Article

Métiers du soin : des professionnels fiers d’être utiles

Les métiers du soin sont essentiels, notamment pour les publics les plus fragiles à l’instar des personnes âgées. Ce sont des métiers de vocation, qui font du bien à ceux qui les exercent comme à ceux qui en bénéficient. Ce sont aussi des métiers qui méritent d’être connus et valorisés, et c’est toute la démarche de Pôle emploi, qui est à l’initiative de Fiers d’être utiles, un web-documentaire consacré à ce secteur.

Publié le  05/04/2022

Réalisé par Emmanuelle Gaume, tourné au cœur de l’EHPAD de la Châtre et dirigé par Xavier Bailly, Fiers d’être utiles capte des moments de vérité, sans filtre, entre professionnels et patients, et donne la parole à ceux qui ont choisi de travailler au service des autres. Xavier Bailly et Emmanuelle Gaume reviennent sur cette aventure et sur ce secteur hors du commun.

Photo_Xavier-Bailly-(002).jpg

Pourquoi avoir réalisé ce documentaire pour Pôle emploi ?

Emmanuelle Gaume : Les projets qui m’intéressent sont ceux qui tournent autour de l’humain, des rencontres et des grands enjeux de société. J’aime interagir avec les gens, les écouter et les aider à exprimer leurs émotions, leurs ressentis. Par ailleurs, je me réjouis toujours de découvrir de nouveaux univers dans lesquels je n’ai jamais travaillés, comme le secteur du soin et du grand âge. J’avais très envie d’en apprendre plus sur ce domaine et les professionnels qui y travaillent, et réaliser ce documentaire a été une expérience extraordinaire et très émouvante. J’ai été portée par ces professionnels.

 

Emmanuelle-Gaume_photo-2-(002).jpg

Quel rôle jouent les professionnels des métiers du soin auprès des personnes âgées, que ce soit en EHPAD ou à domicile ?

XB : Leur rôle est de soigner et de prendre soin. C’est une démarche qui va au-delà de l’état de santé d’un patient, les professionnels prennent bien sûr en compte les pathologies ou les handicaps dont les personnes âgées peuvent être atteintes, mais leur accompagnement couvre aussi la relation avec l’entourage et toute la dimension autour du bien-être mental. Ces professionnels ne soignent pas uniquement le corps, ils prennent soin des patients dans leur entièreté.

EG : Les professionnels des métiers du soin sont les bras, les yeux, le moral que les personnes âgées n’ont plus. Ils sont une présence humaine au quotidien, leur lien avec le monde extérieur. Ils sont d’une importance capitale pour les résidents et les personnes à domicile.

Quels sont les différents métiers ?

XB : Les métiers du soin sont multiples. Il y a les personnels de rééducation comme les kinésithérapeutes ou les professeurs en activité physique adaptée (APA), les personnels soignants que sont les infirmiers, les aides-soignants et les médecins, et les personnels paramédicaux comme les médecins ORL, les psychomotriciens ou encore les ergothérapeutes. Mais les métiers du soin ce sont aussi les métiers de l’animation, qui créent et maintiennent un lien social avec les personnes âgées, et les métiers de la logistique qui permettent aux établissements de fonctionner correctement. Tous ces métiers sont là pour offrir du bien-être social et du bien-être physique aux patients, la combinaison de plusieurs compétences au service de l’autonomie des patients.

Comment s’articule la synergie des compétences des différentes équipes au quotidien ?

XB : Celle-ci est particulièrement notable au niveau des équipes soignantes, qu’elles soient médicales ou paramédicales. Elles travaillent ensemble, se coordonnent, communiquent, se forment, le tout afin d’apporter à chaque personne âgée la bonne prise en charge et le meilleur environnement possible. Les animateurs présents en EHPAD travaillent aussi en étroite collaboration avec les personnels soignants, notamment dans le but d’adapter les activités en fonction des profils des patients.

EG : Les uns ne peuvent pas travailler sans les autres, c’est un travail d’équipe au sens littéral du terme. Les infirmiers ne peuvent pas travailler sans les aides-soignants, les aides-soignants sans les agents hospitaliers, et ainsi de suite. Chacun a une place et chaque place est indispensable au fonctionnement global de la démarche. Ce sont des professionnels qui aiment travailler ensemble et qui font corps.

Nombreux sont ceux qui s’orientent vers les métiers du soin car ils souhaitent exercer un métier utile. Comment cela se traduit-il sur le terrain ?

XB : Les professionnels des métiers du soin entourent, accompagnent, aident, écoutent, soulagent les personnes âgées : tout cela traduit l’utilité ! C’est un métier utile à son prochain, un métier d’humanisme.

EG : Ces professionnels sont le relai des personnes âgées en perte d’autonomie. Les aides-soignants qui travaillent à domicile par exemple sont parfois le seul visage humain que voient les personnes âgées durant la journée, cela illustre parfaitement à quel point ces métiers sont indispensables et utiles.

La notion d’engagement est structurante pour ces professionnels. Quelles sont les autres qualités humaines indispensables pour exercer ?

XB : L’empathie, la bienveillance, l’écoute et la patience sont intrinsèques aux métiers du soin, notamment pour les professionnels qui travaillent auprès des personnes âgées. Il faut être doté de ces quatre qualités pour exercer dans ce domaine.

EG : Les professionnels des métiers du soin sont généreux, respectueux et empathiques. Ce qui m’a aussi frappée, c’est leur capacité à prendre du recul, à être toujours joyeux et à privilégier le collectif.

Que retenez-vous de ces métiers et des personnes qui les exercent ?

EG : C’est un univers avec des gestes techniques qui sont pour moi de l’ordre du geste de l’artisan, des gestes extrêmement précis que nous ne sommes pas tous capables de réaliser. Les métiers du soin sont des métiers qu’on ne peut pas exercer si on n’aime pas l’humain, et les professionnels qui les exercent sont des boules d’humanité, ils aiment leur métier et les personnes dont ils prennent soin. Plus qu’un métier, c’est une vocation.

Quelles sont les opportunités d’évolution et de formation offertes par le secteur ? Comment collaborez-vous avec Pôle emploi en ce sens ?

XB : Les métiers du soin offrent des carrières variées et évolutives. Un agent de service peut devenir aide-soignant, un aide-soignant devenir infirmier ou encore un infirmier devenir personnel encadrant, rien n’est figé. Il existe une véritable diversification des emplois et des compétences tout au long de la carrière. Pôle emploi nous aide à faire la promotion de ces opportunités auprès de futures recrues, et met en place des dispositifs pour nous permettre de recruter au sein de l’établissement de la Châtre. C’est autant un partenaire privilégié qu’un relai clé pour valoriser les métiers du soin.

Est-ce que votre perception du secteur a changé à l’issue du tournage ?

EG : Absolument. Je trouve que, d’une manière générale, il y a une forme de tabou autour du grand âge et des métiers qui s’y rapportent, comme un secteur dont il ne faudrait pas trop faire mention. Pour ma part, je connaissais très mal ce secteur avant de réaliser Fiers d’être utiles et cela a été merveilleux pour moi d’être plongée dans le quotidien de ces professionnels, tous si fiers et heureux d’exercer leur métier. Ce tournage m’a fait prendre conscience de l’importance de ces métiers pour les personnes âgées, et de l’importance d’aimer les autres pour choisir cette voie professionnelle.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

81,2 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.