Imprimer Envoyer à un ami

L’insertion professionnelle des jeunes : Missions Locales et Pôle emploi s’engagent ensemble

22.09.2015

Le nouvel accord de Pôle emploi avec les Missions Locales vise à accompagner tous les jeunes en recherche d'emploi. Le point avec Nicole Brejou, responsable du département partenariats de Pôle emploi.

En quoi consiste le nouvel accord-cadre entre Pôle emploi et les Missions Locales ?

Face à l’ampleur du chômage des jeunes, les Missions Locales et Pôle emploi s’engagent ensemble pour répondre aux besoins des jeunes et ainsi faciliter leur insertion professionnelle.
Le partenariat repose sur la complémentarité d’expertises entre les deux acteurs du service public de l’emploi : accompagnement emploi pour Pôle emploi, confirmé par la mise en œuvre dans nos agences de l’accompagnement intensif Jeunes (AIJ) mobilisant des conseillers dédiés pour cet accompagnement, et accompagnement socioprofessionnel pour les Missions Locales. L’accord affirme l’ouverture des offres de services : « un jeune suivi par Pôle emploi peut bénéficier d’une prestation ponctuelle dans la Mission Locale de son secteur, pour répondre à un besoin spécifique et conjoncturel de mobilité, de logement … ». Un jeune suivi par la Mission Locale pourra accéder aux prestations de Pôle emploi. Enfin les modalités opérationnelles sont définies localement et formalisées dans les projets locaux de coopération.

Quelles nouveautés par rapport à l'ancien accord ?

Trois principes structurants :

  • La complémentarité des expertises
  • L’ouverture des offres de services
  • Un ancrage territorial affirmé avec l’élaboration de projets locaux de partenariat

Une subvention financière globalisée : La subvention versée aux Missions Locales est répartie régionalement sur la base du nombre de jeunes inscrits à Pôle emploi et la répartition est revue chaque année pour prendre en compte les évolutions de cette demande d’emploi en fin de mois.

Un pilotage de l’accord qui s’appuie sur deux indicateurs phares :

  • La mesure du retour à l’emploi
  • La mesure de la satisfaction des jeunes

Le quart des moins de 25 ans est au chômage. Vous vous concentrez sur les plus éloignés de l'emploi ?

Pôle emploi s’est recentré sur les publics qui en ont le plus besoin et confie aux opérateurs de placement les personnes en adéquation avec le marché du travail. Cette démarche se traduit concrètement dans l’accompagnement des jeunes vers leur insertion professionnelle : 788 conseillers*, répartis sur l’ensemble du territoire, sont aujourd’hui en charge de l’accompagnement intensif des jeunes demandeurs d’emploi pour prendre en compte leurs besoins et apporter des réponses adaptées.
Notre partenariat avec les Misions Locales doit nous permettre de compléter notre offre de services pour mieux prendre en compte les besoins des jeunes : si le jeune rencontre des difficultés d'insertion professionnelle en raison de problèmes de logement, de mobilité géographique, de santé… le conseiller pourra lui proposer d’être accompagné par la Mission Locale. Ce qui est important à souligner, c’est que l’orientation vers la Mission Locale ne s’effectue pas sur des critères administratifs (formation, expérience, etc. ) mais sur la base du diagnostic individuel établi par le conseiller.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées ?

Je ne pense pas qu’on puisse parler de difficultés mais il y a toujours des progrès à accomplir. Pour construire le nouvel accord, nous avons été très attentifs aux recommandations du rapport d’évaluation de l’accord précédent. Nous avons pris en compte les évolutions de l’environnement et bien sur la situation de l’emploi des jeunes. Renforcer notre coopération sur chaque territoire, au bénéfice de l’insertion professionnelle des jeunes, c‘est là tout l’enjeu de la mise en œuvre des projets locaux de coopération qui ont été élaborés et signés au cours du premier semestre 2015.

Comment progressez-vous sur le champ de l'entreprise ?

Il est important que nous agissions en direction des entreprises de manière articulée. Dans chaque projet local de coopération sont décrites les modalités de coopération. Il peut s’agir de plans d’action concertés ou de la mise en place d’équipes communes qui interviennent ensemble en direction des entreprises. Les conseillers de la Mission Locale travaillent alors avec les conseillers à dominante entreprise de Pôle emploi.

Comment mobilisez-vous les entreprises sur l'emploi des jeunes ?

Chaque projet local de coopération s’appuie sur un diagnostic qui prend en compte les caractéristiques des jeunes, leurs difficultés et leurs besoins mais aussi les données sur le tissu économique, l’offre de formation, la situation de l’emploi local et les besoins des entreprises. Nous nous appuyons sur ce diagnostic pour construire nos interventions en direction des entreprises. Il s’agit d’être présent et visible en agissant au plus près sur les territoires. Nous nous mobilisons autour de l’alternance, nous assurons la promotion des nouveaux métiers (numérique, croissance verte..), nous organisons ou contribuons à des évènements (forums, salons virtuels, job dating et..). Nous mettons en œuvre des périodes d’immersion dans les entreprises et nous avons maintenant sur tout le territoire des conseillers à dominante entreprise qui assurent la promotion, auprès des entreprises, des profils de demandeurs d’emploi.

* Source : données Pôle emploi, avril 2015
 

Focus


« Pôle emploi, l’Union Nationale des Missions Locales (UNML) et le Conseil National des Missions Locales (CNML) sont signataires de l’accord cadre national Emploi insertion EURO 2016, partenariat mis en place à l’initiative du Ministère du Travail pour que le Championnat d’Europe de football organisé en France en 2016 serve la croissance et l’emploi. Une raison supplémentaire de renforcer notre partenariat local, notamment dans les 10 villes qui vont accueillir les 51 rencontres de la compétition, afin de permettre à nos jeunes de profiter de toutes les opportunités créées par ce grand évènement sportif. »


 

 

Les acteurs de l'emploi en France