Statistiques et indicateurs

Les employeurs des salariés intermittents du spectacle au 1er trimestre 2014

Au 1er trimestre 2014, une activité en progression sur un an.

Publié le  04/09/2014

Au cours du 1er trimestre 2014, 47 360 employeurs relevant du champ d’application des annexes 8 et 10 de l’Assurance chômage ont employé au moins un salarié intermittent du spectacle. Une activité en progression sur un an.

Sur un an, l’activité présente des évolutions d’ampleur différente. Alors que la progression se situe autour de 2% pour le volume d’heures (+1,9%), le nombre de salariés (+2,0%) et le nombre de contrats de travail (+2,6%), elle reste inferieure à 1% pour le nombre d’employeurs (+0,3%) et la masse salariale (+0,9%).

Les employeurs des secteurs professionnels concentrent 94,8% de la masse salariale.

Au 1er trimestre 2014, les secteurs professionnels regroupent 22 000 employeurs, soit 45,6% de l’ensemble des employeurs des salariés intermittents. Ils sont cependant à l’origine de plus de 90% de l’activité : ils versent 94,8% de la masse salariale totale pour 92,2% du volume total d’heures travaillées.
Au 1er trimestre 2014, 91,7% des salariés intermittents du spectacle ont travaillé pour ces employeurs*.

Sur un an, la progression la plus prononcée concerne le nombre de contrats de travail (+3,1%). D’une manière générale, les évolutions sont plus marquées que pour l’ensemble des employeurs.

_________________________
* : Certains salariés intermittents travaillent à la fois pour des employeurs des secteurs professionnels et pour des employeurs hors secteurs professionnels.

En savoir + : Les employeurs des salariés intermittents du spectacle au 1er trimestre 2014 (PDF, 108 Ko)

—Télécharger :Les employeurs et les salariés intermittents du spectacles - Données régionales du 1er trimestre 2014 (XLS, 82 Ko)

 

A savoir : Pour cette publication, le champ d'analyse est restreint aux employeurs.

Les employeurs relèvent du champ d’application des annexes 8 et 10 de l’Assurance chômage dès lors qu’ils emploient, sous contrat à durée déterminée, au moins un salarié du spectacle (artistes du spectacle, ouvriers ou techniciens concourant au spectacle).
Ces employeurs peuvent être classés en deux catégories selon leur activité principale :

  • si le spectacle constitue leur activité principale ou leur objet (exploitation de lieux de spectacles, de parcs de loisirs ou d’attractions ; production de spectacles ; diffusion de spectacles…), ils sont identifiés comme employeurs des secteurs professionnels du spectacle ;
  • si le spectacle vivant ne constitue ni l’activité principale, ni l’objet, ils sont identifiés comme employeurs hors secteurs professionnels du spectacle.

Plus d'actualités

L'emploi intermittent dans le spectacle au cours [...]

En 2017, le nombre de salariés intermittents du spectacle s’élève à près de 272 000 personnes. En un an, leur nombre augmente de 4,1%.