Projet stratégique 2020

Les 5 priorités

 

Démarrer plus vite l’accompagnement et enrichir l’offre de services

Il s'agit de permettre au demandeur d’emploi de s’inscrire sur Internet et de remplir sa demande d’allocation pour que très vite, ses droits lui soient notifiés. Objectif, concentrer le premier entretien du demandeur d’emploi sur le diagnostic de sa situation, l’identification de la modalité d’accompagnement la plus adaptée et la détection du risque de chômage de longue durée.

  • Depuis 2016, l’accompagnement des demandeurs d'emploi démarre 2 mois après l’inscription contre 4 mois auparavant.

Mieux accompagner les transitions professionnelles

Compte tenu de l’évolution du marché du travail, les types de contrats, la porosité plus forte entre les périodes d’emploi et de chômage et l’apparition et la transformation des métiers, Pôle emploi doit renforcer l’accompagnement pour ceux qui en ont le plus besoin.
Cela passe par une meilleure évaluation des besoins des demandeurs d’emploi, le développement de l’accompagnement intensif et si besoin le travail avec des partenaires pour lever les freins périphériques à l’emploi, une expertise renforcée en conseil en évolution professionnelle et un recours facilité à la formation pour les demandeurs d’emploi


Devenir l’interlocuteur de confiance des entreprises

Pôle emploi continuera à renforcer son offre de services notament vis-à-vis des entreprises qui connaissent des difficultés de recrutement.
Le nouvel enjeu est aussi de mettre en place des conseillers spécialisés à la relation entreprise. Dans le dispositif précédant, les conseillers étaient polyvalents dans l’accompagnement des demandeurs d’emploi et des employeurs.
Cette « biculture » permettait de nourrir mutuellement les conseils auprès de ces deux publics. Mais, l’expérimentation « équipe dédiée à la relation entreprise » a définitivement démontré que la spécialisation était plus efficace en résultats et en appréciation.
L’un des autres enjeux est d’initier de nouvelles modalités de rapprochement entre l’offre d’emploi et le profil des demandeurs d’emploi.

Etre au rendez-vous de la révolution digitale

La stratégie avec des acteurs en ligne généralistes ou spécialisés se poursuivra pour continuer à agréger le maximum d’offres d’emploi sur pole-emploi.fr. L’objectif est aussi de simplifier la vie des demandeurs d’emploi (les offres d’emploi sont par exemple dédoublonnées si elles sont proposées par plusieurs partenaires) et leur permettre d’avoir une meilleure vision du marché du travail.
Au-delà des offres, le service connaîtra également une évolution digitale avec le lancement des MOOCs et de
l’Emploi store. Il permet d’accéder à des applis développées par Pôle emploi ou des partenaires.
Enfin, compte-tenu de la satisfaction des demandeurs d’emploi et des conseillers, l’expérimentation d’accompagnement guidé dématérialisé « 100% web » s’est traduit en 2015 par un déploiement en région.

  • A mi-2016, un an apres son lancement, l’Emploi store compte aujourd'hui 252 services digitaux et 154 partenaires.

Simplifier la vie des demandeurs d’emploi et des entreprises

Il s’agit d’améliorer, simplifier ou alléger les actions que doivent mener les demandeurs d’emploi. L’inscription et la demande d’allocations sont concernées en premier lieu car les demandeurs d’emploi ont légitimement des difficultés à se projeter dans la recherche d’emploi quand ils n’ont pas terminer cette étape.
D’autres simplifications sont prévues aussi bien pour les demandeurs d’emploi que pour les entreprises.
Pôle emploi se basera sur des dispositifs d’écoute pour repérer les actions prioritaires (recommandation du médiateur, comité national de liaison, focus group, baromètre, club RH de Pôle emploi, idées des conseillers via la plateforme interne "Innovaction"…)

  • En 2016, la dématérialisation des pièces permettant d’accéder aux aides de Pôle emploi.