Sébastien Cadiou, Memo

Publié le  30/05/2017

Conseiller depuis plus de trois ans, Sébastien Cadiou ne se destinait pas à travailler dans le secteur de l’emploi. Inventeur dans l’âme, avec Memo, il a su nourrir ses envies et créer un outil simple pour les demandeurs d’emploi.

Quel est votre parcours ?

Quand j’étais enfant, je voulais être inventeur. J’ai fait des études de sciences, d’audiovisuel, et finalement, avec l’arrivée d’Internet, je me suis lancé dans l’e-commerce. Après six ans, j’ai fermé la boîte et je me suis mis à chercher un emploi, c’est là que j’ai constaté que les choses étaient compliquées.
Au début, c’était un job à plein temps mais, au fur et à mesure, la motivation baisse. Tu ne reçois pas de réponse, tu te demandes à quoi cela sert. Je sentais qu’il y avait besoin de quelque chose qui me rappelle à l’ordre tous les jours, de programmer ce que j’allais faire. Je m’étais mis en place des alertes Google agenda. Je me suis aperçu que c’était bien de rythmer son temps, de le prévoir à l’avance.
J’avais un autre souci, je postulais à droite et à gauche, sur Monster, Pôle emploi… Je faisais des candidatures spontanées, du réseau, j’en faisais tellement que j’en perdais le fil. J’avais énormément de mal à remettre la main sur certaines de mes candidatures. Parfois, je ne les retrouvais plus parce que les offres d’emploi ont une durée de vie limitée. Certains recruteurs attendent que cette limite soit atteinte, ce n’est qu’ensuite qu’ils rappellent. C’est compliqué quand tu ne peux plus trouver l’offre, que tu ne sais plus quelles étaient les missions proposées, le salaire... C’est en arrivant à Pôle emploi que je me suis aperçu que ces problèmes étaient partagés par la plupart des demandeurs d’emploi.

Pouvez-vous nous expliquer ce qu’est Memo ?

Memo est le premier service en ligne qui permet à un demandeur d’emploi de suivre ses candidatures et de booster le potentiel de chacune d’entre elles. Nous avons un tableau de bord interactif qui incite de par sa forme à mener les candidatures jusqu’au bout. Lorsqu’elles sont sauvegardées, elles entrent dans une colonne « je vais postuler ». Après, le demandeur est incité à la glisser dans « j’ai postulé », puis dans « j’ai relancé » et, enfin, dans la colonne « j’ai un entretien ». Nous affichons des alertes automatiques qui rappellent à quel moment il faut relancer, il faut remercier, il faut se préparer pour un entretien… Quand le demandeur clique sur ces petites alertes, nous donnons des conseils, les plus pertinents possibles, sélectionnés par le métier.
Nous envoyons également des conseils et des alertes par email. Par exemple, le demandeur d’emploi reçoit un message pour lui rappeler un rendez-vous 48 heures avant. Nous en profitons aussi pour leur adresser des conseils afin qu’ils arrivent chez le recruteur bien préparés. Cela peut lui permettre de faire la différence et d’avoir plus de chance d’être recruté.
Le plus important de ces emails est celui du lundi matin. C’est un message personnalisé dans lequel nous faisons la liste des choses que le demandeur d’emploi doit faire en fonction de son tableau de bord. Nous allons lui dire qu’il faut relancer telle candidature, qu’il faut remercier suite à tel entretien... Ces messages sont très simples et accessibles à tous.
Le tableau de bord peut également être partagé avec son conseiller Pôle emploi. Cela lui permet de gagner du temps pour faire le point sur toutes les avancées de la recherche.

Comment le service fonctionne-t-il ?

Sur le mois de mars, nous avons 1 160 utilisateurs assidus (connectés au moins quatre fois dans le mois et qui ont fait au moins huit actions sur leur tableau de bord). Ce chiffre est en augmentation, mais ce qu’il faut avoir en tête, c’est que il y a beaucoup d’utilisateurs qui lâchent le service parce qu’ils décrochent un emploi !

Que prévoyez-vous comme évolutions ?

Nous travaillons en méthode agile. Nous faisons des Open Lab toutes les deux semaines, des visio conférences tous les matins. Avec cette méthode, c’est toujours l’utilisateur qui est au centre des évolutions et c’est à ses besoins que nous répondons.
Nous faisons en fonction de la demande. En ce moment, les utilisateurs aimeraient pouvoir enregistrer leur cv, leurs lettres de motivation, leurs offres d’emploi papier, des pièces jointes, dans leur tableau de bord. Nous sommes en train de développer une solution que nous allons mettre à disposition.

Que pensez-vous du concept d’intrapreneur ?

Je trouve que c’est une source de création de valeur dans son entreprise. C’est génial ! Cela fait faire des économies car il n’y a pas besoin de mettre l’idée dans une grosse machine administrative qui fait perdre du temps et de l’argent. À chacun ensuite de prouver la valeur de son idée et de présenter les résultats au comité de direction générale. Cela va dans le sens de la nécessité d’innover en permanence, mais surtout l’intrapreneuriat répond à la nécessité d’innover le plus rapidement possible.

Vous avez d’autres envies ?

J’aimerai participer au développement de cette méthode de travail au sein de Pôle emploi. Être un influenceur. C’est un formidable moyen de changer les choses et que les gens se sentent mieux dans leur travail, que chacun se sente acteur, réactif.
J’aime aussi l’idée du Lab Pôle emploi. Il y en a un qui est en train d’ouvrir en Île-de-France. Ceux qui travaillent là-bas sont des facilitateurs. J’aimerai bien aider des projets à se réaliser grâce à mon expérience et faciliter la transformation interne.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

72%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.