Group of business people having discussion in conference room

Article

À Saint-Malo, une collaboration fructueuse entre la Mairie et l’agence Pôle emploi

Hébergement, insertion des publics fragiles, aide à la mobilité, promotion de l’emploi local… Mieux comprendre en interview comment la Mairie de Saint-Malo collabore efficacement avec l’agence locale de Pôle emploi, pour soutenir l’emploi sur ce territoire.

Publié le  24/11/2022

Quels enjeux mobilisent la coopération entre l’agence Pôle emploi et la Mairie de Saint-Malo ?

 

maire_st_malo_art_org.jpg
© GERARD CAZADE-38 LEG-SMA

 

Gilles Lurton : Nous sommes en communication étroite pour favoriser l’emploi sur le territoire. Nous avons pour objectifs de créer des conditions favorables pour les actifs et les demandeurs d’emploi, dans leur vie sur la commune et leur recherche d’emploi. Les enjeux du territoire sont le fruit de son dynamisme : Saint-Malo attire beaucoup de travailleurs, il y a une pression sur l’immobilier qui s’en ressent par des prix élevés à la location pour les salariés et les saisonniers. Nous nous démenons également pour favoriser l’intégration des publics les plus fragiles dans le monde du travail. Encore trop de jeunes issus de quartiers prioritaires de la ville ou de personnes en situation de handicap sont éloignés de l’emploi.

 

dape_st_marlon_art_org.jpg

 

Béatrice Vichard : En effet, la question du logement et celle des publics les plus fragiles sont deux sujets de préoccupation du territoire. Autre point de convergence de nos actions, celui de la mobilité professionnelle et géographique. Pour cela, nous maintenons une étroite communication avec pour résultats des actions communes sur des événements forts (Forum de l’emploi, Route du Rhum, Festival Regards croisés autour du handicap…) et des collaborations de plus long terme autour du contrat de ville par exemple.

 

Comment l’agence Pôle emploi et la Mairie abordent le sujet de l’hébergement ?

Béatrice Vichard : Rappelons déjà qu’il y a beaucoup d’offres d’emploi, que des personnes viennent d’autres territoires et régions pour travailler ici, notamment les saisonniers dans l’hôtellerie-restauration. La saison touristique est de plus en plus longue, elle s’étire désormais de février à novembre. Les saisonniers et salariés qui travaillent ici se retrouvent en concurrence avec les vacanciers et les habitants pour le logement. Pôle emploi agit avec la Région Bretagne pour les aider, au travers d’une convention tripartite mise en place avec l’AFPA, la Région et Pôle emploi. À ce titre, les demandeurs d’emploi saisonniers peuvent être hébergés gratuitement sur une quinzaine de jours à l’AFPA, le temps de rechercher une solution plus pérenne. 

Gilles Lurton : Nous avançons ensemble pour trouver des solutions. La Mairie s’est jointe au groupe de travail sur l’attractivité de la ville pour les actifs de l’hôtellerie-restauration, animé par le Comité territorial emploi formation (CTEF), le Sous-préfet et la Région. Pôle emploi était bien sûr parmi nous, aux côtés des employeurs et des représentants de syndicats hôteliers. L’idée est notamment de trouver des solutions d’hébergement pour rassurer les arrivants, de réfléchir à l’organisation du travail (équilibre travail-vie privée), afin de fidéliser les salariés du secteur. D’autres instances territoriales interviennent également, comme la Région qui a mobilisé en 2022 un lycée hôtelier pour loger des saisonniers. 


 

Quid des aides à la mobilité ?

Béatrice Vichard : L’Agence Pôle emploi propose aux demandeurs d’emploi des aides à la mobilité liées à la recherche comme à la reprise d’emploi, des aides aux déplacements pendant les formations. Nous accompagnons également le financement au permis de conduire. La Mairie est un relai important pour les faire connaitre, à travers ses outils de communication et en nous adressant directement les administrés. 

 

« Nous sommes loin d’avoir desserré tous les freins pour fidéliser les actifs du territoire, mais notre approche collaborative multi-acteurs nous aide à progresser plus vite. »

Gilles Lurton
Maire de Saint-Malo

Qu’en est-il de l’insertion des publics les plus fragiles ?

Gilles Lurton : La Mairie de Saint-Malo est très mobilisée sur ce sujet et Pôle emploi est un partenaire essentiel pour réussir l’insertion professionnelle de ces publics, condition clé de leur insertion sociale. Par exemple, nous avons mis à disposition de l’agence Pole emploi une salle communale d’un quartier politique de la ville pour permettre à des demandeurs en situation de handicap d’avoir, sur une demi-journée, accès à l’ensemble des prestataires proposant des accompagnements autour du handicap. Les conseillers Pôle emploi ont pu y participer afin de renforcer leurs connaissances du sujet. 


Par ailleurs, nous orientons nos efforts sur les quartiers prioritaires de la ville, en besoin renforcé d’insertion. J’ai pu dans ce cadre suggérer à Béatrice Vichard de travailler avec la Fédération du bâtiment – secteur en grande demande de profils -, afin de sensibiliser les demandeurs et les habitants à ces métiers et les formations associées.

