Article

« Uniques » : Diversidays célèbre ses différences

Depuis 2017, l'association Diversidays, partenaire de Pôle emploi, s'est donnée pour mission de « faire émerger les talents sous-représentés ou discriminés dans les métiers et entreprises du numérique ». Avec l'événement « Uniques » organisé à l'Olympia, elle a donné un bel aperçu des valeurs qui animent son action.

Publié le  08/12/2021

 

Le 2 décembre dernier, l'association Diversidays a vu grand, pour célébrer la diversité. En effet, c'est dans la mythique salle de l'Olympia que la jeune association organisait son événement annuel, après quatre années d'existence. 

Dans la salle, on pouvait croiser des profils de tout âge, salarié(e)s entrepreneur(e)s et même des étudiant(e)s. Comme Ilham, étudiante en école de commerce, qui a entendu parler de l'association par un intervenant LinkedIn, et qui la découvre avec cet événement. 

D’autres connaissaient bien l'association, pour avoir bénéficié de son accompagnement. Comme Folaké Aguiar, devenue une « diversimaker » enthousiaste, qui présentait son projet de média « FocusCultures ». Elle a connu Diversidays par l’intermédiaire de l’association La Fabrik’, qui lui a fait savoir que le dispositif pouvait constituer un possible soutien pour son projet. C’est ainsi que, une fois sa candidature sélectionnée, elle a suivi le « leadership program » : un programme de 120 heures, réparties sur 5 semaines. Au menu, des rencontres et conférences avec des investisseurs et autres entrepreneurs, des professionnels de la communication, du marketing ou encore de la finance.
Au-delà de ce programme, Folaké continue de profiter de l'émulation et du réseau que lui a apporté l'association.
 

Sur scène, des personnalités de tous horizons

Avec l'humoriste Zatis comme chef d'orchestre, et les cofondateurs de l'association, Mounira Hamdi et Anthony Babkine, les interventions se sont succédées,  démontrant la richesse de la diversité des parcours.
Parmi les témoignages, tous forts, il y avait par exemple celui de Sarah Ourahmoune, vice-championne olympique de boxe, qui a dû faire preuve de toute sa détermination, pour affronter et dépasser les préjugés d'hommes. Ou encore celui de Paul El Kharrat, atteint d'autisme asperger.

Entre ces histoires de vie inspirantes, il y avait aussi de la place pour le divertissement : un message d'espoir, porté par la chorale urbaine Sankofa Unit, mais aussi le talent, entre autres,  de l'humoriste Lilia Benchabane. En prenant le parti de rire de son handicap avec une énergie remarquable, elle fait de ses différences une force. 

Parmi les différences faisant encore aujourd'hui l'objet de discriminations, la question de l'orientation sexuelle était aussi représentée aux Diversidays. Ouissem Belgacem a raconté comment il a longtemps dû cacher son homosexualité pour pouvoir évoluer dans le milieu du football, ce sport paradoxalement « si populaire et à la fois excluant ». Sur cette même thématique de l'homophobie, un autre moment d’une forte intensité émotionnelle a été le témoignage du journaliste-animateur Christophe Beaugrand. Témoignant sur son mariage et sa vie de jeune papa, il a évoqué sa manière de remettre en question l'adage populaire selon lequel pour vivre heureux, il faudrait rester caché.
 

 

Une question de confiance

On retiendra également les conseils de la DRH du groupe Axa, Karima Silvent. Evoquant son parcours, des Comores jusqu'à Axa, en passant par l'ENA, elle a réaffirmé le fait que « les codes, plus on les comprend, plus on peut les casser », après un plaidoyer en faveur de la diversité appelant à « ne pas se conformer ». Comme en écho au discours combatif de Caroline Ramade, qui partageait le micro avec elle. Avec sa start-up 50Intech, elle oeuvre à faire progresser la place des femmes dans les métiers du numérique. En réponse à la DRH qui évoque l'importance de la confiance en soi, elle a évoqué celle de « la confiance en l'écosystème ». Au passage, elle a fait le constat selon lequel « une femme sur deux quitte le numérique après 35 ans », du fait de différents freins et discriminations qui « font fuir les femmes ». Avec sa plateforme, elle met en relation des candidates aux métiers du numérique avec des entreprises inclusives, et organise des mentorats pour les coacher dans leur évolution. 

En épilogue de cette belle soirée, des « diversimakers » ont évoqué leurs projets, face à un public visiblement conquis par tant  de parcours inspirants : des projets d'espaces de coworking près des lieux d'habitation, une fintech dédiée au transfert d'argent fléché vers des services de première nécessité, en Afrique, une start-up pour la mise à disposition de logements pour les mal-logés, ou encore une edtech proposant une classe préparatoire scientifique à distance. Autant de projets accompagnés par Diversidays, plus que jamais décidé à continuer à utiliser le numérique comme un accélérateur de diversité. 
 

En savoir plus :

Témoignage : « Notre objectif est de lier l'inclusion numérique au développement économique et territorial » 

Pôle emploi et Diversidays lancent ensemble le programme DéClics Numériques
 

Plus d'actualités

Article

« L’Émission n°6 » décrypte la façon dont les [...]

La 6e édition de « L’Émission », le talk show digital imaginé par Pôle emploi, aborde l’important sujet de l’influence du numérique sur le marché du travail, et plus particulièrement la façon dont les réseaux sociaux changent la donne pour les demandeurs d’emploi.

Article

LinkedIn alerte sur les distorsions possibles du [...]

Depuis la crise sanitaire le télétravail a remporté une bonne partie des suffrages des collaborateurs, et alors que le travail devient de plus en plus hybride, il ne faut pas faire d’amalgame entre travail à distance et absentéisme.

Article

Proposer du mentorat à ses collaborateurs, un [...]

Une récente étude menée par l’institut de sondage Ipsos révèle que huit Français sur dix sondés trouvent utiles les opérations de mentorat et considèrent qu’il faudrait les faire connaitre davantage. Par ailleurs, ils sont 66 % à souhaiter que leur entreprise propose du mentorat. Focus sur une expérience à forte valeur humaine ajoutée.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.