Entrepôt logistique

Article

Amazon, emploi & logistique : point de vue RH

Recrutement chez Amazon France Logistique, collaboration avec Pôle emploi, intérêt de la robotique pour les salariés, formation et diversité… Explications livrées par Véronique Rouzaud, DRH d’Amazon Logistique pour l’Europe du Sud.

Publié le  16/09/2021

DRH_Rouzaudv_art_org.jpg

 

Amazon France recrute. Un ordre de grandeur ?

Nous avons 3 000 CDI à pourvoir rien qu’en 2021, dans plus de 27 familles de postes. Et cette année n’est pas spéciale car nous avons recruté plus de 2 200 personnes en 2020 et 1 800 en 2019. Nous sommes très fiers d’être un employeur majeur en France et constant dans l’embauche. Pour faire face à nos pics de travail saisonnier, nous proposons aussi des offres d’emploi en intérim, c’est le cas notamment lors des fêtes de fin d’année : nous doublons environ nos effectifs à cette période. Ces périodes d’activité se préparent très en avance, afin de former nos nouveaux collaborateurs à leur mission, à nos processus de travail, notamment la sécurité. C’est une excellente façon d’apprendre à travailler chez Amazon pour ensuite postuler à des postes permanents, en fonction des opportunités. 

Comment expliquez-vous cet engouement ?

Le dynamisme de l’emploi dans la logistique suit les évolutions des modes de consommation des Français. Le e-commerce est un secteur jeune, qui se développe depuis 20 ans et la crise sanitaire a confirmé la complémentarité entre e-commerce et commerce physique. Un grand nombre d’acteurs indépendants se sont « digitalisés » à cette occasion – et notamment beaucoup de TPE/PME. Une grande partie de ces vendeurs indépendants s’appuient sur notre organisation logistique et de notre réseau européen pour livrer leurs produits, ce qui a permis de soutenir leur activité pendant les confinements. Cette croissance de la demande des clients et des entreprises nous amène à développer notre réseau logistique, par exemple avec un nouveau site logistique à Metz cette année, le huitième en France. 

Quels sont les métiers les plus demandés actuellement chez Amazon France Logistique ?

Bien sûr nous proposons de nombreux postes d’agents logistiques, pour préparer les commandes. Et nous proposons aussi des postes dans de nombreux autres domaines : des postes d’agents de maintenance, des postes dans les métiers de la sécurité et de la santé. Nous avons également besoin de coordinateurs d’équipes logistiques, de techniciens de service, d’informaticiens, de responsables RH,  de responsables contrôle qualité, et bien sûr de managers d’équipes. Côté profils, nous recrutons régulièrement des managers débutants dans les opérations. Pour ces jeunes issus d’écoles de commerce ou d’ingénieurs, je souhaite dire que c’est extrêmement formateur de pouvoir commencer sa carrière en encadrant des équipes d’agents logistiques, allant jusqu’à 45 personnes, ayant des profils variés et venant d’horizons divers. En bref, nous recrutons tous types de profils. 

Amazon France Logistique, c’est quoi ?

 

Il s’agit de la branche logistique du groupe en France, en charge de la réception et du stockage des articles ainsi que de la livraison des commandes clients sur tout le territoire. Le réseau logistique d’Amazon en France est composé de 8 centres de distribution : Saran (Loiret), Montélimar (Drôme), Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), Lauwin-Planque (Nord), Boves (Picardie), Brétigny-sur-Orge (Essonne), Senlis (Oise) et enfin Metz (Moselle), qui sera inauguré courant 2021. 

Comment se passe la formation chez Amazon France Logistique ? 

Quelle que soit la famille de postes, nos employés suivent des heures de formation dès leur arrivée dans l’entreprise. Ils acquièrent ainsi une expertise en interne afin de pouvoir opérer à pleines compétences. Nous estimons que les collaborateurs, qui arrivent chez nous avec leurs compétences et/ou diplômes, doivent pouvoir tester rapidement plusieurs types de postes afin de diversifier leurs expériences et de progresser sur les fonctions qui les intéressent le plus. C’est un apprentissage qui se fait soit avec des pairs, ou bien via des formations spécifiques dispensées en interne.