Béatrice Vichard : En effet, nous mutualisons nos moyens afin d’aider les publics les plus fragiles à retrouver un emploi. La Mairie nous appuie en soutien logistique et expertise sur le sujet. Elle accueille des administrés et les réoriente vers les services de Pôle emploi en cas de besoin. 


Pour rebondir sur l’exemple du secteur du bâtiment, nous avons organisé cette année un job dating avec quinze entreprises du BTP à l’Espace Bougainville, dans un quartier politique de la ville. Saint-Malo est très dynamique et les artisans et entrepreneurs du bâtiment recherchent beaucoup de main d’œuvre. Ce job dating a été apprécié autant par les demandeurs d’emploi qui ont découvert de nouveaux métiers et leur ont permis d’entrevoir des perspectives d’orientation dans ces secteurs que par les entreprises qui ont pu recruter en direct ou accueillir des candidats en immersion pour découvrir leurs métiers. 
 

 

route_du_rhum_art_org.jpg

 

La Route du Rhum vient de s’achever. Comment et pourquoi Pôle emploi a participé à l’événement cette année ?

Gilles Lurton : La Route du Rhum est un événement nautique extraordinaire qui fait vibrer Saint-Malo, la Bretagne et la France entière tous les 4 ans. Son exposition médiatique est nationale et internationale. Elle fait travailler indirectement des milliers de personnes localement, quelques centaines sur l’organisation même. Pôle emploi est fortement mobilisé pour aider les entreprises à les recruter. Les conseillers ont géré avec réactivité nos demandes de gardiens de parking, de personnels de sécurité, de chauffeurs de bus, d’hôteliers-restaurateurs… Et cette édition 2022 a vu l’Agence figurer pour la première fois au cœur de l’événement !

Béatrice Vichard : En effet, nous étions présents dans le Village de la Route du Rhum, sur un stand partagé avec d’autres services publics de l’emploi. Pour Pôle emploi, il s’agissait de s’appuyer sur cette manifestation pour mettre en avant notre politique d’inclusion et notre démarche RSE. L’idée était de surprendre le public et de le mobiliser via des jeux et des animations autour du handicap, de l’économie bleue, de l’insertion professionnelle… 12 jours intenses sur le stand, avec l’intervention d’athlètes et de modèles inspirants lors de conférences. Gilles Lurton a grandement facilité notre présence, ce qui montre à quel point il est sensible à notre capacité d’action commune.


 

« Partage de connaissances et mutualisation des moyens renforcent notre efficacité pour accompagner les publics les plus en demande de trouver un emploi et de s’insérer. »

Béatrice Vichard
Directrice de l’agence Pôle emploi de Saint-Malo

La Semaine « Regards croisés » vient également de s’achever. En quoi est-ce un autre terrain de collaboration entre la Mairie et Pôle emploi ?

Gilles Lurton : C’est un Festival qui m’est cher, axé sur le handicap, comment dépasser les représentations préconçues, comment mieux intégrer ce public d’une grande richesse... L’événement, pour lequel la Mairie est animatrice et facilitatrice, permet de fédérer l’ensemble des acteurs qui travaillent au quotidien sur le handicap. Le volet emploi est fondamental et Pôle emploi est sur le pont pour dresser des liens entre employeurs et demandeurs porteurs d’un handicap.

Béatrice Vichard : Pôle emploi s’implique en effet en organisant, avec Cap emploi, des job dating entre des demandeurs d’emploi et des entreprises « handi-bienveillantes ». En participant à cet évènement, les conseillers de Pôle emploi peuvent également assister à des conférences et tables-rondes avec des chercheurs, des employeurs, des particuliers qui témoignent de leur expérience… Cela permet d’enrichir notre regard et notre connaissance sur le handicap et nous donne aussi l’occasion de partager sur les besoins locaux, l’évolution sociétale et réglementaire… c’est très utile !

 


 

Organisez-vous des actions conjointes spécifiquement axées sur l’emploi ?

Béatrice Vichard : Ce que nous avons expliqué précédemment est nécessaire au bon fonctionnement de l’insertion professionnelle sur le territoire malouin. Par ailleurs, la Mairie promeut chaque année l’organisation de différentes initiatives relatives à l’emploi, comme le Forum de l’emploi de Saint-Malo, qui accueille entre 1000 et 2000 personnes chaque année en mars. 

 

Saint-Malo, territoire de plein-emploi

 

5,6% de taux de chômage dans la zone d’emploi en octobre 2022 (contre 7,2% au niveau national, et 5,9% en Bretagne)

+44% d’offres d’emploi confiées à l’agence Pôle emploi en 2022 (par rapport à 2021)

2022 : baisse du nombre de demandeurs d’emploi des catégories A (-13.8%) et ABC (-10.1%) sur le bassin d’emploi (Bretagne : -10.6% cat. A et - 6.5% cat ABC)

Plus de 5000 offres d’emploi confiées à Pôle emploi provenant des entreprises locales à la mi-2022

Top 3 des secteurs recruteurs : hôtellerie-restauration, santé & service à la personne, commerce

106 070 habitants dans le bassin d’emploi – près de 47000 habitants sur St Malo
 

Quels outils communs utilisez-vous pour partager les données sur l’emploi dans le territoire ?

