Imprimer Envoyer à un ami

Regards croisés

03.11.2016

L’atelier du club RH du 22 juin dernier - consacré aux nouveaux services et outils digitaux pour faciliter les recrutements des entreprises – a débuté par une présentation et une démonstration assurées par Catherine POUX (Directrice des Services aux Entreprises), Myriam HUIN (Direction de la Maîtrise d'Ouvrage Opérationnelle - Responsable Département Services aux entreprises et offre digitale) et Frédéric BAMAS (Direction Pilotage des Programmes et Appui – Management des Programmes). Revenons sur cet événement.

Pouvez-vous nous présenter les principales évolutions des outils et services digitaux mis à disposition des entreprises pour faciliter leur recrutement ?

Myriam HUIN :
Quelques règles d’or ont guidé notre réflexion avant de proposer des évolutions : simplicité pour l’accès aux services ; autonomie avec les nouveaux services digitaux et la prise de contact avec des candidats sans déposer d’offre; personnalisation et interaction avec la transmission des coordonnées des conseillers dédiés; mobilité avec la mise à disposition d’une application mobile pour recruter. Les principales évolutions se traduisent ainsi par les outils et services digitaux suivants :

  • Un service en ligne de saisie et de publication d’offre d’emploi rénové : un formulaire de saisie structuré et guidé, une offre d’emploi personnalisable avec une autonomie maximale dans sa publication et sa gestion post-publication : ergonomie retravaillée sur une seule page pour la saisie, gain de temps avec des champs pré remplis, les éléments obligatoires signalés, aide et conseils tout au long de la saisie, affichage du nombre de profils approchants existant dans notre base au fur et à mesure du remplissage du formulaire, des objets de personnalisation propre à l’entreprise (intitulé libre pour l’offre d’emploi, logo et liens URL et texte de présentation), choix de la durée de publication.

  • Une gestion du recrutement optimisée dans un espace plus sécurisé, une interactivité augmentée avec le conseiller Pôle emploi référent de l’entreprise : certification de l’espace par le conseiller ; ses coordonnées de contact accessibles en permanence en se connectant à l’espace recruteur certifié ; des profils étudiés et adaptés aux attentes de l’entreprise, recommandés par le conseiller dans l’espace «vos recrutements» ; un pilotage centralisé des projets en recrutement.

  • Une recherche de candidats simplifiée : ergonomie native, recherche de profils affranchie du ROME, contact possible et direct du candidat sans déposer d’offre.

  • Un levier supplémentaire de mise en visibilité de l’entreprise : possibilité de créer sa page entreprise internet avec présentation de l’entreprise, logo, photo, offres d’emploi. Cette page est accessible en consultant le détail des offres sur pôle-emploi.fr et le sera également par les moteurs de recherche d’ici la fin de l’année.


  • Des services digitaux en auto-délivrance misant sur la mobilité et l’innovation : une application mobile « Je recrute » permettant de rechercher et contacter directement des candidats, un calculateur de charges salariales, un simulateur des aides à l’embauche, une aide à la conduite d’entretiens.

Deux entreprises membres du club – CULLIGAN et PARIS HABITAT - ont testé certains de ces nouveaux outils en amont de l’événement. Elles ont livré un retour opérationnel devant leurs pairs. Qu’avez-vous retenu de ces témoignages ?

Catherine POUX :
Les deux entreprises, Culligan et Paris Habitat, ont partagé avec les membres du club RH présents leur expérience des outils testés. Je retiens de leur témoignage la simplicité d’utilisation des différents services et fonctionnalités mis à disposition. Ces entreprises ont particulièrement apprécié de pouvoir contacter des candidats sans avoir à déposer une offre d’emploi et de pouvoir s’affranchir de la codification interne ROME.
La possibilité offerte de créer sa page entreprise, accessible depuis le site pole-emploi.fr mais aussi à partir d’une recherche sur un moteur de recherche a également été plébiscitée. En permettant aux entreprises de se présenter, d’intégrer un logo, des photos ou des vidéos et de rassembler sur une même page toutes les offres en cours de diffusion, cette page augmente la visibilité de l’entreprise. Elle est perçue comme un atout indéniable en termes d’image et de valorisation de la marque employeur.
Enfin, je retiens, de façon plus générale, tout l’intérêt d’avoir rénové notre site en partant des besoins exprimés par les entreprises lors d’un échange que nous avions organisé.
Associer l’utilisateur final à nos réflexions en amont est un gage de satisfaction, ce sont en effet toutes les attentes exprimées en 2015, notamment lors des clubs RH, qui ont guidé nos réflexions.

