Imprimer Envoyer à un ami

Egalité professionnelle

04.10.2017

Que signifie vraiment le terme d'"égalité professionnelle" entre les femmes et les hommes ? Comment peut-on agir au quotidien ? Corinne Hirsch, directrice d'Aequiso, répond à nos questions et partage son regard d'experte.

En quelques mots comment pouvez-vous définir l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes ?

Le terme d’« égalité » ne signifie pas que tout le monde est identique. En effet, nous sommes tous différents les uns des autres et c’est ce qui apporte une richesse à la société dans laquelle nous vivons. La notion d’« égalité professionnelle » correspond à la garantie de bénéficier d’une égalité de traitement entre les femmes et les hommes dans le monde du travail. Très concrètement, c’est avoir les mêmes chances d’évoluer dans sa vie professionnelle que l’on soit une femme ou un homme. On pense spontanément à l’embauche, l’accès à la formation, aux postes à responsabilité, à l’évolution de carrière mais c’est aussi pouvoir choisir son rythme de travail et articuler sereinement sa vie professionnelle et personnelle.

Pourquoi est-ce important de travailler sur ce sujet ?

Aujourd’hui, l’écart de salaire entre les femmes et les hommes s’élève à plus de 18%, les femmes ne représentent que 15% des postes à responsabilité et plus de 30% des femmes actives sont à temps partiel contre 8% pour les hommes. Ces données ne respectent pas l’équilibre naturel de la répartition femmes/hommes alors que nous devrions retrouver les mêmes proportions 50/50 quel que soit le sexe. Cette inégalité entre les sexes est injuste socialement, et c’est un handicap économique que de ne pas s’y intéresser pour une entreprise. Ne pas représenter la mixité et la diversité de la société, c’est être en décalage par rapport à la réalité et se priver de la richesse des échanges et des réflexions apportées par des regards différents. Enfin, l’inégalité entre les femmes et les hommes renforce le sentiment de discrimination. L’impact peut être important sur la motivation car un salarié travaille mieux quand il sent que son environnement professionnel prend en compte les différences de chacun sans inégalité de traitement. Accepter la diversité c’est favoriser l’innovation, la créativité et renforcer la performance collective.

Aujourd’hui, les médias parlent beaucoup de charge mentale pour les femmes. Quel est l’impact sur leur parcours professionnel ?

Effectivement, la diffusion d’un dessin de la blogueuse Emma sur ce sujet a eu un impact fort. Encore aujourd’hui, les temps familiaux et domestiques sont dévolus aux femmes. En France, 72% des tâches domestiques sont réalisées par les femmes. Ces chiffres sont aggravés par le poids mental que portent les femmes de devoir penser sans cesse à l’organisation du foyer.
L’impact professionnel est direct. Il concerne l’aspect social (difficultés d’organisation, charge mentale, perte de confiance en soi), mais aussi financier (contrats précaires, retard de carrière, plafond de verre, écart de salaire et de retraites). Concernant le partage des temps, on note aussi qu’un homme qui demande un temps partiel ou qui part plus tôt du travail peut être mal jugé par sa hiérarchie. Un travail reste encore à faire pour tendre à une parentalité équilibrée. Dans l’entreprise, l’organisation du temps de travail doit être suffisamment souple pour les femmes et pour les hommes en charge des enfants, des parents âgés ou des tâches domestiques sans distinction de sexe.

Quels conseils donneriez-vous pour agir au quotidien ?

Il est essentiel de comprendre que chacun peut agir à son niveau.
Pour les managers, je conseille de rester vigilant dans l’affectation des dossiers (charge, niveau de responsabilité…), dans la constitution des équipes de travail (mixité) mais aussi dans la mise en visibilité des personnes de l’équipe (reconnaissance) et dans la relation avec ses collaborateurs. Avant de prendre une décision, il suffit souvent de se poser des questions simples : quel impact va avoir ma décision sur les femmes et sur les hommes ? Est-ce que je renforce le déséquilibre par ma décision ou, au contraire, j’offre une possibilité équitable à tous et toutes ?

L’égalité entre les femmes et les hommes c’est aussi un état d’esprit. Pourquoi propose-t-on majoritairement aux femmes de rédiger les comptes-rendus de réunion ou d’apporter le café ? Pourquoi les femmes hésitent-elles souvent à postuler sur des postes à responsabilité ?
La première chose, c’est de prendre conscience à chaque fois que nous sommes confrontés à une situation d’inégalité. Ensuite, c’est de faire savoir que nous l’avons remarquée et d’échanger avec d’autres personnes sur la situation. Enfin, se questionner pour savoir comment combler les inégalités permet de trouver des solutions simples pour les éviter.