Imprimer Envoyer à un ami

Aides à la recherche d’emploi : pour dépasser le CV

19.01.2017

Si le CV reste la pierre angulaire d’une recherche d’emploi, de nouveaux instruments sont à la disposition des candidats afin de les aider à trouver un travail ou mieux préparer leur entretien d’embauche. Passage en revue non exhaustif des outils et actions qui leur sont proposés.

Le diplôme, toujours prépondérant pour trouver un emploi

En France, étude après étude, la tendance est stable : le diplôme reste prépondérant pour trouver un emploi. Cet état de fait peut être insatisfaisant autant pour certains candidats que pour certains employeurs :
• les premiers parce qu’ils ne parviennent pas à trouver d’emploi alors que leurs compétences ou capacités d’apprentissage pourraient leur permettre d’accéder à de nombreux postes ;
• les seconds parce que les diplômés ne correspondent pas nécessairement aux profils qu’ils recherchent.

Une distorsion qui aboutit à des postes non pourvus et à des candidats non employés.

Des simulations de situation professionnelle pour dépasser le CV

Face à ce constat, Pôle emploi avait déjà créé la méthode de recrutement par simulation (MRS). La formule est simple : plutôt que de repérer les bons profils via CV, les candidats sont mis directement en situation professionnelle (fictive et recréée pour l’occasion). Une méthode qui favorise les habiletés – qui n’apparaissent pas forcément sur le CV – plutôt que le seul savoir-être ou les compétences reconnues. En 20 ans, 500 000 personnes ont été recrutées via la MRS.

De la simulation de situation professionnelle à la simulation d’entretien d’embauche

Fort de ce succès, Pôle emploi a prolongé l’idée en créant un simulateur d’entretien virtuel. L’idée : permettre à chaque candidat de se plonger concrètement dans son prochain entretien d’embauche pour parfaire sa présentation et travailler ses défauts.

Avant la simulation, le candidat reçoit des conseils pour bien préparer son entretien :

À l’issue de celle-ci, un bilan lui permet de situer l’écart entre son auto-évaluation et ce qu’a pensé le recruteur de son entretien, et de nouveaux objectifs sont fixés :

 Une méthode ludique qui permet non seulement de relativiser le stress généré par ce genre d’exercice, mais aussi de s’entraîner avec beaucoup de souplesse puisque l’outil est disponible en permanence, sans contrainte horaire. Les utilisateurs se disent d’ailleurs plutôt satisfaits du service.

Ce simulateur d’entretien est disponible sur l’Emploi Store, point d’entrée unique des services numériques de l’emploi (qu’ils soient créés par Pôle emploi ou non).

Un prolongement de l’offre de services de Pôle emploi

C’est un instrument parmi tant d’autres proposé sur la plateforme, qui accueille régulièrement de nouveaux outils pour favoriser la recherche d’emploi. Une preuve supplémentaire de la transition numérique qu’a opéré Pôle emploi depuis quelques années.

Surtout, le simulateur d’entretien virtuel ne remplace pas les services traditionnels de Pôle emploi : le conseiller est toujours l’interlocuteur des demandeurs d’emploi, que ce soit en rendez-vous physique ou via mail, puisque les demandeurs d’emploi ont la possibilité, depuis 2014 et le lancement des contacts par visio, de contacter plus facilement leur conseiller via Internet.

Serious game Kesako ?