Communiqué de presse

Pôle emploi face à la crise sanitaire COVID-19 - Réponses aux questions des demandeurs d'emploi et des entreprises

Ce questions/réponses a été publié le 20 mars 2020. Il sera complété et actualisé régulièrement. N'hésitez pas à le consulter fréquemment.

Publié le  27/03/2020

Comment puis-je contacter Pôle emploi ?

Pour les demandeurs d’emploi, les conseillers sont disponibles par téléphone au 3949. Les demandeurs d’emploi peuvent trouver l’adresse mail de leur conseiller référent :

  • Dans leur espace personnel sur pole-emploi.fr dans la rubrique « Mes échanges avec Pôle emploi – Mes contacts en agence » ;
  • Sur l’appli mobile « Mon espace », rubrique « Mon conseiller ».

Pour les entreprises, les conseillers sont disponibles par téléphone au 3995, sur leurs lignes directes et via l’espace recruteur sur pole-emploi.fr. Lorsqu’ils en disposent, les recruteurs peuvent également utiliser le numéro de téléphone portable de leur conseiller entreprises habituel.
 

Est-ce que je peux me rendre dans mon agence Pôle emploi ?

Pôle emploi soutenant l'effort collectif de confinement, et pour limiter au maximum les déplacements, les demandeurs d'emploi ne doivent pas se déplacer en agence. Les conseillers redoublent d'efforts pour leur répondre par téléphone.

Dois-je continuer de m’actualiser durant la période de confinement ?

L’actualisation doit être réalisée tous les mois pour pouvoir rester inscrit et continuer, pour les personnes indemnisées, à percevoir leur allocation. Le demandeur d’emploi en cours d’indemnisation doit donc continuer à déclarer les revenus qu’il a perçus au cours du mois écoulé. 
 

Comment puis-je m’inscrire à Pôle emploi ou m’actualiser ?

L’inscription à Pôle emploi se fait en ligne, sur pole-emploi.fr. Une assistance téléphonique au 3949 est à la disposition des demandeurs d’emplois pour les aider. 
L’actualisation se fait en ligne sur pole-emploi.fr, via l’appli « Mon espace » ou par téléphone au 3949. Elle s’effectue entre le 28 du mois en cours et le 15 du mois suivant.
 

Dois-je me rendre à mon  atelier ou à ma formation prévu pendant la période de confinement ?

Les demandeurs d’emploi ne doivent pas se déplacer pour se rendre à un atelier ou à une formation. L’atelier ou la formation peut, en revanche, être proposé à distance (via Internet ou par des contacts téléphoniques).
Le formateur ou accompagnateur reviendra vers eux pour leur indiquer les solutions possibles (proposition de suivi à distance, report, etc.).
La rémunération des demandeurs d’emploi dont la formation est suspendue sera maintenue.
 

Dois-je me rendre à mon entretien prévu pendant la période de confinement ?

Si cet entretien a été fixé avant la période de confinement, le demandeur d’emploi ne doit pas se déplacer en agence. Il pourra se voir proposer un contact par téléphone ou email avec son conseiller.
 

Serais-je contrôlé par Pôle emploi pendant la période de confinement ?

Le contrôle de la recherche d’emploi est suspendu pendant toute la période de confinement. Aucun demandeur d’emploi ne sera radié ou sanctionné pendant cette période.
 

Qu’en est-il du recouvrement de trop perçus pendant la période de confinement ?

S’il est constaté qu’un demandeur d’emploi a reçu plus d’allocations chômage que celles auxquelles il a droit, il ne recevra pas de demande de remboursement durant la période de confinement. Cette demande lui sera adressée après la période de confinement.
En revanche, s’il fait l’objet d’une procédure de recouvrement en cours, les remboursements doivent se poursuivre. En raison de la crise sanitaire, des aménagements sont néanmoins possibles en contactant Pôle emploi.
 

Je suis un demandeur d’emploi en fin de droit. Quelles mesures ont été décidées ?

Le Gouvernement a décidé de la prolongation des droits à l’allocation d’aide de retour à l’emploi (ARE) et à l’allocation de solidarité spécifique (ASS) pour les demandeurs d’emplois arrivant en fin de droit après le 1er mars et pendant la période de confinement. 
Le versement de l’ARE et de l’ASS sera prolongé jusqu’à la fin de cette période de confinement. Cette indemnisation supplémentaire ne viendra pas réduire les éventuels droits à venir.
L’allongement se fera de manière automatique de la part de Pôle emploi et sera effectif pour les paiements intervenant à compter de début avril. Néanmoins, comme chaque mois, les demandeurs d’emploi devront s’actualiser et déclarer qu’ils sont toujours à la recherche d’un emploi, malgré la mesure de confinement.

À qui s’appliquera le prolongement du versement de l’allocation d’aide de retour à l’emploi (ARE) ?

