Article

Soutenir l’emploi local

La Communauté de communes Val’Eyrieux et Pôle emploi mènent depuis fin juin des actions concrètes en faveur du développement économique du territoire. Récit d’une synergie entre acteur de l’emploi et commune.

Publié le  11/09/2020

Située au Nord-ouest du Département de l’Ardèche, la Communauté de communes Val’Eyrieux regroupe 29 communes dont le Cheylard, St-Agrève, St-Martin-de-Valamas et St-Pierreville. Le territoire de Val’Eyrieux présente un tissu économique équilibré et dynamique avec une composante industrielle prégnante (30% de l’emploi salarié). Depuis sa création en 2014, cette intercommunalité est fortement engagée en faveur du développement économique local : pépinières d’entreprises, zones d’activités, la Vallée du Bijou, l’école de développeurs Web, labellisations Territoire à Energie Positive et Territoire d’industrie…

Un enjeu : l’attractivité du territoire !

Désireuse de renforcer son intervention en matière de soutien à l’emploi local, Val’Eyrieux a déployé une cellule emploi formation ; un service qui agit en faveur de l’emploi sur le territoire en assurant l’interface entre les personnes en recherche d’emploi, en reconversion professionnelle, les employeurs, les partenaires et les élus locaux.

Ce service travaille en partenariat étroit avec les différents acteurs intervenant sur ces champs et notamment les Pôle emploi de Privas et d’Annonay, Missions Locale Nord Ardèche, agences intérimaires, structures d’insertion par l’économie, organismes des formations, etc…

Le lien étroit entre la Communauté de communes Val’Eyrieux et Pôle emploi a pour but le développement de l’attractivité et des actions concrètes que cette intercommunalité met en place au profit du territoire et de ses habitants, notamment concernant le développement économique.

Un moyen : la synergie !

Concrètement, la communauté de communes Val’Eyrieux et Pôle Emploi mènent depuis  juin et jusqu’à septembre, une action de phoning auprès d’une centaine de TPE-PME ayant au moins un salarié afin de leur faire connaitre la complémentarité des services.

Le but est d’offrir aux entreprises une meilleure compréhension des domaines d’action et des synergies de chacun et in fine développer la fluidité et l’efficacité des services qui leurs sont proposés.

Le second objectif poursuivi est de faire un point de situation et d’impact de la Covid sur le territoire : quels effets sur l’activité ? Quelles perspectives (positives ou négatives) ?

Un premier constat montre un développement notoire des besoins dans le bâtiment sur le plateau ardéchois. Un contact avec les fédérations du bâtiment a déjà eu lieu et devrait déboucher sur des co-animations au niveau du territoire afin que les entreprises valorisent leurs métiers, voire mettent en place une POEC (Préparation opérationnelle à l’emploi collective, consistant en une aide à la formation avant l’embauche) après avoir affiné leurs réels besoins dans ce secteur.