Article

Recrutement des seniors, un réel atout pour les entreprises

Les seniors ont de plus en plus la cote sur le marché du travail. Non seulement la pénurie des talents oblige les entreprises à revoir leur stratégie de recrutement, mais surtout, elles trouvent chez eux de nombreuses qualités. Le point avec Jean-Emmanuel Roux, fondateur de la plateforme TeePy Job, dédiée au recrutement des personnes de 50 ans et plus.

Publié le  18/08/2022

pierre_emmanuel_roux_art_org.jpg

 

À quels postes et dans quels domaines d’activités les profils seniors sont-ils le plus susceptibles d’être embauchés ?

Jean-Emmanuel Roux : Les entreprises qui relaient leurs offres d’emploi sur la plateforme sont de toutes tailles. À nos débuts, en 2018, il s’agissait principalement d’offres sur des métiers en tension. Mais il y a eu un véritable tournant avec la pandémie : la demande a explosé et des entreprises issues de tous les secteurs d’activité se sont inscrites. Les cartes ont été rebattues pendant la crise et la pénurie de talents sévit désormais dans tous les domaines.

Côté candidats, il s’agit de seniors (de 50 ans et plus) soit demandeurs d’emploi, soit en reconversion. 80 % de nos annonces concernent des postes de non-cadres dans des domaines divers comme les transports, l’hôtellerie-restauration, la grande distribution et pour des métiers tels que chefs cuisiniers, mécaniciens, gardes d’enfants, auxiliaires de vie… Par exemple, Decathlon a lancé une campagne de recrutement de seniors sur notre plateforme, pour des métiers de conseillers vendeurs.

Mais il peut aussi s’agir de postes cadres : Feu Vert s’est engagé avec nous dans le recrutement de profils seniors pour des postes de responsables de centres auto, avec des plans de formation à la clé. En somme, les seniors peuvent être embauchés dans tous les métiers, à tous les niveaux de responsabilité et quel que soit le secteur !

Quelles sont les atouts d’un profil « senior » pour les entreprises ?

Les entreprises sont quasiment unanimes sur un point : les seniors sont stables ! Beaucoup d’entre elles ont dû faire face à des grosses problématiques de turn-over. En embauchant des profils de plus de 50 ans, elles misent sur des personnes qui resteront en poste plusieurs années. Une stabilité tout autant recherchée par les seniors : ils comptent souvent finir leur carrière dans le job qu’ils décrochent.

Autre atout, les seniors bénéficient d’une solide expérience qui leur permet de prendre rapidement leurs marques et d’être efficace dès les premières semaines suivant la prise de poste. Ils ont acquis et développé un savoir-faire et un savoir-être tout au long de leur carrière, dont toute l’entreprise peut bénéficier ! Les recruteurs soulignent aussi l’implication et la motivation des seniors, leur conscience professionnelle et leur capacité à gérer les difficultés avec recul.

Je pense que l’un des vrais plus, c’est qu’ils participent à construire une culture de la transmission dans l’entreprise. Ils sont fiers et ressentent du plaisir à partager leur expérience avec les nouvelles générations. D’ailleurs, ils peuvent eux-mêmes bénéficier des conseils des plus jeunes, notamment pour tout ce qui concerne le numérique. Une logique vertueuse pour tous. Les seniors ont un rôle de repère social dans l’entreprise.

Les seniors ont acquis et développé un savoir-faire et un savoir-être tout au long de leur carrière, dont toute l’entreprise peut bénéficier !


Dans un contexte compliqué marqué par le phénomène de « grande démission », des métiers en tension, etc., l’embauche des seniors peut-elle être une réponse à la pénurie des talents ?

Sans aucun doute ! Plus de 50 % de la population aura plus de 50 ans en 2030 : elle représente un vivier de compétences dont les entreprises ne vont pas pouvoir se passer. J’en rencontre d’ailleurs de plus en plus prêtes à embaucher des seniors. Les préjugés ne sont pas toujours là où on pourrait le croire et la peur se loge plus souvent du côté des seniors que de celui des entreprises. Ils ne se sentent pas toujours légitimes à postuler à des postes qu’ils craignent qu’on leur refuse, vu leur âge.

Plus les entreprises communiqueront sur leur volonté d’embaucher des seniors, plus cette crainte sera dépassée côté candidats. Et tout le monde y trouvera son compte. Avec TeePy Job, nous avons été précurseurs, mais le mouvement va se généraliser. Les seniors feront pleinement partie de l’avenir du marché du travail, j’en suis convaincu.

 

TeePy Job, c’est quoi ?

 

TeePy Job a été fondée en 2018 par Jean-Emmanuel Roux, avec deux objectifs principaux : valoriser le savoir-faire et le savoir-être des seniors et faciliter leur retour à l’emploi. La plateforme est dédiée aux personnes de plus de 50 ans, qu’elle met en relation avec des entreprises faisant face à des difficultés de recrutement. Le principe ? Les candidats s’inscrivent sur TeePy Job gratuitement et les entreprises y publient leur annonce. Des matchs sont créés à partir d’un système d’algorithmes et donnent lieu à une mise en relation entre l’entreprise et le candidat. La suite est entre leurs mains.

En 2022, TeePy Job compte plus de 76 000 candidats et 5 800 entreprises sur la plateforme.

Découvrez TeePy Job sur Emploi Store.

Plus d'actualités

Article

Télétravail : où en est-on ?

Un mode de travail « de plus en plus prisé en France »*. Voilà comment était décrit le télétravail en 2019, une pratique professionnelle alors encore peu répandue puisque seuls 29 % des salariés du secteur privé s’y étaient essayés.

Article

Le futur du travail à l’étude

Post doctorant à l’École Normale supérieure Paris-Saclay (Gerpisa), et chercheur rattaché à l’IDHES (Institutions et Dynamiques Historiques de l’Économie et de la Société – CNRS), Juan Sebastián Carbonnell a publié récemment Le futur du travail, aux éditions Amsterdam. Dans cet essai stimulant, le sociologue se penche sur les grandes évolutions du monde du travail. Au passage, il bat en brèche certaines idées reçues, notamment autour d’une prétendue « fin du travail ». Rencontre.

Article

Trophées des Initiatives FSE : plusieurs projets [...]

Pour la quatrième année, la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) et Régions de France organisent un concours national pour mettre en valeur des projets financés par le Fonds Social Européen. Une demi-douzaine d’initiatives issues des directions régionales de Pôle emploi va concourir.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

82,8 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.