Dusk building site

Article

Le secteur du BTP se construit une place à l’abri de la crise de l’emploi

En France, Eiffage Construction emploie 8 500 personnes. Au total, ce sont 11 000 collaborateurs qui travaillent pour cet acteur français à travers le monde. Franck Gauthier est Directeur des Ressources Humaines d’Eiffage Construction. Il revient sur l’année 2020 et les perspectives d’emploi dans le secteur.

Publié le  20/04/2021

Franck Gauthier

 

L’année 2020 a été très particulière en termes de ressources humaines. Quelle est votre vision du marché de l’emploi et de son évolution, en tant que DRH ?

Si l’année a été difficile, le secteur du bâtiment a toujours autant besoin de talents. À mon sens, les métiers de la construction ne sont pas suffisamment mis en avant. Pourtant, pour les jeunes, le BTP est un secteur qui permet, avec un faible niveau de qualification initiale, d’accéder à de réelles opportunités d’évolution. Ainsi, un ouvrier, que nous appelons en interne « compagnon », peut tout à fait évoluer vers un poste de chef de chantier ou encore de conducteur de travaux. Par ailleurs, les métiers de la construction évoluent beaucoup avec de nouveaux modes constructifs et la mise en œuvre de solutions axées sur le développement durable. Il s’agit donc de métiers innovants qui offrent de réelles perspectives de carrière, et qui pourtant restent encore méconnus.

Le premier confinement a mis un coup d’arrêt à l’activité dans le secteur du BTP. Quelles ont été les conséquences sur l’emploi au sein de votre entreprise ?

Lors du premier confinement, l’activité dans le BTP s’est totalement arrêtée en France. Au total, nous avons eu un peu plus de cinq semaines d’arrêt, l’activité ayant repris fin avril 2020. Bon nombre de nos salariés étaient, pendant cette période, en activité partielle.
 

Et par la suite ? Les chantiers ont-ils totalement repris en France ? Quels ont été les impacts sur l’emploi de la crise de la Covid-19 ?

Le deuxième confinement a été très différent du premier : tous nos chantiers se sont poursuivis et nous n’avons pas eu recours à l’activité partielle. Cette année particulière n’est pas sans incidence sur notre activité : nous terminerons l’année avec trois à quatre mois de retard sur certains de nos chantiers.
 

Quelles perspectives en termes d’emplois pour le secteur du BTP au cours des prochains mois ? Quelles sont les particularités du secteur du BTP en termes d’emploi ?

Nous concernant, nous avions un plan de recrutement et il ne s’est pas arrêté. Nous restons recruteur. Ainsi, au cours de l’année 2019, nous avons recruté 1 000 personnes, tandis qu’en 2020, ce sont 700 personnes qui ont rejoint notre branche. Le niveau de prise de commandes est resté important au cours de cette année. Aussi, nous avons pour ambition de maintenir un rythme de recrutement dynamique avec 700 à 800 nouvelles embauches au cours de l’année 2021. Ces recrutements seront majoritairement en CDI, comme l’est notre effectif, avec 96 % de collaborateurs en contrat à durée indéterminée.
 

Quels sont actuellement les profils que vous recherchez ? 

Nous recrutons plusieurs profils : des cadres, des techniciens agents de maitrise et des ouvriers. Je dirai que près de la moitié de nos recrutements concernent des compagnons. Au cours des deux à trois dernières années, nous avons mis l’accent sur les recrutements des cadres. Aussi, nous nous focaliserons davantage en 2021 sur le recrutement d’ouvriers et de techniciens. Nous avons également pour ambition d’accroitre le nombre d’alternants. Pour l’heure, le taux d’alternance dans l’entreprise s’établit à environ 4 % par an. 
 

Quels canaux de recrutements utilisez-vous ? Quels liens entretenez-vous avec Pôle emploi et quels services de Pôle emploi vous sont particulièrement utiles pour le recrutement de nouveaux talents ?

Nous utilisons plusieurs canaux de recrutements. Ainsi, souvent, des ouvriers qui nous rejoignent pour une durée déterminée via une agence d’intérim évoluent vers un CDI. Les agences d’intérim constituent pour nous un moyen de recruter de nouveaux talents. Nous utilisons par ailleurs beaucoup la cooptation entre salariés ce qui est un moyen efficace de fidéliser et de recruter des salariés motivés. Nous faisons également appel aux services de Pôle emploi. À titre d’exemple, nous avons récemment réalisé un partenariat entre Pôle emploi Compiègne et notre structure locale. Cela nous a permis de recruter 4 personnes dans des délais très courts !  Enfin, nous avons un site dédié avec l’ensemble des offres d’emploi proposées par le Groupe. En ce début d’année, 1 600 offres d’emploi y sont partagées ! 

Quelle est la politique menée en faveur de la diversité, de la lutte contre les discriminations et de l'inclusion au sein de l’entreprise ?

Nous menons différentes actions. À titre d’exemple, Eiffage est membre fondateur et partenaire des CREPI, Clubs régionaux d’entreprises partenaires de l’insertion. Ce réseau national a pour objectif d’aider toute personne à trouver un emploi par le biais d’entreprises durablement engagées sur le territoire. Il en existe 16 en France. Nous sommes localement très impliqués dans ces structures qui œuvrent en faveur de la réinsertion professionnelle. Cela nous permet de recruter des jeunes et de les former à des métiers techniques. Par ailleurs, sur l’emploi des femmes, l’évolution est réelle. Aujourd’hui, les écoles d’ingénieur comptent 30 à 40 % de femmes dans leurs effectifs. Au sein du groupe Eiffage, actuellement près de 19 % des cadres sont des femmes. 

Plus d'actualités

Article

Index de l'égalité entre les femmes et les [...]

Avec un score de 99/100, Pôle emploi vient de publier au 1er mars 2022 son index de l’égalité femmes-hommes 2021, en application de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel.

Article

« L’Émission n°6 » décrypte la façon dont les [...]

La 6e édition de « L’Émission », le talk show digital imaginé par Pôle emploi, aborde l’important sujet de l’influence du numérique sur le marché du travail, et plus particulièrement la façon dont les réseaux sociaux changent la donne pour les demandeurs d’emploi.

Article

LinkedIn alerte sur les distorsions possibles du [...]

Depuis la crise sanitaire le télétravail a remporté une bonne partie des suffrages des collaborateurs, et alors que le travail devient de plus en plus hybride, il ne faut pas faire d’amalgame entre travail à distance et absentéisme.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

84,8 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.