Et pour les personnes n’ayant pas de diplômes en logistique, nous avons créé « l’École Amazon », en collaboration avec l’AFPA, qui ouvre à des formations diplômantes reconnues par l’État pour nos agents logistiques. Par ailleurs, dans le cadre des plans de développement individuel, nous accompagnons les salariés qui souhaitent développer leurs compétences dans des domaines porteurs, via le programme « Options de carrière » par lequel Amazon prend en charge 95% des frais de formation dans des secteurs tels que l’informatique, le transport, le web design ou les soins à la personne. L’objectif est que nos collaborateurs ressortent de chez Amazon « employables » et en ayant un plan de carrière défini. 

 

Quid de l’apprentissage ? 

Bien entendu, nous recrutons des apprentis, en particulier en maintenance et en système d’information. Ce dispositif nous permet notamment d’attirer des personnes qui n’ont pas les qualifications spécifiques à nos métiers mais qui ont une véritable envie d’apprendre et de découvrir le travail d’équipe.

 

Comment collaborez-vous avec Pôle emploi sur les recrutements ?

Nous avons signé une convention nationale avec Pôle Emploi dans laquelle nous nous engageons à favoriser l’égalité des chances en matière d’emploi partout en France. L’aide des Conseillers Pôle emploi est précieuse sur le terrain et se fait principalement dans les bassins où nous disposons de sites logistiques. Par exemple à Brétigny-sur-Orge, un site a ouvert en 2019, les Conseillers Entreprises ont fait un gros travail d’accompagnement pour nous aider à pourvoir nos 2 000 CDI. Concrètement, cela va du sourcing des candidats et de l’aide à la formation aux renseignements sur nos besoins et nos métiers. Ils nous ont envoyé notamment des profils de jeunes issus de quartiers prioritaires et rentrant dans le dispositif Emploi Francs.  

 

Vous êtes connus également pour faire visiter vos sites ?

En effet, et là aussi Pôle emploi nous a aidé, car nous recevons beaucoup de demandeurs d’emploi lors des visites de sites logistiques (25 000 en 5 ans !). Ce dispositif nous permet de lever les éventuelles craintes sur nos conditions de travail, de montrer que c’est accessible à tous et que la sécurité et la santé sont au cœur de nos préoccupations. Avec la crise sanitaire, ces visites ont été stoppées en physique mais sont accessibles virtuellement, avant un retour à la normale quand les autorités de santé le décideront. 

 

Vrai ou faux ? 

 

« Amazon ne respecte pas les horaires de travail du droit français » - FAUX : les employés y travaillent 35 heures par semaine, 7 heures par jour. La loi dispose qu’au cours d’une journée de travail de plus de 6 heures, les salariés doivent bénéficier d'un temps de pause d'au moins 20 minutes consécutives qui ne sont pas rémunérées. Chez Amazon, ce temps de pause est de 30 minutes, dont 20 sont rémunérées - deux dispositions mieux-disantes que le cadre légal. Et dans le cadre de l’épidémie de Covid-19, ce temps de pause a été porté à 35 minutes, dont 25 rémunérées. 

« Les salariés d’Amazon France quittent rapidement l’entreprise » - FAUX : le renouvellement des effectifs permanents d’Amazon est en dessous de 10%, contre 15% pour la moyenne de entreprises en France. Preuve que l’environnement de travail est dynamique et positif et que les collaborateurs souhaitent y progresser via la promotion et la formation. S’agissant du turn over global de la branche logistique, il est par définition plus important dans la mesure où Amazon fait appel à des salariés intérimaires lors des pics d’activités saisonniers. Enfin le taux d’ancienneté est mathématiquement abaissé par le nombre considérable d’embauches en CDI dans l’entreprise (7 400 ces trois dernières années). 

« Sécurité et polyvalence sont valorisées sur les sites logistiques » - VRAI : Tous les jours, des centaines de personnes s’assurent que les sites ont les plus hauts standards de sécurité du secteur au travers de programmes, d’outils et de technologies adaptés. Par ailleurs, les agents logistiques sont polyvalents et peuvent changer au moins une fois de poste durant leur journée de travail, afin notamment d’éviter les tâches répétitives. Amazon France Logistique travaille également avec des experts indépendants, comme des ergonomes, des médecins du travail ou des experts en prévention des risques, pour adapter les postes et former les collaborateurs (100 000 heures de formation dédiées à la sécurité en 2019).  

