Article

Plan 30 000 : bilan et perspectives

Le constat est là : des offres d’emploi ne sont pas pourvues faute de candidats ayant les compétences adaptées. Le plan 30 000 est une solution à cette problématique.

Publié le  25/03/2014

Le constat est là : des offres d’emploi ne sont pas pourvues faute de candidats ayant les compétences adaptées. Pour répondre à cette problématique, l’Etat, les régions et les partenaires sociaux, se sont entendus sur un plan de formation professionnelle lors de la grande conférence sociale des 20 et 21 juin 2013. Le contenu a été défini par l’ensemble des acteurs qui se sont rencontrés pour échanger et établir un diagnostic partagé. L’objectif était de bien identifier les besoins pour répondre aux attentes des entreprises.

Plan 30 000 : bilan !
C’est pour permettre le développement des compétences et des qualifications des demandeurs d’emploi qu’en juillet dernier, le plan « formation prioritaire pour l’emploi » a été lancé. 30 000 entrées supplémentaires en formation ont été ciblées sur des secteurs et des métiers offrant des opportunités d’emploi (le commerce, les transports, le secteur sanitaire et social, l’hôtellerie restauration, le bâtiment, les travaux publics, l’industrie…). Une action visant donc à combler le décalage entre les compétences attendues et les compétences disponibles (diplôme, expérience demandée, situation géographique, savoir-être…). Avec plus de 35 000 entrées effectives en formation au 31 décembre 2013, le plan 30 000 formations a fait l’objet d’un bilan positif.

Et demain ?
Dans l’objectif d’amplifier cet effort de mobilisation, le Premier ministre a annoncé la poursuite du plan avec un objectif de 100 000 entrées en formation supplémentaires pour l’année 2014. Celles-ci seront déclinées au niveau régional et s’appuieront sur les moyens alloués par l’Etat ainsi que sur les financements dégagés par les financeurs habituels de la formation professionnelle continue des demandeurs d’emploi (conseils régionaux, partenaires sociaux via le FPSPP et les OPCA, Pôle emploi et Agefiph).

Pôle emploi engagé dans la formation !

Près de 180 000, le nombre d’inscriptions à une formation financée par Pôle emploi en 2013
En complément des contrats de formation en alternance et des dispositifs de formation relevant d'autres financeurs, Pôle emploi joue un rôle important en tant que prescripteur. Ainsi, les conseillers proposent différentes alternatives aux demandeurs d’emploi telles que des actions de formation préalable au recrutement pour adapter leurs compétences à une offre d'emploi non pourvue ; des actions de formation en organisme de formation, visant à répondre aux besoins de recrutement des entreprises sur un territoire ou d’une branche professionnelle ; des formations spécifiques permettant l'accès à une certification, ou une adaptation des compétences ou une préparation à la qualification pour les jeunes de moins de 26 ans (dans le cadre du contrat d'accompagnement formation initié par le gouvernement).

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

71%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.