Myriam HUIN :
J’ai remarqué un engouement sincère, un effet de surprise, une réelle reconnaissance des atouts de ces nouveautés. J’ai eu le sentiment que Pôle Emploi était reconnu dans un engagement numérique, avec une vraie rupture.
 

Quelles idées ont retenu votre attention lors des échanges ?

Myriam HUIN :
Les nouveaux services présentés et les évolutions de certaines fonctionnalités ont été accueillis avec enthousiasme par les membres du club RH. Ils ont réitéré l’importance pour eux d’entretenir une relation de proximité avec un conseiller dédié entreprise. Celui-ci est reconnu comme étant un partenaire apportant appui et conseil. Les membres ont exprimé leur satisfaction de disposer d’outils digitaux performants et actuels en complément de cette relation.
Je retiens également leur intérêt pour une sélection des candidatures qui permettrait de
« matcher » les compétences attendues avec celles du candidat.

Catherine POUX :
Je retiens principalement trois idées ou plutôt trois attentes :

  • Optimiser le processus de recrutement en aidant les recruteurs à gagner du temps, en évitant, par exemple, la double saisie des offres sur le site Pôle emploi et sur le site de l’entreprise.

  • Prendre en compte le savoir–être du candidat, facteur de plus en plus déterminant dans les critères de recrutement.

  • Accompagner l’appropriation des outils Pôle emploi par les opérationnels RH de l’entreprise, et mobiliser pour cela la valeur ajoutée de notre réseau de plus de 900 points d’implantation et nos 4200 conseillers dédiés à la relation entreprise. Le mix digital-conseiller constitue un atout essentiel.

Parmi les suggestions formulées par les entreprises, lesquelles pourraient, selon vous, favoriser une relation personnalisée entre les entreprises et Pôle emploi ?

Myriam HUIN :
La mise en œuvre prochaine d’un service de Web call back proposé aux entreprises en difficultés sur l’utilisation des services en ligne, en complément de la relation personnalisée avec un conseiller dédié entreprise, va dans ce sens.

Certains participants ont exprimé leur souhait de pouvoir intégrer parmi les critères de sélection des candidatures, le lieu ou la zone géographique de résidence des candidats afin de favoriser les recrutements de proximité. Ceci ne fait pas partie des critères de sélection disponibles.
Pouvez-vous expliquer pour quelle(s) raison(s) la sélection des candidatures par lieu géographique n’est pas possible ?

Myriam HUIN :
La sélection d’un candidat par un critère de recherche établi à partir de son lieu de résidence est considérée comme un critère de discrimination dans le code du travail et dans le code pénal.
Néanmoins, étant à l’écoute des entreprises, nous avons déjà intégré une réponse partielle à leurs attentes en permettant aux candidats de préciser dans leur CV les zones de mobilité géographique acceptées (commune et rayon alentour, département, région, pays). A partir de ces éléments saisis, le moteur de recherche confronte le lieu de travail contenu dans l’offre d’emploi et la mobilité géographique exprimée par le candidat dans son CV. A compétences égales, les présentations des CV s’appuient prioritairement sur la mobilité géographique la plus ciblée sur le lieu de travail proposé.
Prenons l’exemple d’un recruteur effectuant une recherche de candidats pour un poste dont le lieu de travail est situé à Gennevilliers. Les résultats feront d’abord émerger le profil d’un candidat ayant déclaré comme mobilité Gennevilliers et un rayon de 10 km alentour, puis un candidat mobile sur Nanterre et 20 km alentour, puis un candidat mobile sur l’Ile- de-France et enfin un candidat mobile France entière.
En complément, après le critère de mobilité, les CV les plus récents sont affichés avec la date de mise à jour restituée sur la liste résumée.