région, a proposé une nouvelle vague de 100 offres début décembre 2013, dans différents secteurs : les nouvelles technologies, l’industrie, l’agro-alimentaire, la santé, la banque et assurance, et les services. 

En 2012, le bilan de la 1ère édition de ce dispositif porte à 5 000 le nombre de candidatures en deux semaines, 50% des postes pourvus en 6 mois et 55 le nombre de personnes venues s’installer en Auvergne. 

L’aide à la mobilité : comment ? 
Le New Deal a pour ambition d’aider les entreprises à recruter sur des métiers porteurs, en favorisant la mobilité professionnelle au sein de la région et en attirant de nouveaux talents en Auvergne. 
Les personnes recrutées qui résident à au moins 60 km de leur nouvel emploi bénéficieront de cette aide à la mobilité. Elle peut servir à financer leurs déplacements ou leur logement pendant la période d’essai, ou encore leur déménagement (dans une limite de 3 000 euros). 
Si la personne recrutée n’est pas inscrite à Pôle emploi, elle bénéficiera de l’aide
ARDTA* : 500 euros par mois (pendant la période d’essai) plafonnée à 1 500 euros. 
En revanche, si elle est inscrite et éligible, elle pourra en plus, bénéficier des différentes aides à la reprise d’emploi (frais de déplacement, frais de double résidence, frais de déménagement).

Les nouveautés…
Pour cette 2nd édition, le dispositif est ouvert aux auvergnats et des offres de reprises d’entreprises sont proposées. De même, Pôle emploi Auvergne est partenaire de l’opération ; il mobilise son offre de services pour les demandeurs d’emploi (aides à la mobilité, à la reprise d’emploi, …) et a permis l’intégration de 98 offres d’emploi difficiles à pourvoir dans les offres du site New Deal.

* Agence Régionale de Développement des Territoires d'Auvergne

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.