Imprimer Envoyer à un ami

Comment les conseillers consacreront plus de temps au retour à l'emploi des demandeurs d'emploi

22.10.2015

La convention tripartite comme le projet stratégique Pôle emploi 2020 ont donné le ton, en faisant du retour plus rapide à l'emploi une priorité majeure. Le Nouveau Parcours du Demandeur d'Emploi (NPDE) s'inscrit dans cette continuité et place la personnalisation, l'accompagnement, le conseil et le suivi des demandeurs d'emploi au cœur du programme.

Une inscription en ligne et plus facile

La généralisation de l'inscription en ligne et du traitement dématérialisé des données simplifie les premières démarches du demandeur d'emploi. Concrètement, ce dernier complète un formulaire en ligne et procède au téléchargement des documents requis. En cas de difficulté, un message lui propose d'être rappelé par un conseiller. L'accompagnement lors de l'inscription est aussi possible en appelant le 3949, où un conseiller le guidera. Le traitement informatisé avec croisement des informations permet surtout de finaliser l'inscription et l'indemnisation au plus tôt, puis de fixer l'entretien de situation, deux à quatre semaines plus tard.

Reste une question importante : qu'est-il prévu pour les personnes n'ayant pas d'ordinateur ni de connexion Internet ou celles qui maîtrisent mal la langue française ou l'écrit ? « Elles pourront venir dans leur agence utiliser les ordinateurs mis à disposition tout en se faisant aider », rappelle Karine Meininger, directrice du programme nouveau parcours du demandeur d’emploi. Les 1 800 jeunes du service civique contribueront d’ailleurs à cet accompagnement en agence.

Le nouveau parcours du demandeur d’emploi permet de dégager l'entretien de situation des questions administratives, pour se consacrer pleinement à son accompagnement et l’orienter vers la modalité adéquate.

Les activités des conseillers gestion des droits

« La dématérialisation des procédures d'inscription et d'indemnisation du programme renforce les marges de manœuvre et les missions de conseil des conseillers gestion des droits », indique Karine Meininger. Ils se verront affecter des dossiers d'allocation qu'ils traiteront intégralement et seront en contact direct avec les demandeurs d'emploi via mail.net mais aussi par téléphone et, si nécessaire, lors de rendez-vous en face à face pour répondre à leurs questions et compléter leur dossier. Sur tous les sujets complexes relatifs à l'indemnisation, le conseiller emploi mettra le demandeur d'emploi en relation directe avec son collègue de la gestion des droits.

« L'application sur téléphone est un véritable gain de temps,
elle simplifie mes démarches et s'adapte bien à mon mode
de fonctionnement »

Nabil, demandeur d'emploi en Corse du Sud

Des modalités d'accompagnement évolutives et personnalisées

La procédure de réinscription est, elle aussi, accélérée et optimisée. Le demandeur d'emploi réinscrit a déjà un historique. Ses informations sont récupérées automatiquement et le conseiller référent qui le suivait, peut reprendre l'accompagnement quasi instantanément si nécessaire et non plus après quatre mois comme actuellement. Dans ce cas, l'entretien de situation n'a pas lieu, mais le conseiller référent fait un point avec le demandeur d'emploi sur sa dernière expérience professionnelle et l'évolution de sa situation. En fonction des réponses, il ajuste la modalité de suivi ou d'accompagnement. Selon Karine Meininger, « les diagnostics des demandeurs d'emploi sont révisés en permanence en fonction des situations qu'ils vivent. C'est un pas de plus engagé vers la personnalisation du suivi, grâce à une gestion dynamique des modalités d'accompagnement. »   

Comment sont accompagnés les demandeurs d'emploi ?

Voir la vidéo : Comment sont accompagnés les demandeurs d'emploi ?