Article

Chez Accor, votre meilleur CV, c’est votre personnalité !

Le secteur de l’hôtellerie-restauration connaît actuellement de fortes tensions de recrutement, plus fortes encore que les années passées. Pour pallier cette pénurie de talents, le groupe Accor utilise des méthodes innovantes. Interview avec Nicolas Saint Marc, Vice-Président en charge des opérations chez Accor France.

Publié le  12/07/2022

Nicolas_Saint-Marc_VP_Talent_Operations.jpg

 

 

Quels sont les besoins actuels du groupe Accor en termes de recrutement ?

Nous avons actuellement 2 700 postes à pourvoir, dans les enseignes du groupe Accor, partout en France. Principalement sur des métiers de l’hôtellerie-restauration : la réception, le service en salle, la cuisine, les étages... Ainsi que des postes d’encadrement comme des chefs de service.

Nos besoins se font sentir un peu partout en France mais plus particulièrement sur Paris et l’Ile-de-France, mais aussi le Grand-Est, la région Rhône-Alpes et dans une moindre mesure dans le Nord et dans le Sud-Ouest.

Les contrats que nous proposons sont avant tout en CDI, même si nous nous adaptons aux envies et aux aspirations des candidats, qui pour certains recherchent plutôt des contrats saisonniers ou à temps partiel, selon leur situation. Mais nos offres concernent principalement des contrats de longue durée.

Comment le groupe Accor essaie de rendre plus attractifs certains métiers qui peinent à trouver des candidats ?

Nous travaillons, au quotidien, sur l’expérience collaborateur, et nous testons des évolutions concernant les conditions de travail. Par exemple, nous avons des hôtels qui expérimentent actuellement la semaine de 4 jours. D’autres hôtels testent les plannings auto-gérés, où les collaborateurs gèrent ensemble leur planning en totale autonomie et responsabilité, en fonction de leurs besoins, tout en respectant le cadre de l’activité. Nous essayons de nous adapter au mieux aux aspirations de nos talents actuels mais aussi de nos futurs talents.

Par ailleurs, il y a certains bénéfices à rejoindre notre groupe. Chez Accor, nous n’avons pas de collaborateurs, nous avons des talents, que nous appelons « Heartists » - une contraction de « heart », le cœur, et de « artiste » - car finalement, nos hôtels sont de grandes scènes où chacun peut exprimer toute sa personnalité et ses savoir-faire. Il est également possible d’évoluer rapidement sur des métiers à responsabilité au sein de notre groupe. Grâce à notre académie et via nos directeurs et directrices d’hôtel, mais aussi nos chef(fe)s de services, la progression de carrière et l’ascenseur social fonctionnent très bien chez nous.

Nous communiquons d’ailleurs à ce sujet depuis le mois de janvier, avec la campagne #BeALLYouAre diffusée sur les réseaux sociaux, composée de témoignages de nos collaborateurs qui racontent leurs parcours et l’amour de leur métier. Cela nous permet de montrer que peu importe qui vous êtes, peu importe d’où vous venez, il est possible de faire une belle carrière chez nous, si tel est votre souhait.

Accor organise des jobs dating « Les Jobs au talent ! by Accor » basés sur un process de recrutement sans CV. Pourquoi choisir cette méthode ?

Il y a des personnes qui ont choisi cette filière et qui se sont formés en école hôtelière pour apprendre les techniques du métier. Nous aurons bien évidemment toujours besoin de ces profils-là. Mais nous sommes aussi très ouverts à d’autres types de parcours et de profils. Ce qui nous intéresse avant tout c’est la personnalité des candidats. Leur meilleur CV c’est leur sourire, leur envie de faire plaisir, leur savoir-être. Pour le reste, nous pouvons les former sur la partie technique de nos différents métiers. La formation interne est depuis plus de 50 ans un levier important d’évolution pour les talents de notre groupe.

À l’occasion de ces jobs dating sans CV, nous organisons des simulations pour repérer les candidats ayant les qualités essentielles que nous recherchons : le sens du détail, le côté chaleureux et avenant, le sens du service, le respect de certains process, mais aussi la capacité d’en sortir, par moment, si c’est pour la satisfaction du client… Nous échangeons avec eux lors de ces simulations. Ces discussions informelles nous permettent de cerner le profil du candidat, ses envies, sa motivation. Et si le courant passe des deux côtés, nous lui remettons un bon pour embauche.

C’est une invitation, pour le candidat, à se rendre dans l’établissement afin de rencontrer les équipes, découvrir les process et le cadre dans lequel il serait amené à travailler. Si cette deuxième rencontre est concluante, elle peut mener à la signature d’un contrat de travail.

Le groupe utilise-t-il d’autres méthodes innovantes pour recruter du personnel ?

Oui, disons que ces méthodes ne sont pas forcément nouvelles mais qu’elles sont rarement utilisées dans notre secteur d’activité. Donc pour notre groupe c’est innovant ! Par exemple, nous organisons des afterworks et des happy hours de recrutement. L’idée est de rencontrer de potentiels futurs talents dans un cadre informel et une ambiance détendue. Nous investissons aussi dans des actions de street marketing à l’occasion d’évènements culturels ou musicaux, ce qui est totalement nouveau chez Accor.

