Imprimer Envoyer à un ami

Serious game Kesako ? On vous dit tout ce qu’il faut savoir.

22.12.2016

Les serious games, littéralement « jeux sérieux », sont des outils destinés à transmettre des savoirs et des compétences par l’intermédiaire du jeu. Dit autrement, le jeu est mis au service de l’apprentissage des joueurs. Après avoir fait ses preuves dans certains domaines, cette méthode est maintenant utilisée dans le domaine de l’emploi. Décryptage.

Un (autre) moyen de découvrir des métiers méconnus

En avril 2014, une étude montrait que deux millions de demandeurs d’emploi retrouvent un emploi chaque année. Parmi eux, 1/3 environ changent de domaine professionnel.

Les serious games peuvent offrir un précieux service à ces profils en mobilité professionnelle : découvrir des métiers auxquels ils n’auraient peut-être pas pensé.

Prenons l’exemple d’un profil travaillant dans le BTP. Après 15 ans d’exercice, cette personne a envie de changer d’activité, mais ne sait pas spontanément vers quels secteurs se tourner. Un serious game comme Terre et Ciel, par exemple, lui permettra de découvrir les nombreux métiers de l’aéronautique. Et, chemin faisant, de se former et d’être embauché.

Un (autre) moyen d’acquérir des compétences

Tous les travailleurs, quel que soit leur statut (salarié, indépendant, etc.) et leur secteur d’activité, ont aujourd’hui besoin de se former en continu. Pour ce faire, la possibilité de recourir à des stages assurés par un formateur existe, mais peut être bloquante tant pour des questions de coûts que de réticences à des méthodes d’apprentissage « classiques ». Il y a, en effet, autant de méthodes envisageables que d’apprenants.

C’est ici que les serious games révèlent une autre de leurs utilités : la gratuité (dans beaucoup de cas) et l’approche éducative alternative au système traditionnel.

Prenons l’exemple du numérique : un domaine devenu indispensable pour l’exercice de nombreux emplois, mais aussi pour la recherche d’emploi. Aussi, pour un travailleur comme pour un demandeur d’emploi, le recours à un serious game offre de nombreux bénéfices : gratuité, souplesse (l’apprenant joue en fonction de ses disponibilités, sans être contraint par des rendez-vous fixes ou réguliers) et approche ludique.

Bénéfices que l’on retrouve dans le jeu « Planet 01 », destiné à comprendre les bases du numérique. Un jeu distribué sur la plateforme Emploi Store, qui a fêté récemment sa première année d’existence.

Un (autre) moyen de se faire recruter

Le bon vieux CV reste-t-il l’unique sésame pour se faire recruter ? Non ! La preuve : en 20 ans,
500 000 demandeurs d’emploi ont retrouvé un emploi via la méthode de recrutement par simulation (MRS) ; une voie qui consiste à placer les candidats immédiatement en situation professionnelle.

Forts de ce succès, des serious games s’appuyant sur ce principe ont vu le jour. C’est le cas par exemple du jeu « Planète EXE » qui permet aux joueurs, en cas de succès, d’obtenir un entretien avec un recruteur de l’entreprise Adecco. Un entretien qui peut déboucher sur une embauche en tant que consultant en recrutement, ingénieur d’affaires, directeur de clientèle, directeur d’agence, commercial, chargé d’affaires, etc.

Pour les demandeurs d’emploi, c’est donc une autre manière d’entrer dans un processus de recrutement qu’un entretien classique et pour l’entreprise, un moyen de s’ouvrir à des profils plus divers.

Un (autre) service public de l’emploi !

C’est parce que, côté entreprises, le recrutement évolue que le service public de l’emploi se modernise et s’adapte. Pour les demandeurs d’emploi, ce travail de modernisation ouvre d’autres voies pour faire valoir sa candidature. Des voies alternatives qui sont autant de chances supplémentaires d’être embauchés.

Les serious games sont une de ces voies parallèles, mais d’autres méthodes de recrutement qui s’appuient sur le numérique se développent rapidement, comme les salons en ligne.
Des voies de candidature et de recrutement toujours plus diverses pour des publics qui ont, eux aussi, des attentes et des besoins très divers. Une évolution naturelle pour Pôle emploi, service public de l’emploi… pour tous les publics.

Ce que fait Pôle emploi...