Imprimer Envoyer à un ami

"Ensemble, innovons pour l’emploi"

26.03.2015

Après la signature d’une nouvelle convention tripartite signée avec l’Etat et l’Unédic le 18 décembre dernier, Pôle emploi a lancé « Pôle emploi 2020 » et poursuit son ambitieux projet de transformation.

Ce nouveau projet s’appuie sur les enseignements et les réussites du précédent plan stratégique.

Ce nouveau projet s’appuie sur les enseignements et les réussites du précédent plan stratégique.

  • Une offre de services personnalisée et adaptée aux besoins de chaque individu, de chaque entreprise, de chaque territoire ;
  • Des partenariats solides et des actions qui interviennent en complémentarité du champ de compétence de Pôle emploi. C’est notamment le cas avec les Conseils départementaux et la mise en place d’un accompagnement global des demandeurs d’emploi ;
  • Une démarche d’innovation qui s’articule autour de l’offre d’accompagnement « 100% Web » et du site Internet de Pôle emploi, qui entend proposer le maximum d’offres. 2,4 millions d’offres ont été satisfaites en 2014 !
     

Comme l’explique Jean Bassères, directeur général de Pôle emploi, « grâce aux actions engagées ces trois dernières années, Pôle emploi a réussi à se transformer et à maintenir, dans un contexte économique dégradé, une qualité de service au bénéfice de l’ensemble les demandeurs
d’emploi
».

  • Pôle emploi a continué à assurer ses missions premières qui sont l’inscription et l’indemnisation : 90,5 % des premiers paiements ont eu lieu dans les délais ;
  • 350 000 personnes sont retournées à l’emploi grâce à la mobilisation des contrats aidés prescrits par Pôle emploi, acteur-clé dans la mise en œuvre des mesures gouvernementales.

Avec 124 500 retours à l’emploi durable en moyenne par mois, « nous avons amélioré notre efficacité malgré une conjoncture difficile, grâce à l’implication de nos 53 000 agents » affirme Jean Bassères qui a également pointé l’amélioration du taux de satisfaction des demandeurs d’emploi et des entreprises. 66 % des employeurs se montrent satisfaits de l’adaptation de l’offre de services à leurs besoins. Ce taux était à 58 % en 2012.

Pôle emploi est confronté à de nouveaux défis.
En 2020, 2 millions d’emplois ne trouveront pas preneur faute des qualifications disponibles. Et à l’inverse, 2 millions de personnes ne trouveront pas d’emploi. Ce déséquilibre entre les compétences recherchées et celles proposées est un enjeu majeur pour le service public de l’emploi. La différenciation des attentes des demandeurs d’emploi et des entreprises et l’accélération des transitions professionnelles aussi.

Le projet stratégique « Pôle emploi 2020 » est une réponse à ces défis. Deux objectifs majeurs sont en ligne de mire : accélérer le retour ou l’accès à l’emploi et améliorer la satisfaction des demandeurs d’emploi et des entreprises. « Ces deux objectifs sont associés à une série de 15 indicateurs, qui sera la boussole commune à tout Pôle emploi. Nous voulons donner une place centrale aux résultats de notre action » a expliqué Jean Bassères.

Pour cela, de nouveaux chantiers vont être engagés.

  • L’offre de services va évoluer dans la continuité :
    Plus une personne reste éloignée du marché du travail, plus le retour à l’emploi est difficile. Pour prévenir le chômage de longue durée, le traitement de l’inscription et celui de la demande d’allocation seront réalisés en ligne dès début 2016. Le premier entretien sera centré sur le diagnostic. Ainsi, l’accompagnement débutera deux fois plus rapidement qu’aujourd’hui.

  • Une attention particulière sera également portée à l’accompagnement des transitions professionnelles :
    Les demandeurs d’emploi attendent un conseil plus efficace pour leur projet professionnel, et des informations plus complètes sur l’état du marché du travail et des formations disponibles. Pôle emploi va travailler avec ses partenaires pour améliorer la qualité et sa capacité d’accompagnement des transitions professionnelles. L’objectif est également de doubler le nombre de demandeurs d’emploi pouvant bénéficier d’un accompagnement intensif.

  • Pôle emploi veut devenir l’interlocuteur de confiance des entreprises dans leur recrutement :
    Plus de 400 000 entreprises ont eu recours aux services de Pôle emploi en 2014. Pour aller plus loin, 3 à 4 000 conseillers avec une dominante d’activité « entreprises » seront mis en place en 2015. Leur mission : améliorer la relation avec les employeurs et mieux connaître leurs besoins.

  • Pôle emploi veut être au rendez-vous de la révolution digitale :
    Internet est un outil incontournable dans la rencontre entre l’offre et la demande d’emploi. C’est aussi une opportunité pour proposer de nouveaux services. En plus de la poursuite du développement du « 100 % Web », un « Emploi Store » sera mis en ligne en juin 2015. Les demandeurs d’emploi pourront accéder directement à des informations mieux ciblées ou participer à des ateliers ou formations en libre accès et à distance. Quant aux employeurs, ils pourront rechercher et rencontrer des candidats, proposer des offres d’emploi et suivre activement leur recrutement.
  •  Pôle emploi s’engage à simplifier l’accès à ses services :

La simplification passera notamment par le traitement prioritaire en 2015 des principales difficultés rencontrées par les demandeurs d’emploi et les entreprises.

Pôle emploi veut être au carrefour des besoins et des attentes des entreprises et des demandeurs d’emploi, pour corriger de manière efficace les déséquilibres du marché du travail. Comme l’indique Jean Bassères en conclusion de sa présentation, « notre ambition, c’est d’accompagner les transitions professionnelles et apporter des solutions concrètes sur le terrain. Nous devons devenir un service public de référence, avec une mission plus que jamais essentielle, renforcer la cohésion sociale ».