Imprimer Envoyer à un ami

Petites et très petites entreprises

08.10.2014

Besoins de recrutement et pratiques dédiées de Pôle emploi

Les TPE-PE occupent une place prépondérante dans le paysage économique français

En novembre 2011, 5 788 300 entreprises et 6 966 400 établissements sont recensés en France. 93% de ces établissements comptent moins de 50 salariés.
Sur les 3 millions d’offres enregistrées par Pôle emploi, au cours des 12 derniers mois, plus de la moitié (56%) concerne des établissements de moins de 50 salariés.
45% des Déclarations Préalables A l’Embauche (DPAE) en 2012 ont été déposées par des TPE.

Les TPE-PE rencontrent de nombreuses difficultés pour recruter, mais sont un moteur puissant du marché de l’emploi

Parmi les petites et très petites entreprises qui sollicitent un professionnel de l’emploi, les trois quarts se tournent exclusivement vers Pôle emploi. Pour autant, une minorité (37%) de petites et très petites entreprises sollicitent les services d’un professionnel de l’emploi pour leurs recrutements.

Avec une part de plus de 75% parmi les structures accueillant des apprentis, les TPE-PE jouent néanmoins un rôle important dans la primo-insertion des jeunes, et la réinsertion des personnes les plus éloignées de l’emploi (seniors, demandeurs d'emploi de longue durée,…).

Les chefs d’entreprises recrutent généralement « à l’instinct », privilégiant le critère du « savoir-être » et délèguent rarement l’entretien d’embauche.

Suite à un mauvais recrutement et en dépit d’un besoin identifié, ils renoncent souvent à embaucher en raison d’un risque non négligeable de mise en péril de leur entreprise.
Bouche-à-oreille, cooptation et candidatures spontanées deviennent dès lors les voies de recrutement les plus plébiscitées par les TPE.

Si de nombreux responsables d’entreprises déclarent avoir du mal à embaucher, c’est souvent en raison de bas salaires, du manque de formation, de contraintes horaires importantes et d’un recours fréquent au temps partiel qu’on observe une rotation importante des salariés dans certains secteurs

C’est pourquoi des initiatives locales au sein des agences de Pôle emploi facilitent et anticipent les besoins de recrutement, pour lever des préjugés défavorables ou pour faciliter le temps partagé

Pour aider les petites entreprises dans leurs recrutements, les acteurs des territoires enrichissent l’offre de services aux entreprises en proposant des actions innovantes comme la création d’un « pôle artisans », comme un service d’appui personnalisé pour le recrutement d’apprentis dans les petites et très petites entreprises ou encore comme la formation de candidats aux métiers de la sécurité.

 

Études et Recherches n°01