Imprimer Envoyer à un ami

Pôle emploi lutte contre les discriminations à l'embauche

20.10.2016

En signant le 6 octobre dernier un partenariat avec Mozaïk RH, l'opérateur public s'attache le savoir-faire reconnu d'un cabinet de recrutement et de conseil en ressources humaines spécialisé dans la promotion de la diversité.

Les discriminations à l'embauche coûteraient 150 milliards d'euros à l'économie française, soit 7 points de PIB, selon France Stratégie. C'est pour mettre un terme à ce gâchis économique mais aussi humain que l'Etat avec Pôle emploi s'attèlent depuis plusieurs mois à relever le défi. Dernière étape en date, la signature, le 6 octobre dernier, d'un protocole national de partenariat entre l'opérateur public et Mozaïk RH, un cabinet de recrutement et de conseil en ressources humaines, spécialisé dans la promotion de la diversité. Pour Saïd Hammouche, fondateur et président de Mozaïk RH, « il était indispensable que tous les acteurs prennent leur part de responsabilité » dans la lutte contre les discriminations.

Déconstruire les stéréotypes pour lever les freins à l'embauche

Fini le CV anonyme, instauré par la loi sur l'égalité des chances du 31 mars 2006, jugé depuis « inefficace » et « coûteux » (1). Place à la méthode Mozaïk RH qui a déjà fait ses preuves : un véritable travail de médiation auprès des entreprises d'un côté et une préparation rigoureuse des candidats au processus de recrutement, de l'autre. Saïd Hammouche insiste : « Nous ne voulons pas seulement développer les embauches pour nos candidats, mais bien provoquer un vrai changement systémique en supprimant toute forme de discrimination dans le recrutement ».
Un objectif ambitieux que le partenariat avec Pôle emploi devrait rendre plus accessible. Ainsi,
les deux partenaires se sont engagés mutuellement à développer l'accompagnement des candidats de la diversité et notamment les jeunes diplômés et à sensibiliser les entreprises au recrutement de nouveaux profils. Pour Saïd Hammouche, « Il faut avant tout déconstruire les stéréotypes que véhiculent de nombreux managers et faire tomber les préjugés ». Pas une mince affaire.

« Cela demande parfois du temps », poursuit celui qui avoue être lui-même « parti de zéro ». « Il s'agit d'articuler nos savoir-faire respectifs et d'enrichir mutuellement les bonnes pratiques quotidiennes des deux réseaux », explique de son côté, Jérôme Rivoisy, directeur général adjoint de Pôle emploi. L'agrément accordé par le ministère du Travail à Mozaïk RH autorise désormais les agences locales de Pôle emploi à faire appel aux services du cabinet. « Le protocole national sera décliné en une série de conventions locales entre les agences régionales de Pôle emploi et Mozaïk RH, afin de répondre aux besoins et à la spécificité de chaque territoire », précise Jérôme Rivoisy.

« J'ai créé Mozaïk RH car je me suis dit qu'il était trop dommage et trop dommageable pour la République, pour la cohésion de notre société, de laisser se reproduire le cercle vicieux des discriminations à l'embauche des jeunes diplômés des quartiers moins favorisés », expliquait
Saïd Hammouche lors de la signature du protocole avec Pôle emploi. Fort de son expérience et de ses résultats (11 000 candidats accompagnés, 150 entreprises partenaires et plus de 3 000 recrutements de jeunes diplômés ou profils expérimentés) depuis la création de Mozaïk RH en 2007, son président reste optimiste pour la suite. « La bonne nouvelle pour la croissance, c'est que la France est multiculturelle. C'est ce qui fait sa richesse et qui lui permettra de relever le défi de l'emploi », annonçait-il en septembre dernier au Forum Positive Eco.

(1) Rapport du groupe de travail mis en place sur le sujet, 2015