Gilles Lurton : L’agence Pôle emploi nous partage chaque trimestre le Zoom territorial, un document très complet qui rapporte les statistiques en matière d’emploi de Pôle emploi à l’échelon régional et local. Il comprend aussi les données de l’Urssaf, de l’INSEE, de la Sécurité sociale agricole (MSA). C’est très utile pour la Mairie, en vue de suivre l’évolution des secteurs dans la zone d’emploi, lesquels recrutent le plus, les métiers en tension... C’est pour nous une matière à réflexion sur la politique territoriale à mener.

Béatrice Vichard : Au-delà des données macro, le Zoom territorial apporte une vision fine sur des publics spécifiques, dans les quartiers politiques de la ville, les demandeurs d’emploi en situation de handicap, l’emploi intérim, les secteurs en surchauffe… À noter dernièrement que la Direction Expérience Utilisateur de Pôle emploi a lancé un nouvel outil, Data emploi, qui donne accès à des données emploi chiffrées sur les territoires, à l’échelon EPCI. Lectorat visé : les élus, les journalistes, les professionnels de l’emploi (RH)…


 

Enfin, avez-vous constaté un effet Covid-19, qui nécessite d’adapter la stratégie en matière d’emploi localement ?

Béatrice Vichard : J’ai constaté plutôt un « après-Covid-19 » sur le marché, qui se caractérise en 2021-22 par une situation proche du plein emploi sur le territoire malouin. En conséquence, les tensions sur le marché du travail se sont renforcées, avec plus d’offres et une baisse importante de demandeurs d’emploi inscrits. Mais nous ne devons pas relâcher nos efforts, d’une part pour aider les employeurs à recruter, d’autre part pour placer plus de demandeurs d’emploi.

En effet, certains employeurs diminuent leurs exigences par rapport à l’avant-Covid sur certains postes et sont prêts à former des demandeurs sur un temps plus court. 
Nos conseillers en agence perçoivent ce changement, notamment la recherche par les employeurs de compétences comportementales chez les demandeurs d’emploi qui aujourd’hui devient un critère essentiel dans les recrutements. En clair, si l’on veut travailler, les employeurs sont prêts à former rapidement, Pôle emploi finance des formations d’adaptation tels que l’AFPR et la POEI. Et les collectivités nous soutiennent activement, comme la Mairie de Saint-Malo.

Gilles Lurton : Le monde post-Covid-19 est différent. Et tant mieux si cela nous permet d’insérer professionnellement tous les habitants de Saint-Malo et d’ailleurs ! L’agence Pôle emploi réalise un travail remarquable d’accompagnement des demandeurs et des prospects à l’emploi (reconvertis, entrepreneurs…). Mairie, Région, Agglomération… à tous les niveaux du maillage administratif, nous soutenons ces efforts en faveur de l’emploi. Et si parmi nos actions nous influençons positivement les entreprises, qui font évoluer leur façon de recruter, alors tant mieux.

Prendre en compte les publics plus fragiles, changer son regard sur la rémunération et les conditions de travail, mieux considérer la vie privée des salariés… Nous constatons ce besoin plus fort parmi les actifs depuis la crise sanitaire, grâce aux radiographies du marché de l’emploi. Et cela nous influence aussi dans la politique de la ville. Les trajets travail-domicile sont reconsidérés, le télétravail se développe fortement… Nous y pensons pour adapter nos infrastructures de transports aux nouvelles mobilités dans le futur.
 

« Saint-Malo est attractif du fait de son attrait touristique et de sa vie économique dynamique, mais c’est le fruit d’une collaboration soutenue entre les pouvoirs publics territoriaux et de l’emploi, les entreprises et les associations. »

Gilles Lurton
Maire de Saint-Malo

Aller plus loin

 

Route du Rhum. La « filière Emploi » propose ses solutions

« Les échanges entre Pôle emploi et les collectivités sont constructifs » 

Data Emploi

Plus d'actualités

Article

RSE : un atout qui fait la différence pour la [...]

Décryptage des nouvelles attentes des candidats en matière de responsabilité sociale et environnementale des entreprises par Julien Schmidt, professeur associé au département Durabilité de l’ESCP, Benoît Cornu, associé fondateur de Juste, Maison de talents et Marie-Agnès Lenquette, Directrice des ressources humaines d’ecosystem.

Article

La facilitation, un levier puissant pour booster [...]

Pour la première fois, Pôle emploi organisait en octobre les Rencontres de la facilitation. Une opportunité appréciée – par près de 300 participants réunis à Paris et 700 à distance – de découvrir et tester des méthodes plaçant l’intelligence collective au cœur des actions.

Article

Pôle emploi partenaire du concours Talents des [...]

Le Concours Talents des Cités a pour objectif de repérer, de récompenser et d’accompagner les réussites entrepreneuriales issues des quartiers prioritaires de la ville. Chaque année, il récompense une trentaine de créateurs d’entreprises issus ou ayant créé dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

81,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.