Imprimer Envoyer à un ami

Dans les coulisses du club RH

03.11.2016

Martine CHONG WA NUMERIC, Directrice Régionale Normandie
et Alain MAUNY, Directeur Régional Pays de la Loire à l'écoute des membres du club RH 

Vous avez participé au club RH national du 22 juin dernier consacré aux nouveaux services et outils digitaux pour faciliter les recrutements des entreprises et vous avez animé les échanges en tables-rondes. Revenons sur cet atelier !

Quelle est votre impression globale de cette matinée ?

Martine CHONG WA NUMERIC : Cette matinée était à la fois tonique et très enrichissante.
J’ai constaté que les entreprises membres du club RH qui nous connaissent bien, méconnaissent souvent notre offre de service. C’est un enjeu fort pour nous.

 Alain MAUNY : Mon impression a été très positive car les entreprises  participantes ont majoritairement, voire unanimement reconnu les  avancées de Pôle emploi sur les services à distance et notamment la  nouvelle version de pole-emploi.fr. Les nouveaux services (banque de CV  accessible sans diffuser d’offres, diffusion d’une offre sans code
 ROME, …) et la forme de ceux-ci (charte graphique, facilité et rapidité de  recherche, …) ont été fortement plébiscités.
 Les échanges de la matinée au sein des tables rondes permettent de  croiser les regards et les ressentis de chaque entreprise et l’on mesure  bien que chaque DRH alimente l’autre de ses pratiques, de ses expériences et de ses questionnements.

Quelles sont les trois idées fortes qui ont retenu votre attention lors des échanges en table-ronde ?

 Martine CHONG WA NUMERIC : Les participants ont manifesté une vraie  et belle surprise en découvrant notre offre de service digitale et notre  agilité.
 Ils ont apprécié la possibilité offerte aux entreprises de créer une page  entreprise sur le site Pôle emploi pour mettre en valeur les postes sur  lesquels elles recrutent, améliorer la visibilité et l’attractivité des  établissements. Les participants à ma table représentaient de grands  établissements, et se sont sentis moins concernés par l’utilisation de ce  service, tout en saluant l’adaptation des services de Pôle emploi aux besoins des TPE/PME. Les échanges ont montré la nécessité pour Pôle emploi d’accompagner le déploiement de la nouvelle offre de service auprès des entreprises.

Alain MAUNY : Le fort niveau de satisfaction du nouveau pole-emploi.fr. Les entreprises et même des Grands comptes avec des services RH structurés découvrent « encore » nos services (ex : MRS (méthode de recrutement par simulation), recherche de CV, pré-sélection de candidats, …). Il nous faut fortement améliorer notre communication sur nos services aux entreprises et notamment auprès des TPE/PME où se trouvent nos viviers d’embauches.
Une prise de conscience des entreprises et des partenaires qui s’accélère sur l’évolution numérique prise par Pôle Emploi (pole-emploi.fr, emploi store, applications mobiles, …).

Quelles attentes les entreprises ont-elles exprimées vis-à-vis de Pôle emploi ?

Alain MAUNY : Une demande forte, y compris des grands comptes, pour personnaliser les services de Pôle Emploi :

  • Avoir un point de contact ou un binôme identifié chez les conseillers entreprise

  • Avoir des services « + » avec une pré-sélection de candidats, des dispositifs d’adaptation aux postes, une participation à des entretiens de recrutement, …

  • Avoir une banque de CV à jour !

  • Continuer à développer les services à distance de Pôle emploi pour être à minima dans les « standard du marché » des jobboards

Martine CHONG WA NUMERIC : Les établissements attendent de nous une offre de service claire et connue. Comment structurer auprès d’eux un ou des relais de communication ? Les conseillers à dominante entreprise et les partenaires contribuent à l’information sur les évolutions de notre offre de services. Mais nous ne pouvons pas répondre uniquement par le présentiel. Il faut suivre et accompagner les évolutions de la société. D’autres canaux de communication existent à l’instar des tutoriels et des Serious Games qui sont très demandés et appréciés à l’instar également du Webzine OPUS.
Les entreprises participantes ont exprimé de fortes attentes sur un process de recrutement qui permettrait de sélectionner les candidatures par le critère des compétences et savoir-être associés. Une application qui leur permettrait de tester les compétences
« comportementales » d’un candidat fait partie des propositions d’évolution de notre offre de service qui ont été évoquées et qui serait appréciée.

