Imprimer Envoyer à un ami

Bilan positif pour le nouveau parcours du demandeur d’emploi

18.05.2017

En février 2017, un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) et de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS) affirmait que le nouveau parcours des demandeurs d’emploi « permet d’apporter des réponses aux principales difficultés de l’accompagnement des demandeurs d’emploi ». Retour sur ce bilan.

Qu’est-ce que le nouveau parcours du demandeur d’emploi ?

Mis en place en 2015, le nouveau parcours du demandeur d’emploi est une évolution de l’accompagnement de Pôle emploi. Elle se concrétise notamment par une refonte de l’inscription des demandeurs d’emploi : ils sont reçus plus rapidement et leur premier entretien est entièrement consacré à leur projet professionnel.

Comment ? Avec ce nouveau parcours, les démarches administratives (intégrer ses contrats de travail, présenter ses bulletins de salaire...) se font intégralement en ligne. C’est ensuite seulement qu’un entretien entièrement consacré au projet professionnel du demandeur d’emploi a lieu avec un conseiller.

Par ailleurs, lorsqu’un salarié doit se réinscrire à Pôle emploi, son « historique » est entièrement conservé, ce qui lui permet de ne pas devoir le saisir à nouveau. Il est alors immédiatement suivi de manière personnalisée par son conseiller, le même que lors de sa précédente période de chômage.

Pourquoi le nouveau parcours du demandeur d’emploi fonctionne-t-il ?

Depuis que ce nouveau parcours a été testé, les retours et bilans sont positifs à plusieurs niveaux :

  • Les demandeurs d’emploi comme les conseillers Pôle emploi sont très satisfaits

À la fin de l’été 2015, les conseillers Pôle emploi, dans les premières agences où était testé le dispositif, jugeaient le changement positif. 82 % d’entre eux estimaient avoir gagné un temps leur permettant de mieux recevoir les demandeurs d’emploi dont ils sont référents.

Les demandeurs d’emploi (notamment ceux de longue durée), de leur côté, avaient vu le nombre d’entretiens dont ils bénéficiaient augmenter de 30 %. Par ailleurs, 80 % d’entre eux se déclaraient satisfaits de la rapidité des réponses de leur conseiller (+10 points par rapport à la moyenne nationale).

  • Le premier entretien des demandeurs d’emploi est plus utile

Dans leur rapport de février 2017, l’IGAS et l’IGF ont noté que le nouveau parcours du demandeur d’emploi « se traduit par un temps utile consacré à l’analyse de la situation personnelle du demandeur d’emploi qui progresse, a minima, de dix minutes sur un entretien dont la durée totale a été réduite à 40 minutes. »

Les entretiens sont donc plus courts puisque dépouillés des questions administratives, mais ils sont en outre plus utiles pour les demandeurs d’emploi puisque les questions liées à leurs projets professionnels sont immédiatement abordées.

  • Le temps consacré au suivi des demandeurs d’emploi a fortement augmenté

Autre avantage : le nouveau parcours des demandeurs d’emploi permet à chaque demandeur d’emploi de bénéficier de plus de temps avec son conseiller. Le rapport de l’IGF et de l’IGAS notait ainsi que « Pôle emploi affiche ainsi une hausse de 15 points du nombre de jours planifiés consacrés à l’accompagnement des demandeurs d’emploi passant de 25,2 % du total au deuxième trimestre 2014 à 40,2 % à la même période de l’année 2016. »