Trois questions à Benoit Pons, Directeur des Ressources Humaines et de la Transformation de GrDF

Publié le  26/03/2015

Mise à jour le 15/12/2017

Chaque jour chez GrDF, 11 300 collaborateurs travaillent au sein d’une entreprise en activité 24h/24 et 7j/7 sur l’ensemble du territoire pour acheminer le gaz naturel auprès de 11 millions de clients tout en assurant l’exploitation et la maintenance du réseau. Parmi eux, 600 alternants se forment auprès de leur tuteur et de leur équipe, pour acquérir et développer leur professionnalisme gazier. Techniciens, chargés d’affaires, cartographes, conseillers clientèle… Ils préparent majoritairement des bac professionnels et des Bac+2/3 dans le domaine technique. Rencontre avec Benoit Pons, Directeur des Ressources Humaines et de la Transformation de GrDF.

1/ Chez GrDF quelle place donnez vous à l’alternance ?

L’alternance est essentielle chez GrDF. C’est un levier majeur de recrutement : cela nous permet de former nos futurs collaborateurs. Le développement des nouvelles technologies, qui va impacter le monde de l’énergie et la digitalisation de la société conduisent à l’émergence de nouveaux métiers et à l’évolution de nos métiers actuels. Nous sommes dans une période de changement dans laquelle les alternants ont toute leur place !

Cette année près de 400 alternants seront recrutés
Un chiffre en hausse par rapport aux années précédentes. Ils seront ainsi plus de 700 à préparer un diplôme et se former sur l’année scolaire 2015 – 2016. À la fin de leur contrat d’alternance, ils sont soit embauchés soit accompagnés dans la recherche d’un emploi par un organisme financé par GrDF. Dans les métiers techniques, l’alternance est un vrai vivier de recrutement.

Nous recrutons majoritairement des profils techniques qui préparent un Bac professionnel, un Bac+2 ou une licence pro.
Nous recherchons des personnes ayant le sens de la sécurité et aimant agir sur le terrain. La dimension relation client est également essentielle dans l’ensemble de nos métiers. Il faut aussi être à l’aise avec les nouveaux outils car nos métiers se digitalisent. Nous avons également des postes d’appui à pourvoir, notamment dans les fonctions tertiaires (RH, gestion, communication…).

2/ Quelles sont les difficultés de recrutements et comment y remédiez-vous ?

Nous souhaitons que notre entreprise soit à l’image de la société et nous rencontrons certaines difficultés à recruter des femmes dans nos métiers techniques ainsi que des collaborateurs en situation de handicap. C’est pourquoi nous mettons en place, avec l’aide de Pôle emploi, des dispositifs qui nous aident à promouvoir nos métiers auprès d’une cible qui ne viendrait pas naturellement vers notre entreprise. Et les résultats sont concluants !

Les actions visant à diversifier les candidatures
Nous collaborons étroitement avec les services de Pôle emploi au quotidien. Nous avons ainsi déployé avec leurs antennes régionales, et quasiment sur l’ensemble du territoire, des POE (Préparations Opérationnelles à l’Emploi), des immersions mais aussi des MRS (Méthode de Recrutement par Simulation). Ce sont des formidables opportunités pour nous de rencontrer des personnes qui ne connaissent pas nos métiers mais qui ont des compétences et des habiletés que nous recherchons. Ce sont notamment des leviers pour féminiser nos métiers techniques ou recruter des personnes expérimentées. Ces expériences démontrent que si nous sommes dans la simplicité et la proximité, ces opérations sont des succès et permettent d’intégrer une vraie diversité dans nos équipes, et donc plus de performance et d’innovation.

3/ Vous mettrez en place une formation en septembre, à quels besoins répond-elle ?

La création de ce titre certifié « Technicien réseau gaz », répond à une vrai problématique de renouvellement des compétences et de formation. En effet, notre secteur d’activité représente aujourd’hui 10 000 emplois. Il est essentiel pour garantir notre haut degré de professionnalisme et renouveler les compétences de pouvoir former nos alternants à nos métiers qui sont bien spécifiques. La création de ce titre certifié a été rendue possible par le Ministère de l’Éducation Nationale et co-construit par 2 grandes entreprises du secteur gazier (GRTgaz et GrDF), une organisation professionnelle qui regroupe 350 entreprises (Canalisateurs de France), et avec le soutien de 9 CFA partenaires. Il permettra doncde former des personnes qui auront des opportunités d’emploi dans une filière d’avenir.

« La transmission des savoirs comme vecteur de développement pour l’entreprise »
Notre professionnalisme est le socle de notre expertise, de notre légitimité. Former des alternants est donc un enjeu de taille pour notre entreprise afin de garantir un savoir-faire historique qui rayonne au-delà de nos frontières. Nos tuteurs et managers s’investissent beaucoup dans la formation des alternants : la pérennité de notre professionnalisme est la priorité de notre entreprise et la transmission des savoirs en est la garantie.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

72%

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune

Ensemble pour l'emploi