Article

« Nous devons continuer à évoluer en demeurant l’interlocuteur de confiance pour les demandeurs d'emploi et les recruteurs »

Elsa Raymond, la correspondante Informatiques et Libertés de Pôle emploi, revient sur les obligations que le Règlement Général européen pour la Protection des Données (RGPD) impose à notre établissement à partir du 25 mai 2018.

Publié le  24/05/2018

elsa_raymond_art_org.jpg

 

Quelle est la position de Pôle emploi sur le traitement des données personnelles ?

Demandeurs d’emploi, dirigeants d’entreprises, partenaires, collaborateurs… pour assurer ses missions, Pôle emploi produit et collecte de nombreuses données : celles-ci doivent être protégées. En tant que service public, Pôle emploi doit s’assurer de la mise en œuvre des dispositions légales et réglementaires. 

C’est dans cet esprit que Pôle emploi a nommé, dès 2009, un Correspondant Informatique et Libertés (CIL) pour garantir l’application de la Loi Informatique et Libertés. 

Au quotidien, le CIL, avec l’aide de son équipe,  vérifie la conformité à la loi, accomplit les formalités nécessaires et garantit le droit des personnes.

Les « traitements » de ces données à caractère personnel collectées par Pôle emploi font l’objet de  formalités préalables à leur mise en production, notamment auprès de la Commission Nationale de l'Informatique et des Libertés (CNIL).

Depuis quelques années, Pôle emploi a pris un virage digital. Les services digitaux existants évoluent et de nouveaux services voient le jour tant sur le web que sur le mobile. Avec ce virage numérique, la protection des données à caractère personnel prend une nouvelle dimension pour répondre aux  impératifs de sécurité liés à ces nouveaux supports  et à des applications innovantes.

 

Une équipe projet pluridisciplinaire a été mise en place en interne pour sécuriser les évolutions induites par cette nouvelle réglementation.


Qu’est-ce que ce nouveau règlement change pour Pôle emploi ?

Si les grands principes déjà présents dans la loi Informatique et Libertés demeurent, le RGPD (règlement (UE) 2016/679 du Parlement européen et du Conseil relatif à la protection des personnes physique à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, et abrogeant la directive 95/46/CE) conduit à prendre en compte d’autres évolutions comme par exemple la prise en compte de la protection des données dès la conception d’un traitement ou la mise en œuvre d’analyse d’impact relative à la protection des données. 

En tant que responsable de traitement, il appartient à Pôle emploi de prendre toutes les mesures nécessaires pour être conforme au règlement.

Nous devons assurer une protection optimale des données à chaque instant et être en mesure de la démontrer.

Une équipe projet pluridisciplinaire a été mise en place en interne pour sécuriser les évolutions induites par cette nouvelle réglementation.

Elle mobilise la future déléguée à la protection des données (Data protection officer – DPO), ses collaborateurs et des compétences internes diverses (DSI, services juridiques, ressources humaines, offre de service, réseau etc.).

 

Concrètement, comment Pôle emploi accompagne les solutions de demain dans le respect du droit des personnes ?

Inventer les solutions de demain, développer et co-construire de nouveaux outils plus personnalisés, plus simplifiés … Pôle emploi impulse une politique d’innovation collaborative notamment avec le déploiement de nouveaux services Web et applications mobiles, au bénéfice des demandeurs d’emploi et des entreprises.

Avec ces développements, le principe de protection des données dès la conception et par défaut doit d’autant plus être intégré.

En pratique, nous devons tenir compte le plus en amont possible, dès la phase de conception du produit, des règles d’or de la protection des données.

C’est une nouvelle posture qui nous incite davantage à identifier les risques, prendre les mesures nécessaires à leur prévention et en assurer une traçabilité : exactement comme un processus qualité.

Poussant toujours plus loin le perfectionnement et la personnalisation des services, l’utilisation des données est un enjeu important pour Pôle emploi qui intègre la protection des personnes et le respect des libertés individuelles.

Nous devons continuer à évoluer en demeurant l’interlocuteur de confiance pour les demandeurs d'emploi et les recruteurs.

Ce nouveau règlement européen est un atout : il garantit aux usagers une utilisation de leurs données personnelles dans un cadre éthique.

 

Plus d'actualités

Article

Semaine de la création et reprise d’entreprise : [...]

Pour la quatrième année consécutive, Pôle emploi et ses partenaires accompagnent les futurs chefs d’entreprise grâce au dispositif ReStart.

Article

« Numérique, robotique, IA, décarbonation… [...]

Thierry Derrey dirige l’Institut supérieur d’études logistiques (ISEL), au Havre. L’établissement supérieur forme spécifiquement des ingénieurs en logistique. Il nous explique les évolutions à l’œuvre dans cette profession porteuse.

Article

Amazon, emploi & logistique : point de vue RH

Recrutement chez Amazon France Logistique, collaboration avec Pôle emploi, intérêt de la robotique pour les salariés, formation et diversité… Explications livrées par Véronique Rouzaud, DRH d’Amazon Logistique pour l’Europe du Sud.

Ailleurs sur le site

CHIFFRE-CLÉ

74,4 %

Des entreprises satisfaites concernant la pertinence des candidats présélectionnés par Pôle emploi. Mesure de la qualité du service rendu aux entreprises sur le volet recrutement au niveau national

L’état de l’emploi dans votre ville

Retrouvez les chiffres du marché du travail dans votre commune de plus de 5000 habitants.

Ensemble pour l'emploi

Retrouvez tous les chiffres permettant d'évaluer l'efficacité de notre action auprès des demandeurs d'emploi et des entreprises.