Cropped photo of successful businessman wearing suit holding smartphone and walking with suitcase in hotel lobby

Article

« Nous sommes à l’image de la diversité de notre clientèle, nous cherchons à ce que nos équipes soient représentatives des clients accueillis »

Depuis sa création en 1976 par la famille Taittinger, Louvre Hotels Group a connu une croissance régulière. Filiale depuis 2015 de Jin Jiang International Holdings Co., Ltd., 2ème groupe hôtelier mondial, Louvre Hotels Group s’inscrit dans une relation complémentaire entre l’Asie et l’Europe pour un ancrage international fort avec plus de 10 000 hôtels exploités. Aujourd'hui, Louvre Hotels Group compte plus de 1 500 hôtels, répartis entre 54 pays. Afin d'en savoir plus sur son recrutement et ses évolutions, nous avons interviewé sa DRH, Laura Benoumechiara.

Publié le  16/09/2020

Quelle est votre vision du marché de l'emploi et de son évolution, en tant que DRH ?

Le marché de l’emploi est resté dynamique en 2019, malgré un léger ralentissement de la croissance. Ce marché évolue sans cesse et fait face à de grandes mutations. Je pense notamment à la digitalisation et à la révolution numérique, mais aussi au changement des attentes vis-à-vis de l’emploi salarié, en lien avec les nouveaux comportements des plus jeunes générations. Cette évolution des attentes s’accélère du fait de la crise sanitaire.

 

Quels sont les besoins de recrutement du groupe LHG en France, actuellement et dans les années à venir ?

Du fait de quelques difficultés de recrutement dans nos établissements, le recrutement était au cœur des enjeux du département RH au début de l’année 2020. Pour rappel, Louvre Hotels Group est un acteur de poids sur le marché du travail avec plus de 1200 embauches par an.
Compte tenu de la crise du Covid-19 existante et de son impact dans notre secteur d’activité, nous avons été contraints de limiter fortement les recrutements au sein de notre siège social et de notre réseau. Notre objectif est de continuer à faire vivre notre activité tout en restant cohérent avec le climat incertain pesant sur le domaine du tourisme et de l’hôtellerie. Toutefois, notre ambition reste inchangée. L’humain est au cœur de nos priorités. Nous avons également réalisé pour le siège, une campagne de recrutement d’étudiants en contrat d’apprentissage, c’est plus d’une vingtaine de jeunes en licence ou master qui passeront une année à se former au sein de nos équipes marketing, RH, Finance, IT..
 

Est-ce que vous constatez des changements dans les profils que vous recrutez ?

De façon générale, nous constatons que les profils qui se présentent à nous ne sont plus systématiquement issus de la filière hôtelière. La volonté de changer de poste ou d’entreprise se fait souvent ressentir par les salariés au bout de deux ou trois ans d’activité. Aujourd'hui, un candidat ne choisit plus seulement un poste sur son contenu ou pour un secteur, il est aussi de plus en plus attaché à l’image que lui renvoie l’employeur. Par ailleurs, les candidats souhaitent un suivi personnalisé, voire sur mesure, de la part de la DRH. Nous travaillons donc à adapter nos pratiques RH à ces évolutions. 

 

Et y a-t-il une évolution du type de compétences que vous recherchez ?

Oui, car nous sommes amenés à rechercher des compétences très techniques, celles de nouveaux métiers du digital. Nous avons en effet affaire à de forts enjeux de digitalisation et d’innovation, notamment pour mieux répondre aux nouvelles attentes des clients. Celles-ci peuvent porter sur le mode de réservation, la e-réputation de l’établissement, les équipements et connexions adéquats pour travailler ou se divertir, tout cela afin d’aboutir à une expérience client réussie. Enfin, nous avons totalement repensé notre vision sur les profils que nous recherchons pour nos hôtels, en privilégiant désormais beaucoup plus le savoir-être que le savoir-faire, pour favoriser l’embauche de collaborateurs ayant avant tout le souci de servir au mieux nos clients.

 

Est-ce qu'il y a des métiers pour lesquels le recrutement est plus difficile ?

Les postes pour lesquels il est souvent plus difficile de recruter sont les postes d’encadrement secondaire comme les adjoints de direction, de cuisinier et d’employé polyvalent d’exploitation. Ces fonctions font l’objet d’attentions spécifiques en termes de formation et de valorisation. 

 

Comment se déroulent vos relations avec Pôle emploi ?