Cette mesure va s’appliquer :

  •  À l’ensemble des demandeurs d’emploi qui reçoivent l’allocation chômage et qui arrivent en fin de droit au cours du mois de mars et jusqu’à la fin de la période de confinement, qu’ils soient saisonniers ou intérimaires. 
  • À ceux qui auraient éventuellement retravaillé durant la période d’indemnisation, et qui pourraient donc rallonger la durée de leur droit à l’allocation chômage ; le rechargement éventuel sera réalisé à l’issue de la période de confinement ;
  •  Aux intermittents du spectacle pour qui cela se traduira par un report de la « date anniversaire » à la fin de la période de confinement.

À qui s’appliquera le prolongement du versement de l’allocation de solidarité spécifique  (ASS) ?

Cette mesure va s’appliquer aux bénéficiaires de l’Allocation de solidarité spécifique (ASS) dont le renouvellement intervient en mars et jusqu’à la fin de la période de confinement. Le renouvellement des droits sera étudié à la sortie de la période de confinement. 
 

Dois-je toujours rechercher un emploi pendant la période de confinement ?

Les demandeurs d’emploi doivent rester mobilisés pendant la période de confinement et ne pas hésiter à contacter leur conseiller. De nouvelles offres d’emploi sont d’ores-et-déjà disponibles, notamment dans des secteurs fortement en tension en raison de la crise sanitaire. 
Ils peuvent continuer à se préparer à leurs futures démarches via l’ensemble des services mis à disposition par Pôle emploi via emploi-store.fr notamment.
 

Puis-je bénéficier d’un arrêt de travail afin de garder mes enfants pendant la durée de la période de confinement ?

Les stagiaires de la formation professionnelle, assimilés à des salariés de l’organisme de formation, peuvent bénéficier d’un arrêt de travail. C’est l’organisme de formation qui doit réaliser la démarche sur declare.ameli.fr pour leur permettre de bénéficier de cet arrêt de travail.
Les demandeurs d’emploi qui n’étaient pas en formation ne sont pas considérés par l’assurance maladie comme exerçant une activité professionnelle, et ne bénéficient donc pas de ce régime exceptionnel d’arrêt de travail.
 

Je suis chef d’entreprise et je recherche de la main d’œuvre essentielle au maintien de l’activité pour faire face à la crise sanitaire. Comment Pôle emploi peut m’aider ?

Les conseillers entreprises de Pôle emploi se mobilisent pour accompagner les recruteurs, en particulier pour leurs besoins en recrutement immédiats afin de faire face à la crise sanitaire. Les recruteurs peuvent prendre contact avec eux par téléphone au 3995 afin de définir ensemble les modalités à mettre en place pour cette recherche de candidats.
 

Je suis chef d’entreprise et mon entreprise est confrontée à une baisse d’activité. Comment solliciter l’activité partielle ?

L’activité partielle (ou chômage partiel) est un outil de prévention des licenciements économiques qui permet de maintenir les salariés dans l’emploi afin de conserver leurs compétences voire de les former durant une période de difficultés conjoncturelles.
L’employeur perçoit une allocation financée conjointement par l’État et l’organisme gestionnaire du régime d’assurance chômage.
Les détails sont à retrouver sur https://travail-emploi.gouv.fr/emploi/accompagnement-des-mutations-economiques/activite-partielle
Toute demande doit être réalisée par l'entreprise auprès de la DIRECCTE sur le portail dédié : activitepartielle.emploi.gouv.fr.
 

Mon entreprise m’a mis au chômage partiel. Que dois-je faire ?

L’activité partielle (ou chômage partiel) est un dispositif qui permet de maintenir les salariés dans l’emploi. 
Les salariés reçoivent une indemnité horaire, versée par leur employeur, égale à 70 % de leur salaire brut horaire (environ 84 % du salaire net horaire).
C’est l’entreprise qui fait la demande d’activité partielle auprès de la DIRECCTE.
 

Plus d'actualités

Communiqué de presse

Pôle emploi face à la crise sanitaire COVID-19 - [...]

L’ensemble des demandeurs d’emploi, y compris ceux arrivant en fin de droit après le 1er mars, doivent s’actualiser à compter du samedi 28 mars et ce jusqu’au mercredi 15 avril minuit.

Communiqué de presse

Pôle emploi se mobilise pour faire face à la crise [...]

Les agences de Pôle emploi adaptent leur fonctionnement pour continuer d’accompagner les demandeurs d’emploi.

Communiqué de presse

Pôle emploi face à la crise sanitaire COVID-19 - [...]

Le Gouvernement a décidé, mercredi 18 mars, de la prolongation des droits à l’allocation chômage pour les demandeurs d’emploi arrivant en fin de droit dans le courant du mois de mars, afin d’éviter à ces personnes de subir une perte de revenu, la période de confinement actuelle ne leur permettant pas d’avoir des perspectives de retrouver rapidement une activité professionnelle.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.