Par exemple, nous avons investi dans 100 panneaux d’affichage au Stade de France pour les évènements sportifs du mois de juin et les évènements musicaux du mois de juillet. Avec un processus de candidature et de recrutement simplifié, via un formulaire où les personnes intéressées nous laissent leurs coordonnées. Nous allons aussi reproduire cette campagne de recrutement à l’Accor Arena, sur le thème « les talents ne sont pas que sur scène, ils sont aussi dans la foule ».

Dans cette même veine, nous sommes aussi très actifs sur les réseaux sociaux, avec là encore un principe de candidature simplifiée. Par ailleurs, nous avons envoyé une communication à nos clients, via le programme de fidélité « ALL » (Accor Live Limitless), pour leur indiquer notre recherche de talents et les inciter à en parler à leur entourage.

Ces méthodes vous permettent-elles de pallier la pénurie de talents

Oui, en grande partie ! Nous avons organisé la toute première édition des « Jobs au talent ! » à Bordeaux, le 13 juin dernier. 60 personnes se sont déplacées ce jour-là et nos recruteurs ont distribué 43 bons pour embauche. Les chiffres ne sont pas encore consolidés, mais cela aurait déjà abouti à une dizaine de recrutements. Selon les directeurs des opérations locaux, ils vont pouvoir couvrir l’essentiel de leurs besoins pour la saison d’été. Nous sommes très satisfaits de cette opération, c’est pourquoi nous avons décidé de la reconduire à Lyon le 24 juin et à Paris le 5 juillet.

La campagne sur les réseaux sociaux nous a ramené près de 360 candidatures sur 3 semaines. Des candidatures que nous n’aurions jamais eues sans cette diffusion. Les évènements au Stade de France et à l’Accor Arena sont encore trop récents pour pouvoir en mesurer les retombées. Par contre, la communication auprès de nos clients a été très efficace, avec plus de 400 candidatures reçues en 2 semaines.

De manière générale, cela crée une dynamique et permet de mieux faire connaître le groupe Accor et le lien avec ses enseignes, qui pour certaines sont historiques et très connues du grand public.

Comment s’établit la relation et la collaboration avec Pôle emploi dans le cadre de ces recrutements ? Et plus largement ?

Nous avons des relations très étroites, surtout au niveau local. Par exemple, sur les évènements de Bordeaux ou de Lyon, nos directeurs des opérations sont en contact direct avec les conseillers Pôle emploi locaux. Nous leur fournissons toutes les informations nécessaires sur l’opération pour qu’ils puissent les communiquer auprès des demandeurs d’emploi. Ils envoient de nombreux candidats sur nos évènements et leur ciblage est très qualitatif, avec des personnes qui ne sont pas forcément issues de l’hôtellerie, mais qui ont les qualités et la motivation nécessaire pour travailler dans notre groupe.

Plus largement, Pôle emploi est un partenaire constant dans notre recherche de talents. Une visioconférence s’est tenue récemment avec 60 conseillers Pôle emploi de la région Ile-de-France, pour leur présenter les métiers recherchés et nos critères de recrutement. Nous avons également abordé les synergies possibles pour approfondir notre partenariat et faciliter les interactions entre nos deux structures.

Quelle est la politique du groupe Accor en faveur de l’insertion et de l’intégration des populations éloignées de l’emploi ? Et en termes de diversité, inclusion, lutte contre les discriminations ?

Notre groupe est pleinement investi dans ces domaines d’action. Dans le cadre de notre politique en faveur de l’insertion et de l’intégration, nous avons à cœur de travailler avec les pouvoirs publics et les associations locales. En mars dernier, nous avons créé notre premier évènement de Job Dating avec le Groupe SOS, via leur « Plateforme i ». Le Groupe SOS agit pour permettre l’accession à l’emploi des populations dites « sensibles ». Nous avons reçu 47 personnes ce jour-là et il y a eu 17 embauches pérennes. Ce qui nous encourage à démultiplier ce type d’actions.

Nous agissons aussi en faveur de l’emploi des personnes en situation de handicap, via notre structure Diversité et Inclusion. Nous avons organisé en janvier un job dating à distance, qui nous a permis d’intégrer des talents en situation de handicap. Par exemple, nous avons recruté sur le Sofitel Ajaccio, à la réception, une personne aveugle. Une manière de démontrer qu’avec un petit peu d’aménagement et surtout beaucoup d’envie, il est tout à fait possible d’être à l’accueil, en réception, même si l’on est non-voyant.

Nous sommes également très engagés sur la question des réfugiés ukrainiens et sommes en relation directe avec les associations qui suivent ces populations. Nous avons commencé à recruter quelques réfugiées ukrainiennes, sur des métiers en cuisine et en étage, mais aussi en réception. Nous sommes bluffés par leur faculté d’adaptation et leur capacité d’apprentissage phénoménale. En quelques semaines, elles sont capables d’avoir des échanges professionnels en français.

Dans un autre registre, un certain nombre de femmes sont directrices d’hôtel au sein de notre groupe, et nous avons à cœur de montrer qu’il est possible de faire une belle carrière chez Accor tout en étant une femme et en vivant sa vie de femme.

Ce ne sont que des exemples parmi beaucoup d’autres. De manière générale, de nombreuses actions sont menées, partout en France, via la structure Diversité et Inclusion mais aussi avec la Fondation du Groupe, qui mène un certain nombre d’actions en faveur de l’inclusion, de la diversité et de la mixité.

 

A lire également : « Aujourd’hui, il manque un peu plus de 100 000 salariés dans les métiers de l’hôtellerie »

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

81,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.