Article

Soutenir l’emploi au rythme des saisons

Chaque année, plus d'un million de personnes travaillent en contrat saisonnier, par choix ou par nécessité. Comment les caractériser ? Quels sont les secteurs et les métiers les plus souvent concernés ? L’étude « Besoins en Main-d’œuvre 2019 » nous offre un éclairage précieux sur les tendances de l’emploi sur ce marché bien spécifique. Décryptage.

Publié le  25/04/2019

Pourquoi « jobs d’été » et « emplois saisonniers » sont deux notions différentes

Un emploi saisonnier concerne la réalisation de travaux que l’on doit normalement reproduire chaque année à la même période. Ces travaux sont relatifs au rythme des saisons (comme les travaux agricoles et les emplois liés au tourisme), et des vacances scolaires. Ils concernent donc l’ensemble des saisons, et pas seulement l’été (tourisme de montagne l’hiver, cueillette au printemps, vendanges en automne, etc.).

Par ailleurs, un travailleur saisonnier peut exercer plusieurs activités professionnelles, par exemple être employé en station de ski l’hiver, puis à la mer l’été. C’est ce qu’on appelle la pluriactivité.

 

L’agriculture et l’hôtellerie-restauration représentent près de la moitié des recrutements saisonniers

Cette année, la part des projets de recrutement liés aux activités saisonnières représente 34% du total des intentions d‘embauche des employeurs, ce qui correspond à un peu plus de 900 000 recrutements potentiels.

L’agriculture domine sur une période allant de mai pour des activités de cueillette à octobre pour des activités viticoles en lien avec les vendanges. En deuxième position, l’hôtellerie-restauration doit répondre à la demande touristique en été comme en hiver. Enfin, la plupart des secteurs recrutent pour maintenir leur activité pendant les vacances scolaires, c’est notamment le cas de la vente, du commerce, de l’industrie agroalimentaire et de la distribution.

Au-delà des secteurs qui dominent l’ensemble des offres sur l’année, il ne faut pas oublier que certaines périodes ont leurs propres spécificités en termes d’emploi saisonnier : ainsi, de nombreux festivals recrutent en été.

 

 

En valeur absolue, les métiers qui recrutent le plus de saisonniers sont les métiers agricoles, les serveurs de cafés et restaurants, ainsi que les professionnels de l’animation socioculturelle. En valeur relative, les employés de l’hôtellerie et les agents/hôtesses d’accompagnement font également partie des métiers les plus concernés.

 

 

Un marché davantage concerné par les difficultés de recrutement

L’emploi saisonnier est particulièrement sujet aux difficultés de recrutement, notamment dans les métiers de l’hôtellerie et de la restauration, mais aussi pour la main-d’œuvre agricole.

Plusieurs raisons peuvent l’expliquer, à commencer par le niveau de salaire, l’éloignement potentiel de l’emploi par rapport à la zone de résidence et donc les difficultés à s’y déplacer ou à se loger sur place, ou encore le fait que certains métiers soient très physiques (activités agricoles). Par ailleurs, même si la plupart des métiers saisonniers sont accessibles à tous, certains nécessitent des compétences ou formations spécifiques comme cuisinier ou animateur.

Aussi, la plupart des employeurs s’y prennent très à l’avance : les recrutements pour la période estivale débutent dès janvier, ceux pour la période hivernale à la rentrée scolaire en septembre. Pour gagner en attractivité, faciliter la mobilité des travailleurs et sécuriser les embauches, ils peuvent proposer des solutions de logement sur place (c’est le cas dans les stations de ski). Enfin, ils ont souvent recours à Pôle emploi pour les aider à recruter.

 

Comment Pôle emploi contribue à faciliter les recrutements et les parcours saisonniers

Entre la période estivale et la période hivernale, qui dépassent chacune le cadre temporel des « saisons » calendaires, il est possible d’être saisonnier pratiquement toute l’année (qu’il s’agisse d’une nécessité ou d’un choix de vie). Les animateurs, par exemple, peuvent enchaîner les saisons.

Parce que la pluriactivité permet de réduire la précarité des emplois saisonniers, notamment en aidant les travailleurs à bénéficier d’un revenu stable, Pôle emploi soutient les initiatives locales et les groupements d’employeurs afin que les travailleurs saisonniers puissent bénéficier d’un emploi tout au long de l’année.

Du « Bistrot des employeurs » de la CCI de Bordeaux en passant par le site « emploi-montagne.com », les initiatives des acteurs institutionnels pour promouvoir l’emploi saisonnier sont nombreuses et de forme diverse, chacune d’entre elle répondant à un même objectif : apporter de la fluidité dans la rencontre entre employeurs et profils adaptés. De son côté, Pôle emploi met en place des structures temporaires spécifiquement dédiées aux emplois saisonniers pendant les périodes de fortes demandes (points cueillettes, points vendanges, etc.).

 

Le numérique s’avère également un précieux allié, au-delà du seul site pole-emploi.fr qui répertorie la plupart des offres. Imaginé et développé par une conseillère Pôle emploi, l’outil en ligne Maintenant! facilite le recrutement dans les secteurs les plus concernés par le travail saisonnier, en se basant sur les qualités personnelles des candidats et leur disponibilité plutôt que sur leur CV. La promesse : trouver le bon candidat en moins de 5 minutes.

 

Pour aller plus loin

Besoins en Main-d’œuvre 2019 (BMO)

Plus d'actualités

Article

« Le sens joue un rôle de protection contre les [...]

Professeur des universités en psychologie du conseil et de l'orientation à l’Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle (Cnam-Inetop), Jean-Luc Bernaud a créé en 2012 un dispositif qui vise à accompagner les salariés ou demandeurs d’emploi dans leur recherche de sens, au travail, mais aussi dans la vie et, ainsi, à faire des choix éclairés lors de transitions professionnelles. Selon lui, trouver du sens, notamment dans son travail, est fondamental et protecteur.

Article

Politique Handicap à Pôle emploi : des ambitions à [...]

2020 s’annonce comme une année charnière pour la politique Handicap de Pôle emploi. Si l’établissement se réjouit de dépasser les obligations légales d’emploi des personnes en situation de handicap, 2020 sera l’année de nouveaux défis en matière d’inclusion.

Article

L’artisanat mise sur les jeunes

Malgré la crise, les métiers de l’artisanat gardent le vent en poupe et misent sur l’apprentissage pour relancer et conforter leur dynamique. Première entreprise de France, l’artisanat se mobilise pour l’emploi des jeunes. Rencontre avec Julien Gondard, DG de CMA France, établissement fédérateur du réseau des chambres de métiers et de l’artisanat.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

70,7 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.