Imprimer Envoyer à un ami

Zoom sur Toulouse : les « Clubs de recherche d’emploi » en Quartiers Prioritaires

22.09.2015

« Des demandeurs d'emploi inscrits sur notre territoire situé en Quartiers Prioritaires (QP, ex ZUS - ndlr), vivent dans l’isolement. Certains montrent un besoin
d’autonomie ». Valérie Correia, Responsable d'Équipe Professionnelle à Pôle emploi, parle des solutions mises en place dans son agence de Toulouse -
Croix-de-Pierre/Saint-Michel pour aider la population des Quartiers Prioritaires en recherche d'emploi. « L’équipe a mis en place des rendez-vous hebdomadaires collectifs avec les demandeurs d'emploi permettant d’offrir une réponse adaptée à ces problématiques : les « Clubs de recherche d’emploi ». Ils ont une durée de
3 mois ».


Adapter l’accompagnement


Sur ce territoire, trois conseillères Pôle emploi sont en charge de l’accompagnement renforcé des demandeurs d’emploi et sont mobilisées à tour de rôle sur le dispositif
« Clubs de recherche d’emploi en Quartiers Prioritaires ».
Ces clubs font intervenir des partenaires pour confronter les demandeurs d'emploi d'un groupe, à la réalité des différents modes de recrutement et répondre à leurs interrogations.
Ces demandeurs d'emploi apprécient le contact direct avec les professionnels partenaires ainsi que le travail avec l’ensemble des conseillers de l’agence. Ces clubs sont également l’occasion de diverses interactions entre les participants.


Témoignages


Nathalie, bénéficiaire de la Reconnaissance de la Qualité de Travail Handicapé (RQTH), a trouvé un emploi de secrétaire dans un collège. Elle a été demandeur d'emploi de Quartier Prioritaire durant 6 mois. « En intégrant le club, j’ai rompu mon isolement, bénéficié de la dynamique, de l’émulation et de la synergie qui émanait du groupe. J’ai appris à relativiser. Je me suis sentie moins seule dans mes démarches de recherche d’emploi. La mutualisation des connaissances du marché, des réseaux professionnels de chacun des membres a créé une solidarité. L’animatrice du club est à l’écoute de nos besoins. Elle nous encourage, nous aide dans la sélection des offres. Elle est rassurante et enthousiaste aussi. Elle nous a permis de nous remobiliser et de ne pas perdre espoir. Il faut participer au club, on en ressort différent ».

Élodie Pénissat, Conseillère Pôle emploi, est l'une des animatrices du club. « C’est un travail d'équipe, avec tous les conseillers de l’agence, qui permet le bon déroulement et la réussite du club. La création d’une réelle dynamique de groupe, d’une relation de confiance et de partenariat, redonne confiance en soi aux demandeurs d’emploi de notre territoire situé en Quartiers Prioritaires.
Au total, 46 demandeurs d’emploi ont pu bénéficier de cette action avec près de 80% de sorties positives. Au regard de ces résultats encourageants, les clubs ont été pérennisés à raison de 2 sessions par an. Pour compléter cette offre de services, nous proposons actuellement des ateliers hebdomadaires : un atelier multi-thèmes et des ateliers adaptés à un public maîtrisant peu la langue française.
Pour ces derniers, nous proposons deux thématiques : « réaliser son C.V. » et « argumenter son parcours professionnel ». Quel que soit son niveau d’autonomie, le demandeur d’emploi mobilisé sur ces actions est mis en situation de production. Il devient alors un véritable acteur de son insertion professionnelle. Il en ressort une réelle satisfaction de ces derniers et un taux de retour à l’emploi très positif ».