En savoir plus : 10 mythes face à 10 réalités sur l’environnement de travail au sein des sites logistiques d’Amazon en France 

À ce propos, comment vos sites se sont-ils adaptés à la pandémie de Codiv-19  ?

Depuis le début de la crise sanitaire, nous avons revu 150 processus de sécurité pour assurer la sécurité de nos salariés, ce qui les a beaucoup rassurés. Cela comprend par exemple la réorganisation de nos sites logistiques, afin d’assurer 2 mètres de distanciation sociale à chaque instant, une adaptation des prises de postes, un changement des sens de circulation, la mise à disposition de gel hydro alcoolique et d’équipements de protection au quotidien (masques…), le contrôle systématique de la température des salariés à l’entrée des sites… 

Selon vous, la robotisation représente-t-elle une menace pour l’emploi logistique ?  

Chez Amazon France, la robotisation est au service des collaborateurs. Nous avons introduit ces outils dans nos deux sites les plus récents, Brétigny-sur-Orge et Metz qui ouvre cette année. Les technologies facilitent le travail des salariés en allégeant les tâches qui pouvaient être pénibles ou répétitives. Par exemple, nous utilisons des bras ventouses qui par aspiration soulèvent les charges lourdes ou les bras robotisés qui peuvent monter des palettes de façon indépendante. Autre exemple : des petits robots roulants qui amènent les articles des étagères aux collaborateurs qui peuvent ainsi se focaliser sur les tâches à plus forte valeur ajoutée.

Car rien ne remplace leur expertise au service de la qualité des commandes. C’est bien notre opérateur logistique qui vérifie les six faces du produit pour s’assurer de son état, et qui a l’obsession de la satisfaction du client en tête, pas le robot. Mais les robots nous permettent aussi de stocker plus de produits à surface équivalente, environ 40 % en plus. C’est important car cela permet de limiter l’empreinte au sol de nos sites. Et pour les salariés, ces solutions éliminent des charges à porter ou des distances à parcourir. 

Enfin quelle est l’approche d’Amazon France en matière de diversité ? 

C’est véritablement dans notre ADN. Au sein d’une équipe, vous avez des salariés jeunes ou moins jeunes, des hommes comme femmes – nous sommes à quasiment 50% de femmes dans nos sites logistiques -, nous accueillons 6% de travailleurs en situation de handicap, près du double de la moyenne nationale.* Nous sommes notés 94/100 à l’index de l’égalité professionnelle et nous développons des campagnes de sensibilisation auprès des publics féminins, notamment sur des métiers majoritairement masculins comme la maintenance, en vue de les intégrer dans l’entreprise. Enfin, la convention que nous avons signée avec Pôle emploi soutient notre volonté d’agir pour l’égalité des chances, notamment par l’intégration professionnelle sur le long terme de jeunes issus de quartiers prioritaires.  

* Le taux d’emploi des travailleurs handicapés dans les entreprises était de 3,5 % fin 2020 » - Source : Agefiph via Le Monde.  


Lien utile : Pôle emploi – Dossier Logistique et e-commerce

Plus d'actualités

Article

Bâtiment : s’engager dans des métiers d’avenir

Santé de la filière, métiers en forte demande, collaboration avec Pôle emploi, innovations… Olivier Salleron, Président de la Fédération Française du Bâtiment, répond à nos questions.

Article

Plateforme Emploi Tourisme : favoriser la [...]

Durement touchée par la crise sanitaire, l’ensemble de la filière touristique s’est mobilisée pour créer une plateforme dédiée au recrutement et à l’emploi du secteur.

Article

L’essor des formations à distance et du e-learning [...]

Dans une société de plus en plus digitalisée, les formations 100 % en ligne proposées par Pôle emploi connaissent un succès sans précédent. En parallèle, l’usage du CPF joue un rôle de facilitateur.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.