Certains membres du club RH ont suggéré une immersion des conseillers dédiés entreprise au sein de leurs entreprises pour mieux leur faire connaître les spécificités de leurs métiers. Que pensez-vous de cette suggestion ?

Alain MAUNY : C’est évidemment une bonne idée pour développer la connaissance des métiers et des questions RH de l’entreprise et qui concourra à la personnalisation des services et à la fidélisation de la relation.
C’est aussi au travers de ce type de démarches que la relation de confiance s’instaurera et permettra un développement des actions communes sur le placement des publics prioritaires au travers notamment de propositions de profils.
Pour les Pays de la Loire, nous avons initié cette démarche en rencontrant des entreprises pour lesquelles les métiers ne sont pas assez connus ou ont une image erronée.
Lors de ces rencontres plusieurs idées sont ressorties :

  • Une immersion en entreprise des conseillers dédiés entreprise pour mieux connaitre et valoriser certains métiers ;

  • Avoir dans les entreprises des ambassadeurs, salariés des entreprises, pour venir présenter leurs métiers dans les agences Pôle emploi aux conseillers et demandeurs d’emploi ;

Martine CHONG WA NUMERIC : Il me semble indispensable que les conseillers à dominante entreprise se rendent en entreprise, en particulier au sein des TPE, pour mieux les connaître et les accompagner efficacement dans leurs recrutements. Cela contribue à assurer un service de qualité. C’est indispensable mais pas suffisant.
La diversité des établissements, des process organisationnels et industriels, des conventions collectives, l’accélération des changements au sein même des établissements nécessitent que nous trouvions de nouvelles pistes de transmission de l’information vers les conseillers pour leur assurer une connaissance diversifiée, actualisée et précise. Nous devons nous adapter et être encore plus « agile ».


Dans votre région, quelles modalités de communication sur ces nouveaux services comptez-vous privilégier auprès des entreprises ?
Souhaitez-vous évoquer un événement particulier ?

Martine CHONG WA NUMERIC : Les conseillers à dominante entreprise sont des relais d’information et de proximité auprès des entreprises. À ce titre, leur rôle est essentiel.
En Normandie, nous disposons également d’une équipe « offre de service digitale » très dynamique qui communique sur les évolutions des outils et fonctionnalités par le biais de flash info et de newsletters destinés à l’interne et à l’externe.
Nous organisons également des ateliers spécifiques pour nos partenaires afin qu’ils puissent être des relais de communication.

J’aimerais revenir sur la première matinale du club RH de la Normandie regroupée qui a eu lieu le 17 juin dernier. Elle portait sur la thématique de l’agilité collective dans les organisations et les leviers RH. De tels événements contribuent à rapprocher Pôle emploi des entreprises, à mieux cerner les besoins et attentes des entreprises et sont l’occasion, à travers les échanges, de mieux faire connaître notre offre de service.

Alain MAUNY : Nous nous appuyons d’abord sur notre réseau de conseillers dédiés entreprise qui sont les meilleurs ambassadeurs de ces services numériques au bénéfice des entreprises. De surcroît, le dynamisme économique de la région Pays de la Loire va concourir à l’utilisation de ces services qui doivent répondre à nos problématiques : tensions sur le marché du travail, adaptation de la demande d’emploi, diversification des modes de recrutement, … La banque de CV accessible rapidement, simplement et qui permet de trouver des nouvelles candidatures en est un bon exemple.

Nous avons également organisé avant l’été, un road show avec des entreprises et des partenaires de la région pour une présentation de la démarche et des outils numériques de Pôle emploi.

Enfin, nous expérimentons actuellement l’utilisation de tablettes par les conseillers dédiés entreprise au sein de vingt de nos équipes. La présentation des nouveaux services de pole-emploi.fr peut donc être faite avec et chez l’employeur. C’est là, un outil parfaitement adapté pour promouvoir ces services et qui peut dynamiser l’image de Pôle emploi.