Imprimer Envoyer à un ami

Les employeurs rencontrent des difficultés pour recruter mais renoncent rarement à leur projet

23.09.2014

Pôle emploi a mené une enquête auprès des entreprises qui rencontraient des difficultés de recrutement. L’enjeu ? Identifier les origines de ces difficultés, les secteurs ou entreprises les plus touchés ou encore, la fréquence des abandons de recrutement.

Les petites entreprises plus touchées par les difficultés de recrutement

Tous motifs confondus, les difficultés sont plus importantes pour les petits établissements, notamment ceux qui comptent jusqu’à neuf salariés. Les difficultés de recrutement varient également selon le secteur. Les plus touchés sont le commerce, la construction et l’industrie.

3 origines aux difficultés de recrutement

Parmi le type de difficultés de recrutement, les entreprises déclarent des difficultés liées à leurs procédures internes de recrutement (9,1%), des difficultés liées à la nature du poste (28,9%), des difficultés liées aux candidatures (53,2%).

Un emploi durable ou qualifié tend à accroître les difficultés rencontrées

Dans le cadre d’un recrutement en CDI, la recherche de candidats est souvent perçue comme problématique. De même, la nature du contrat ou le niveau de qualification influe sur le degré d’exigence du recruteur et par conséquent, sur la nature et l’ampleur des difficultés rencontrées.

L’abandon de recrutement reste un phénomène limité

L’abandon de recrutement concerne seulement 3% de l’ensemble des offres clôturées. Cet abandon n’implique pas nécessairement des difficultés de recrutement et reste pour près de la moitié des cas lié à une disparition du besoin.

Éclairages et Synthèses n°06


 

Remonter en haut de page