Emploi intérimaire en mars 2014

baisse de 1,5% en mars et augmente de 4,4% sur un an

Publié le  13/05/2014

Fin mars 2014, le nombre d’intérimaires s’établit à 597 100, en valeur corrigée des variations saisonnières. Il connait une baisse par rapport à fin février 2014 (-9 300). En un an, l’intérim augmente de 4,4% (+25 400 de fin mars 2013 à fin mars 2014).

En mars 2014, le volume moyen journalier d’emplois intérimaires s’établit à 408 000 soit une hausse de 0,6% en un mois et une hausse de 8,3% sur un an.


Tous les secteurs enregistrent une baisse de l'emploi intérimaire

En mars, les effectifs intérimaires dans le tertiaire baissent le moins (-0,6%). L’industrie affiche une baisse de 0,8%. La construction baisse plus fortement (-4,6%).

Parmi les principaux secteurs de l’industrie, seule la « fabrication de matériels de transport » augmente (+2,2%). Les autres secteurs baissent : -0,2% dans « la fabrication d’équipements électriques, électroniques, informatiques - fabrication de machines », -0,4% pour les « industries extractives, énergie, eau, gestion des déchets et dépollution », -1,0% pour la « fabrication d’autres produits industriels » et -3,0% pour la « fabrication de denrées alimentaires, de boissons et de produits à base de tabac ».

Dans le tertiaire, les secteurs «activités scientifiques et techniques, services administratifs
et de soutien » ainsi que « transports et entreposage » voient leurs effectifs intérimaires augmenter (respectivement +2,3% et +0,2%). Dans les autres secteurs les effectifs intérimaires sont en baisse : -2,1% pour le « commerce, réparation d’automobiles et de motocycles » et -6,0% dans les « administrations publiques, enseignement, santé humaine et action sociale ».

Sur un an, les effectifs féminins augmentent moins vite que ceux de leurs homologues masculins (+4,2% pour les femmes contre +4,6% pour les hommes).

De fin mars 2013 à fin mars 2014, les intérimaires de 20 à 24 ans ont vu leur part baisser (-0,7 point). La part des intérimaires de moins de 20 ans est stable. Les autres catégories d’âge voient leur part augmenter.

Sur un an, seule la catégorie des ouvriers qualifiés voit ces effectifs baisser (-0,4%). Les autres catégories socioprofessionnelles voient leurs effectifs augmenter : +9,7% pour les ouvriers non qualifiés, +6,6% pour les cadres et professions intermédiaires et +5,2% pour les employés.

L’emploi intérimaire progresse dans 8 régions

En mars, les régions Haute-Normandie et Alsace enregistrent les plus fortes hausses (respectivement +13,1% et +10,3%). Elles sont suivies par les régions Lorraine et Franche-Comté (respectivement +4,5% et +2,3%). Sur un an, l’emploi intérimaire progresse dans 19 régions. La région Champagne-Ardenne augmente le plus (+23,2%).

 

En savoir + : L'emploi intérimaire en mars 2014 (PDF, 165 Ko)