Article

Se former et changer de métier grâce aux MOOCs ?

Créée en 2013, la plateforme FUN (France Université Numérique) permet à celles et ceux qui le souhaitent de suivre gratuitement des MOOCs pour approfondir ou renouveler leurs connaissances, mais aussi parfois se former à un nouveau métier. Catherine Mongenet, sa directrice, revient ici sur l’innovation que représente l’apparition de ces cours en ligne dans l’offre de formation.

Publié le  18/04/2018

catherine_mongenet_art_org.jpg

 

Lorsque les MOOCs sont apparus il y a cinq ans, on a parlé de révolution pédagogique. Cet enthousiasme semble un peu retombé. Pour quelles raisons selon vous ?

C’est vrai que ces nouveaux outils ont vite été présentés comme une révolution qui allait transformer le monde de l’éducation, et que cet enthousiasme est aujourd’hui plus mesuré. Mais je ne dirais pas qu’il est retombé pour autant. La plateforme FUN compte actuellement 100 établissements partenaires, et plus de 1,3 million de personnes y sont inscrites. Cela prouve bien qu’il y a un réel intérêt pour la démarche tant du côté des institutions universitaires que du public concerné.

Bien sûr, on ne peut pas nier que le terme de MOOC est devenu un mot-valise, utilisé pour désigner des contenus de qualités très diverses. On ne peut pas nier non plus que l’idéal affiché initialement par les plateformes américaines – des cours gratuits, avec à la clé une attestation de réussite – cet idéal s’est heurté à des réalités financières. FUN est actuellement une des rares plateformes, sinon la seule, à offrir cette gratuité.

Cela ne doit pas pour autant faire perdre de vue l’essentiel. Au travers des MOOCs, le monde académique est devenu acteur de la révolution numérique, qui est aussi une révolution des savoirs ; et cela a permis à des milliers de personnes de se former et de s'ouvrir de nouvelles trajectoires professionnelles.

 

En quoi les MOOCs sont-ils innovants sur le plan pédagogique ? Sont-ils finalement autre chose que des cours magistraux rendus plus accessibles via le numérique ?

Un MOOC, ce sont effectivement des vidéos, mais pas des vidéos brutes : elles ont été reformatées pour être courtes et efficaces. Il y a derrière chaque MOOC un projet d’enseignement élaboré conjointement par un enseignant et un ingénieur pédagogique. Un MOOC, c’est également un espace d’échange entre l’enseignant et les enseignés, mais également les enseignés entre eux, qui ont la possibilité de s’exprimer au travers de forums. On est donc très loin de la transmission purement verticale qui prévaut dans le cours magistral. Autre grande différence avec un cours magistral : la possibilité offerte aux apprenants de s’autoévaluer au travers de quiz, et même de s’évaluer entre eux grâce à ce dispositif propre aux MOOCs de l’évaluation par les pairs.

Le principe de l’évaluation par les pairs est très simple : lorsqu’un exercice est proposé, chaque apprenant reçoit les copies de trois ou quatre autres apprenants et en assure la correction sur la base d’une grille de notation et de préconisations fournies par l’équipe enseignante. Outre que les apprenants, au travers de ce travail, continuent d’apprendre, l’évaluation par les pairs permet de surmonter la difficulté que pose l’évaluation des grands effectifs. Quand 10% d’inscrits à un cours suivi par 30 000 personnes pratiquent l’évaluation par les pairs, 3000 copies peuvent ainsi être corrigées sans qu’il soit nécessaire de mobiliser des correcteurs pour accompagner les enseignants dans cette tâche.

Les MOOCs offrent de plus une grande autonomie dans l’apprentissage. Chacun est libre d’aller chercher dans les MOOCs ce qui l’intéresse, sans contrainte de temps. Il me semble donc difficile, pour toutes ces raisons, de nier leur caractère innovant.

 

 

Chiffres cles mars 2018.jpg

 

Les MOOCs sont-ils adaptés aux besoins de la formation continue ?

On trouve sur FUN, comme sur la plupart des plateformes internationales, un public majoritairement composé de salariés. Des personnes en tout cas qui ne sont plus en âge d’être étudiants. On y trouve également des demandeurs d’emploi qui viennent développer de nouvelles compétences, parfois avec un objectif de reconversion. Plusieurs de nos MOOCs sont d’ailleurs référencés sur l’Emploi Store de Pôle emploi. Il s’agit dans ce cas d’initiatives individuelles.

Les entreprises peuvent encourager leurs salariés dans cette démarche, mais elles ne peuvent pas, pour des raisons de protection des données personnelles, procéder elles-mêmes à leur inscription. Pour organiser elles-mêmes une session de formation et faire bénéficier leurs salariés de prestations semblables, il leur faut prendre appui sur une plateforme de SPOCs (small private online course), qui à la différence des MOOCs, sont destinés à de petits groupes d’apprenants. C’est le cas par exemple de la plateforme Fun Corporate. Les entreprises ont la possibilité via cette plateforme de disposer de l’usage privatif de cours en ligne suivis par leurs seuls salariés. Cela naturellement avec l’accord des structures d’enseignement, qui conservent la propriété intellectuelle des cours.

 

France Université Numérique en quelques chiffres

109 établissements partenaires

393 MOOCs

Plus de 1,3 million d’inscrits

Plus d'actualités

Deuxième édition des #ERASMUSDAYS

Les 12 et 13 octobre prochains, l’agence Erasmus+ organise la deuxième édition des #ERASMUSDAYS. L’occasion pour les acteurs Erasmus+ de valoriser les projets européens et de témoigner de leur expérience internationale.

L’agilité en entreprise : effet de mode ou [...]

Le vingtième club RH d’Auvergne Rhône Alpes s’est déroulé au sein de l’Opéra de Lyon pour une rencontre placée sous le signe de la musique et de l’agilité en entreprise.

Une démarche inédite de concertation afin [...]

Du 28 mai au 8 juin, au cours d’une concertation externe de grande ampleur auprès des demandeurs d’emploi, entreprises et partenaires, près de 600 ateliers ont été organisés en agence Pôle emploi.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.