Article

Entreprendre et innover : le BIG défi français

Pour sa 5e édition, le BpiFrance Inno Generation (BIG) a fait le plein, le 10 octobre dernier à Paris. Un cru 2019 sous le signe du collectif, pour « construire le monde de demain ».

Publié le  16/10/2019

C’est un rendez-vous désormais incontournable des créateurs d’entreprise en France. « Le plus grand rendez-vous d’entrepreneurs en Europe ! », s’enflammait Alexia Kefalas, l’animatrice vedette du plateau TV de l’événement. Cette année, 50 000 personnes étaient inscrites à ce happening entrepreneurial organisé par BpiFrance, avec pour slogan « Tous », une manière de dire qu’il n’y a de réussite que collective. Et les organisateurs ont effectivement vu grand pour cette cinquième édition du BIG : 400 ateliers thématiques, 100 experts, de renommée mondiale pour certains, 1000 intervenants, 13 régions représentées, etc.

L’Accor Arena Paris-Bercy fourmillait de toute part en ce jeudi 10 octobre 2019. Tout ce que la France compte de pépites estampillées FrenchTech, de talents des cités et d’ailleurs ou encore de grands groupes solidement ancrés sur le territoire national et à l’international, s’était donné rendez-vous pour « élargir son réseau, échanger, s’inspirer, partager » autour de l’innovation et de la création d’entreprise. Une grand-messe pour « repousser toujours plus loin les limites de l’entrepreneuriat », voir en grand, casser les barrières…

 

« On ne naît pas créateur, on le devient »

Et l’une des premières barrières à la création d’entreprise, c’est l’absence de conscience qu’on peut soi-même entreprendre. « On ne naît pas entrepreneur, on le devient », insiste Mohamed Haddou. À la tête de Créo, une société spécialisée dans l’accompagnement des créateurs d’entreprises, fondée en 2006, ce jeune entrepreneur très courtisé s’enorgueillit d’avoir permis la création de plus de 600 entreprises et d’avoir épauler plus de 1 700 entrepreneurs. À l’image de Mourad, ancien prof de maths reconverti dans le coaching scolaire.

En 2015, il lance sa startup, Evolukid. « Le déclic, c’est l’info qu’en 2030, plus de 50% des métiers actuels auront disparu », explique le créateur devant une foule compacte, rassemblée dans la « bulle Créa » du BIG. Avec son frère, ils décident d’apprendre aux jeunes à coder. « Comment on passe de prof à entrepreneur ? C’est simple, explique Mourad. On était tous les deux passionnés et axés sur la technologie. Moi, étant dans la pédagogie et lui plus dans l’administration et la gestion, on a fait équipe ». 

 

Transformer des opportunités en réussites

De l’idée au projet, il n’y a qu’un pas, que les deux frères ont franchi sans hésiter. Puis, vient la phase de développement. Et là, les choses se corsent. « On a pitché notre projet, poursuit Mourad, et on a vite compris qu’on avait besoin d’être accompagné ». Les deux frères croisent alors la route de Créo et de Mohamed Haddou. « Avant Créo, on faisait 16 000 euros de chiffre d’affaires, depuis on est passé à 2 millions de CA. Créo nous a permis de structurer notre projet, d’être dans un réseau ». « Aujourd’hui, on s’est diversifié, notamment dans la formation des collaborateurs en entreprise, poursuit Mourad. Maintenant, on travaille avec l’Oréal ». Mohamed Haddou, de son côté, le revendique : « la force de Créo, c’est de transformer des opportunités en réussite ».

D’opportunités et de réussites, il en aura été question toute la journée du BIG. L’un des maître-mots de ces rencontres aura été « passion » également. « C’est le carburant pour se lancer dans la création d’entreprise », assure Radoine Mebarki, président-fondateur de Tous Repreneurs !, une association créée en 2016 dans l’Est de la France qui « permet à tous ceux qui le souhaitent, de se relancer » en créant ou en reprenant une entreprise. Pour insuffler de la  « confiance » aux futurs entrepreneurs « il faut des écosystèmes et des  structures d’accompagnement des créateurs », poursuit l’ancien autodidacte. Encore un mot-clé du BIG !
 

Plus d'actualités

Article

20 ans d'évolution du marché du travail, à travers [...]

La direction des études, des statistiques et de l'évaluation de Pôle emploi a passé au crible 20 ans d'offres d'emploi. Quels sont les secteurs professionnels qui ont le vent en poupe ? Quelle est la géographie des créations d'emploi et comment a évolué la composition de ces offres d'emploi ? Autant de questions auxquelles cette étude répond.

Article

Dynamisme des métropoles françaises : Arthur [...]

Le cabinet de conseil en immobilier d'entreprise Arthur Loyd a diffusé en novembre son « baromètre annuel de l'attractivité et du dynamisme des métropoles françaises ».

Vidéo

Les métiers de bouche, 4 questions à Nathalie [...]

Retrouvez 4 questions à Nathalie Delorme, conseiller technique formation et emploi de la CGAD (Confédération générale de l'alimentation de détail).

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.