Imprimer Envoyer à un ami

Quand les demandeurs d’emploi créent leur propre emploi

22.09.2016

Une fois à la recherche d’un emploi, certaines personnes se tournent vers la création d’entreprise. Au cours du 4e trimestre 2014, plus de 20 000 demandeurs d’emploi ont exprimé la volonté de s’installer à leur compte, au lieu de devenir salarié. 80% de ces demandeurs d’emploi ont pu concrétiser leur projet en moins d’une année. Pour la plupart, il s’agit d’une première tentative de création d’entreprise.

Une enquête a été menée par Pôle emploi auprès de ces demandeurs d’emploi créateurs d’entreprise.

Les résultats, un an après

Le profil des demandeurs d’emploi ayant souhaité créer leur entreprise, se démarque par rapport à la moyenne des demandeurs d’emploi inscrits. En effet, selon l’enquête, cette population est plus masculine, d’âge médian (de 30 à 49 ans) et d’un niveau d’étude supérieur. Ils sont huit demandeurs d’emploi sur dix à avoir concrétisé leur projet de création d’entreprise dans un délai d’un an. Seulement 20% d’entre eux ont déjà une expérience en la matière. Pour ceux qui n’ont toujours pas pu lancer leur activité, la moitié d’entre eux se déclarent toujours motivé pour le faire dans un délai de moins de 3 mois supplémentaires en moyenne.

En allant plus loin dans l’étude de cette enquête et analyser le comportement des demandeurs d’emploi dans leur projet de création d’entreprise, nous observons que plus de quatre demandeurs d’emploi sur dix (44 %) se sont tournés vers le régime de la micro-entreprise. Ce statut assez souple de micro-entrepreneur se combine plus facilement avec d’autres activités.
Quant au statut d’entreprise individuelle, qui demande que son créateur lui consacre principalement ou exclusivement son temps, il est choisi par les deux tiers des demandeurs d’emploi. Par ailleurs, le fait d’en faire son unique activité caractérise davantage les hommes et les hauts niveaux de qualification (ingénieurs et cadres) et progresse avec le niveau de formation.
À l’inverse, créer une entreprise à titre d’activité secondaire est plus fréquent parmi les demandeurs d’emploi de faible qualification, inscrits suite à une fin de CDD ou de mission d’intérim, et les jeunes de moins de 30 ans (qui peuvent nourrir d’autres projets en parallèle).

Les entreprises créées se concentrent principalement dans les secteurs du commerce (16,7%), de la construction (14,2%) et de l’hôtellerie-restauration (7,6%).

74,4 % des entreprises créées étaient toujours en activité au moment de l’enquête, soit, pour certaines d’entre elles, un an après leur création.

La création d’entreprise, kesako ?

Quelle que soit son activité, le créateur doit opter soit pour l’entreprise individuelle, soit pour la création d’une société. L’entreprise individuelle ne forme qu’une seule et même personne avec l’entrepreneur, tandis que la société donne naissance à une entité morale distincte.
En 2016, l’auto-entrepreneur devient le micro-entrepreneur en raison de l’évolution du dispositif. Toute personne peut créer une entreprise individuelle, sous le régime fiscal de la micro-entreprise, pour l’exercice d’une activité commerciale ou artisanale ou d’une activité libérale (source : Régime social des indépendants, www.rsi.fr).

L’accompagnement et les aides aux créateurs d’entreprise

66% des demandeurs d’emploi interrogés ont déclaré avoir bénéficié de l’ACCRE (Aide au Chômeur Créant ou Reprenant une Entreprise), mesure qui permet une exonération temporaire des cotisations sociales, le maintien de la protection sociale et le maintien temporaire du minimum social (RSA, ASS…). Parmi eux, quatre sur dix ont également bénéficié de l’ARCE (qui permet aux bénéficiaires de l’aide au retour à l'emploi, soit le versement du capital au début de l’activité, soit le maintien des allocations). Enfin, 12 % des créateurs interrogés ont bénéficié du dispositif NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d'Entreprise), qui se traduit par un accompagnement et des prêts à taux zéro sous certaines conditions.
L’offre de service de Pôle emploi propose différentes prestations dont des ateliers pour les demandeurs d’emploi ayant un projet de création d’entreprise : « Créer son entreprise, pourquoi pas ? » et « Organiser son projet de création d’entreprise ». 20% des créateurs d’entreprises interrogés, déclarent en avoir bénéficié.
L’objectif de Pôle emploi est de proposer davantage de services aux demandeurs d’emploi car l’accompagnement est l’une des clés de la réussite pour anticiper les difficultés et saisir les opportunités. Dans cet esprit, Pôle emploi a également mis en ligne un espace dédié à la création d’entreprise sur l’Emploi store.

 .