Jusqu’à aujourd’hui, les relations avec Pôle emploi se faisaient au niveau local, en fonction des directions des différents hôtels du Groupe. Nous avons souhaité approfondir nos relations avec Pôle emploi, en renforçant les liens avec la direction générale mais aussi et surtout avec les agents de Pôle emploi présents en régions. C’est un point essentiel pour anticiper les pénuries de candidats et ainsi faciliter le recrutement dans nos hôtels. Notre première ambition est de mettre en place des POE (Préparations Opérationnelles à l’emploi) sur la France entière pour les postes d’adjoint de direction, de cuisinier et d’employé polyvalent. Nous espérons pouvoir former 700 personnes grâce à cette méthode.

 

Quelle est la politique menée en faveur de la diversité, de la lutte contre les discriminations et de l'inclusion au sein de l’entreprise ?

Le groupe a depuis toujours favorisé la diversité. Ce n’est pas une question nouvelle pour nous, c’est une valeur ancrée depuis très longtemps dans notre ADN. Nous avons plus de 80 nationalités au sein du groupe. Nous sommes à l’image de la diversité de notre clientèle, nous cherchons à ce que nos équipes soient représentatives des clients accueillis. Le Groupe se construit avec la somme des compétences et des motivations de chacun de ses collaborateurs, C’est pour nous une source infinie d’inspiration pour avancer vers l’avenir. 
Ce que nous valorisons dans les profils de nos collaborateurs, c’est surtout une attitude, de la bienveillance, une attention aux autres, le souci du détail et l’envie de faire plaisir. Ce sont souvent des dispositions naturelles que chacun a en lui et c’est ce qui nous importe.

Nous recrutons via divers canaux et la diversité du « sourcing » est fondamentale pour sélectionner les profils les plus adaptés à nos métiers. Nous identifions nos futurs collaborateurs grâce aux agences d’emploi mais également via les relations avec les écoles, les groupes de formation pour adultes et les sites web de recrutement. Étant donné que nous recrutons également une partie de nos équipes en dehors des cursus hôteliers, nous proposons des dispositifs de formation au sein de notre université d’entreprise. Cela permet un ascenseur social fabuleux et un accélérateur de carrière.

Pour finir, cette année Louvre Hotels Group est partenaire de la 8e édition du Concours Tous HanScène®* organisé à l’initiative de l’association TREMPLIN Études-Handicap-Entreprises. Cette initiative permet également de sensibiliser l’ensemble de nos collaborateurs. 


 

Avez-vous eu l'occasion d'utiliser le dispositif des "emplois francs" ? Qu'en pensez-vous ?

Oui, Louvre Hotels Group a eu l’occasion de l'utiliser notamment au sein de notre hôtel Campanile « Bourget Airport ». Grâce à ce dispositif, l’établissement a pu recruter une barmaid et un cuisinier. Les retours de la directrice d’établissement sont positifs et elle serait prête à recruter à nouveau via ce dispositif. En effet, il lui a permis de trouver des personnes habitant à proximité de l’établissement et renforcer les liens avec le tissu local. Je pense que c'est un très bon dispositif d’emploi et d’inclusion facile à mettre en œuvre. 

 

Plus d'actualités

Article

« Recruter sur nos engagements et nos valeurs »

Capitalisant sur les propriétés des plantes, micro-organismes ou algues, les biotechnologies développent de nouvelles applications durables dans la pharmaceutique, la nutrition ou la cosmétique. A l’image du groupe auvergnat Greentech, ces sociétés font de leurs engagements environnementaux une force pour recruter au cœur des territoires. Rencontre avec Jean-Yves Berthon, son président.

Article

« Les conseillers sont des relais très [...]

Initiées en 2014, les Journées nationales d'action contre l'illettrisme vont connaître leur septième édition, du 7 au 13 septembre prochains. Ces journées sont l'occasion d'attirer notre attention sur les problématiques rencontrées par les personnes en situation d'illettrisme. De quoi sortir des tabous et soutenir les 10% de demandeurs d'emploi concernés, via les nombreuses actions déployées, avec le concours des agences de Pôle emploi. Pour en savoir plus, nous avons posé quelques questions à Armelle Delample, chargée de mission au sein de l'Agence nationale de lutte contre l'illettrisme.

Article

« Tirer le meilleur des 2 mondes avec la [...]

Réconcilier l’économique et le social, la performance et l’inclusion des publics en difficulté. C’est l’ambition de la joint-venture sociale, un nouveau modèle de co-entreprise qui réunit à la fois des acteurs de l’économie marchande, sociale et solidaire. Le décryptage de Claudine Leclerc, directrice de l’association Socialcobizz, qui accompagne la création de ces structures innovantes.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.